Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

Shiour sur la médecine - Rachi

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
anony
Bonjour Rav Wattenberg,


● Le Rambam critique ceux qui pensent que 'Hizkiya a caché le livre des remèdes car les gens avaient un problème de Bita'hone en Hachem. Il critique entre autres la (future) chita du Ramban (sauf pour le Rav Wolbe ramené par le Rav Klapisch ici : http://www.techouvot.com/rav_bw_shiour_sur_la_medecine_preuve_contre_ramban-vt19011.html) et celle du Maharcha.

● Vous dîtes que Rachi n'est pas inclus dans sa critique - voir la Guémara Sota 42b - où il parle sans problème de l'utilisation des médicaments.

Ainsi Rachi penserait que le problème était que les gens ne se souciaient pas des malades - mais rien à voir avec ce que pense le Ramban (qu'il faut prier lorsqu'on est malade). [1h45s dans le shiour sur la médecine.]

1) D'après ça, qu'y a-t-il de mal pour que le Roi 'Hizkiya enterre ce livre et que les 'Hakhamim le soutiennent ?

Un problème dans la Ahavat Israël ? N'y a-t-il pas d'autres façons de pratiquer l'amour du prochain ? Et il n'y a pas que les maladies comme soucis (des décès naturels par exemple).

2) Mais il y a encore une plus grande question: Rachi lui-même écrit explicitement dans Brakhot 10b que 'Hizkiya a caché le livre afin que les gens prient à Hachem. (Que les gens soient Mévakesh Ra'hamim.)




■ Il reste maintenant à comprendre le Rachi sur la Guémara Sota 42b où il a l'air de se contredire...



Merci pour votre temps.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6460
Voici la différence:

Le Ramban dirait qu'il ne faut PAS prendre de médicaments, [pas parce qu'il faut prier, mais parce] que c'est contraire à la Emouna en D.ieu. Et on a enterré le Sefer Harefouot puisqu'il indiquait quel médicament prendre (alors que c'est contraire à la foi).

Tandis que pour Rashi il FAUT prendre des médicaments, ça n'est pas contraire à la Emouna (car Hashem guérit par le biais des médicaments).
Et on a enterré ce livre pour une autre raison, pas par opposition aux pharmaciens, mais parce qu'on trouvait "trop vite" le bon remède, résultat, plus personne ne priait pour les malades, on trouvait toujours et très rapidement le bon médicament et le malade guérissait avant qu’on n'ait eu le temps de s'en faire pour lui.
Pour Rashi on peut prendre des médicaments, ce n'est pas opposé à la foi, mais ce qui était regrettable dans ce livre, c'est qu'on perdait ces angoisses lorsqu'on a un ami malade, angoisses qui nous poussent à la prière, à l'introspection et à se rapprocher des voies de D.ieu. (et pas pour cultiver la ahavat israel comme vous le compreniez)

Vous comprendrez mieux les mots de ce Rashi Brakhot 10b en lisant aussi le Rashi Psa'him 56a qui est plus explicite.

Quant à ce que vous ajoutez "sauf pour le rav Wolbe...", je me permets d'en douter; Rav Wolbe écrit (Alei Shour II, p.598-600) que le Ramban dit qu'il ne faut pas faire de Hishtadlout, QUE parce qu'il y a (et non "lorsqu'il y a") une promesse divine (Vahassiroti ma'hala mikirbekha), mais pas qu'il s'oppose systématiquement à la Hishtadlout.

Car cette promesse (Vahassiroti ma'hala mikirbekha) s'applique à tous les juifs indifféremment, pas seulement aux Tsadikim.

Donc au final, la critique du Rambam, concerne aussi le Ramban.
Car rav Wolbe ne dit pas que le Ramban dit ce qu'il dit que LORSQU'IL y a une promesse (mais que lorsqu'on n'a pas de promesse de D.ieu, on doit aller chez le médecin), non, le Ramban dit qu'on n'a pas à aller chez le médecin si les juifs se comportent bien, car IL Y A une promesse divine (Vahassiroti ma'hala mikirbekha) .
Or, selon le Rambam c'est une folie de penser ainsi.
anony
Merci pour ces deux éclaircissements, j'ai compris.
mortdesidees
Messages: 113
Je n'ai pas consulté les sources donc je ne me réclame pas du Rambam mais je suis surpris par l'explication que vous donnez de Rachi pour qui on a caché le Sefer Refouot car les gens trouvaient trop vite le bon remède etc.

Pour commencer, que signifie trouver trop vite ? Je suis pas sûr de comprendre. Si ça veut dire qu'on ne se souciait plus de prier pour lui parce qu'on savait qu'il guérirait grâce au Sefer Refouot, c'est loin d'être une raison suffisante pour le cacher. Il est humain de ne pas s'inquiéter pour des choses qui ne le sont pas tout en sachant que la bonne santé ou le remède du Sefer Refouot vient d'Hashem.

Auparavant les gens mouraient de nombreuses maladies, comme la tuberculose pour laquelle il n'y avait pas de remède. Les médecins les envoyaient dans des sanatoriums des montagnes où ils mouraient encore plus vite car ils fréquentaient d'autres malades. Maintenant on a un vaccin. Quel malheur !! Les gens ne s'affolent plus pour un tuberculeux en se disant "il va mourir". C'est ridicule ! Il faudrait plutôt remercier Dieu qu'il y ait un remède actuellement. D'autant plus qu'empêcher un malade de prendre un remède qui fonctionne et de lui dire "il faut prier" ce serait presque un meurtre (ou du moins Lo taamod). Dissimuler un livre qui contient une science permettant de sauver les vies n'en est pas loin.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6460
Je ne sais pas si vous avez bien lu ce qui précède, mais j'ai l'impression que vous n'avez pas bien écouté le shiour sur lequel vous rebondissez.

Si -d'aventure- vous ne l'aviez pas écouté du tout, je me permettrais de vous demander de vous y reporter, je suppose que cette audition vous apportera la réponse.
Si ça n'était toujours pas le cas, je tenterais alors de vous répondre.
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum