Shiour de B. WATTENBERG: LA FAUTE DU TSADIK Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3444

MessagePosté le: Dim 28 Janvier 2018, 23:50 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour à tous et à toutes.

Je donnerai SDV une conférence au Centre Alef (25 rue Garnier à Neuilly sur Seine) CE MOTSAE SHABBAT, samedi 3 février à 20h30 sur le thème:

LA FAUTE DU TSADIK

Le plan du Shiour n'est pas encore établi, à part qu'on y parlera nécessairement des Aveirot (beshogueg) des Tsadikim et de l'éventuelle protection dont ils bénéficieraient.

Je n'en dis pas plus pour le moment, il ne me reste que quelques jours de préparation...
florient



Messages: 27

MessagePosté le: Ven 16 Mars 2018, 10:38 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,
Je suis extrêmement étonné de la note finale du cours avec R. Yossef Messas qui, dans son Zéva'h Toda, prend pour preuve l'absence, ou très faible fréquence, de meurtres cruels chez les juifs mangeant cacher pour justifier que manger non cacher pervertit le nefech.
Pour deux raisons :
1. La première, sur le support de la preuve, càd le fait que les dans les journaux goys on trouverait fréquemment des meurtres cruels, alors que chez les juifs mangeant cacher non. Ca me paraît difficile à vérifier. Et il ne faut pas perdre de vue la grosse différence de population : disons que la proportion de juifs mangeant cacher doit être de moins d'un millième de la population totale, donc ce type de fait divers devrait apparaître déjà "naturellement" plus de 1000 fois moins. Mais soit, je veux bien croire que c'est encore moins fréquent que ça devrait l'être si les proportions étaient vérifiés (je pense que c'est vrai à cause de mon point 2 - en tous cas je l'espère - , mais je ne prends pas cet argument des journaux pour argent comptant)
2. La deuxième raison, qui est la plus importante : quand bien même il serait exact que la proportion de meurtres atroces est bien inférieure chez les juifs mangeant cacher que chez les non juifs/juifs mangeant non cacher, corrélation n'est pas causalité. Càd que cette plus faible proportion peut très bien s'expliquer par bcp d'autres facteurs qui existent chez ces juifs mangeant cacher : le plus mistaber est que s'ils respectent la cacherout, mistama qu'ils respectent la torah en général, qui ordonne d'avoir un bon comportement et prohibe le meurtre (kal va'homer le meurtre cruel), et qui est censé permettre en plus de travailler ses midot (pour les plus volontaires :-) ).
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3444

MessagePosté le: Mer 27 Juin 2018, 19:58 Répondre en citantRevenir en haut

Pour votre première remarque, comme vous le deviniez, je pense que Rav Messas parle en tenant compte du rapport de proportion.

Pour la seconde, il faut comprendre qu’on ne parle pas du ("simple") fait de « tuer ».
En effet, tuer est interdit par la loi juive, mais aussi par toutes les lois terrestres de tous les pays et il y a pourtant des assassins et il y en a peut-être aussi parmi les juifs qui mangent kasher.

Ce que Rav Messas soulignait, c’est le caractère barbare de certains crimes, qu’on ne retrouve que chez ceux qui consomment non-kasher.

Vous soutenez que s’ils mangent Kasher, c’est que –certainement- ils veillent aussi à leur comportement et leurs Midot, rien d’étonnant donc que cette frange de la population comporte moins de criminels.

J’entends votre argument, mais je me demande s’il contredit vraiment ce que dit rav Messas ; en effet, si l’on constate ce lien dans les deux sens, il devient difficile de les dissocier.
Je veux dire que si l’on constate que seule une population qui mange Kasher arrive à préserver ses pires éléments d’excès de barbarie, cela permet de confirmer ce que les Sages affirmaient en disant que la consommation de non-kasher favorise le développement de certains mauvais traits de caractère menant à la barbarie.

Dire que c’est le maintien de bonnes Midot qui prévient ces excès ne contredit pas la supposition selon laquelle ces mêmes bonnes Midot seraient justement entretenues par la non-ingurgitation d’aliments non-kshérim.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum