Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

les prix dans le cachere

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
serge
Messages: 178
bonsoir
lorsqu'un fabricant goy d'un produit non surveillé, décide de fabriquer ses produits sous la surveillance d'une autorité rabbinique (consistoire, rabbins...) dans le but de "capter" la clientèle cachère, qui doit payer?
est ce le fabricant qui paie la certification cacher aux rabbins ( c'est le cas au canada) ou bien ce sont les rabbins qui paient ce fabricant pour les laisser surveiller ses produits?
la seconde hypothèse me semble très peu probable.

dans la première hypothèse, les rabbins (ou l'organisation de cacherout) toucheraient une redevance. dans ce cas pourquoi répercuter le cout de la fabrication cachère sur les consommateurs?

une fois fabriqués sous surveillance rabbinique, le produit est vendu ( et s'arrache) par tout les super marches cachères. il y a donc un grand gain pour les fabricants.

évidemment je ne parle pas des entreprises créée spécialement par des juifs pour produire directement des produits cachères et les commercialiser aux prix fort. car dans ce cas je comprend (partiellement) leur politique de prix: c'est la société qui paient des employés spéciaux qui surveillent la cacherout des produits. mais je mettrais un bémol à ce dernier point: les usines juives fabricants du cachère emploient des juifs qui sont multifonctions. ils occupent la fonction de l'emploi classique plus celle du chomer. au final ils économisent sur les frais supplémentaires inhérents aux surveillants rabbiniques dans une usine goy.dans ce cas leur prix devraient être moins chers.
cette pratique se retrouve souvent dans les chomrims dans les restaurants cachere: le chomer est chomer mais également serveur.

merci de m'éclairer
Rav Semelman
Messages: 558
Je me permets d'enlever mon chapeau de rabbin et de parler en tant quetechniciende kashrut. (Les deux étant trop de drapeaux rouges).

Dans notre éducation occidentale, la concurrence est fortement valorisée. Cela permet en général une augmentation de la qualité et une baisse des prix. Dans notre éducation occidentale, toute peine mérite salaire. Et il est normal que chaque expert reçoive sa rétribution, même dans des domaines où on s'attendra à du bénévolat, comme la médecine ou l'enseignement.

Tous ces concepts sont vrais jusqu'au rabbinat et à la kashrout. La création d'une agence de kashrout pour des besoins réels d'halacha ou de qualité sera en général bassement dénigrée et ramenée à de vils rumeurs de désirs d'enrichissement. Pourtant j'ai rarement vu une infirmière faire gratuitement des gardes en heures supplémentaires, ou un professeur de math donner des cours privés gratuits. Mais lesklé kodeshont uneobligationparticulière de servir gratuitement la communauté, même hors de leurs horaires de travail.

Il ya une demande incommensurable de kashrut et de produits kashers de qualité. Une kashrut de qualité coûte de l'argent: Le temps de l'expert, les voyages, la surveillance, la kashérisation qui peux arrêter la production pour un jour ou deux, le remplacement de matières premières non kashères par des alternatives kashères souvent plus onéreuses. Tout cela coûte beaucoup d'argent et ce n'est pas le désir du goy de capter un peu plus de consommateurs qui va couvrir les coûts de la surveillance. Les augmentations des coûts de production doivent être couvertes totalement ou en partie par quelqu'un. Et dans ces coûts de production il y a aussi le salaire de l'expert en kashrut qui a pris la responsabilité de la production.
Plus la consommation de produits kashers de qualité sera conséquente, plus les coûts de production baisseront.

Je me suis permis de parler au nom de nombreuses personnes de valeur de l'autre côté du rideau.
serge
Messages: 178
bonjour rav,
il n'est pas question dans mon esprit de dénigrer qui que ce soit ou quelque organisation qui soit.
je ne veux pas non plus prétendre que les "oskim be tsorké tsibour" doivent travailler gratuitement, au contraire!
je suis entièrement de votre avis sur ce point là, tout travail mérite salaire, bien évidemment!!!
je partage également votre avis sur le fait que la surveillance d'un produit engendre des frais ( déplacements, logements,...).
mon étonnement est plutôt sur la proportion de ces frais dans des produits autre que la viande (ou là, il y a effectivement plus de travail)
le cout de surveillance de la fabrication du miel n'est pas la même que celle de la fabrication de bonbons gélifiées, et pourtant les prix sont pondérés aussi fortement dans un produit que l'autre.

pourquoi par exemple le prix d'un pack de lait vendus dans le cachère est très sensiblement le même que chez le goy, alors que sur d'autres produits, le prix est triplé?
les efforts de surveillance des produits lactés ne sont pas les même que dans d'autres produits?!

les dirigeant de usines goy ne financent elles pas en partie ces couts de surveillance sachant qu'elles ont un intérêt?
je vous invite a voir cette vidéo (cacher) qui explique le mode de fonctionnement au canada, pourquoi ce serait différent ici?
http://www.dailymotion.com/video/x1yo1u_produits-casher_news

merci rav pour votre attention
Doudou
Messages: 368
Il n'y a pas que la kashrout qui impacte les prix des produits kasher (moi je trouve normal de payer pour une kashrout quand elle fait bien son job, comme pour toute autre société de service). Il y a aussi et surtout les marges que font les innombrables transitaires de la filière.
serge
Messages: 178
Quelles sont ces filiers qui n existeraient que dans le circuit cacher?

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
serge
Messages: 178
סוף דבר הכל נשׁמע את האלו־קים יראה ואת מיצותיו ישׁמור

après mure réflexion, il est évident que la cacheroute est capitale pour nous.
il faut engager les moyens nécessaires pour y accéder.
il est évident aussi qu'il existe certaines personnes malhonnêtes et qui profitent du système.
c'est la raison pour laquelle, je pense qu'il faut choisir dans un premier temps, le niveau de cacherout que l'on s'impose et dans un second temps s'y obliger a la respecter et ce quel qu’en soit le prix.
on paiera peut être cher mais au moins on est sur de ce qu'on fait.
et hachem aidera tout ceux qui se rapprochent de lui
את חסידיו לא יעזוב
mieux vaut investir (et dépenser)pour préserver sa yiraat chamayim et son judaïsme, plutôt que d’économiser sur ce poste et dépenser des sommes chez apple par exemple, (ou samsung, peu importe, je n'ai de part chez personnes).

justement a hanouka, la guerre idéologique qu'ont mené les grecs contre les juifs étaient (entre autre) sur la emouna:
les grecs ont fait remarqué que la emouna des juifs n'était pas si bonne que ca, vu la faute du veaux d'or qu'ils ont tout de suite fait après le don de la torah.

ה׳ עוז לעמו יתן
la force ne vient que parce qu'on a une référence solide a laquelle on s'y rattache (la tora).

ps: la seule raison de ce sujet lancé, est pour bien comprendre la nature de l'engagement a avoir.
וידעת היום והשׁבותה אל לבבך
la compréhension doit être claire comme le jour.

חנוכה שׂמח
Rav Semelman
Messages: 558
Je suis completement d'accord avec vous.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 4684
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum