Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

Niveau d'engagement nécessaire pour être 'orthodoxe'

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
La bonne humeur
Messages: 61
Bonjou rav Guertman !

==je n'étais pas du tout d'accord avec les conclusions de MO, mais j'étais bien content d'avoir pu connaître cette techouva du 'Hazon Ish gentiment proposée en lien.==

Si c'est ça l'intérêt du blog, alors achetez un livre du Hazon Ish pour vous et un pour vos élèves, et puis voilà :D :D
YonaGhertman
Messages: 43
bonjour, c'est un des intérêts, pas le seul, merci de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit. Et pour votre information, s'il suffisait de posséder les livres chez soi pour avoir connaissance de tout ce qui se trouve à l'intérieur, alors il suffirait d'acheter une bibliothèque pour devenir un talmid 'hakham ;)
Doudou
Messages: 368
@ Rav Ghertmann

h'oshed békshérim cela reste à vérifier.

Mon rav m'a toujours appris... 'Hodosh assour min hatora.
juif d'Israël
Messages: 73
@ yonaghertman et Doudou

Vous êtes en train de déraper !

Le sujet ne porte pas sur les personnes mais sur les idées.

Les mots Hoched bikchérim ne devrais pas apparaitre ici

Merci
Bluxor
Messages: 482
Bonjour,

« @ yonaghertman et Doudou
Vous êtes en train de déraper !
Le sujet ne porte pas sur les personnes mais sur les idées. »

Il y a une contradiction.
De bas en haut :
Si cela : « Le sujet ne porte pas sur les personnes mais sur les idées. » est vrai, alors ceci :
« @ yonaghertman et Doudou.Vous êtes en train de déraper ! » ne devrait pas être.

D'où la question, comment dire cela sans ceci ?
Ce n'est ni une mince affaire, ni un simple jeu formel. L'on peut aussi dire que c'est une mince affaire en ce sens que c'est très, très serré, très difficile.
Cela relève des dommages créés par le(s) regard(s), entendre point(s) de vu(s).
La question on le sait est traitée sur un plan et apparemment s'ouvre ainsi : le regard du voisin me dérange, d'où un mur possible entre lui et moi, à négocier.
C'est un résumé partiel du début bien sur, mais il suffit.
Il me suffit pour dire que l'on peut dès ce moment entendre ceci : mon regard est dérangé par ce que fait le voisin.
C'est un autre plan, un autre mur, une autre négociation.
L'affaire n'est pas simplement de plans et de symétrie.
De là que le raisonnement tout en demeurant plan est
_spiralé, une spirale du centre à la périphérie une de la périphérie au centre .
_selon des cercles concentriques, là aussi du centre à la périphérie, de la périphérie au centre.
_De bas en haut, de haut en bas : le mur est une élévation commune du plan.
Qu'est ce qui la rend commune ?
Autrement dit jusqu'où, jusqu'à quand, comment et à quel prix une séparation demeure encore un contact.

Ailleurs.
Soit le veau d'or, le erev rav.
A considérer ceci : « Il se peut qu'un boxeur ayant pris beaucoup de coups sur un ring en viennent a ne pas pouvoir admettre sa victoire au moment où elle à lieu. »
Ce n'est effectivement pas facile, la victoire en question modifie en effet le lieu et le moment.
Le combat change de sens tout en demeurant le même. Difficile.
La première étape du « nouveau » combat consisterait pour le vainqueur à enlever une poussière dans son propre œil sans quitter ses gants de boxe. Plus précisément c'est une étape charnière, quelque part entre la dernière du combat précédent et la première du suivant, comme l'épaisseur d'une porte.

Autre.
C'est à dire perso, de moi, entièrement non juif.
Je considère trois Thora, je ne suis pas orthodoxe.
Une d'initiale aleph.
Seconde celle d'initiale beth.
Troisième d'initiale guimel.
Consécutives et simultanées.
_Du aleph, entièrement de, dans et par le aleph. Soit taureau, mais aussi moins visible et pour cause, olive.
Olive, selon le erev rav : aleph_olif_olive...pas réglo mais rigolo.
Il s'agit d'une et une seule olive noire, du taureau compressé.
_Du guimel, sans trop se prendre la tête et sans aller trop loin. Substitution basique, en tête guimel en place de beth et suivantes jusqu'à l'olive, celle de la substitution. Donc avec un pressoir à une seule olive.
_Du beth. A la fin du Un on peut être content, manque de bol au deuxième l'on vient dire que le Un à l'initial "n'est pas bon".
C'est quoi ce travail !!! On souffle le chaud et le froid ? Pourquoi ?
Cela s'arrange au troisième et s'amplifie au guimel du quatrième.
Double protection, contre le refroidissement et contre le flot d'huile bouillante résultant de la pression de l'olive. Contre = avec .

Projection.
Soit un boxeur et ses gants. Un écran, mur, tissus etc.
Une poussière dans l'oeil.
Au plus simple en symétrie plane : enlever la poussière fait place à une étincelle de lumière équivalente.
Voir la nuit et le jour, d'un côté et de l'autre de l'écran ?
Mais l'écran n'est il pas là justement pour empêcher de voir ou d'être vu ?
Dispositif à miroirs : le boxeur a besoin de miroirs, au moins deux.
Un pour voir sa face (zone d'invisibilité) et viser la poussière, un autre pour protéger ce qui est une autre zone d' invisibilité, sa nuque.
Moyennant donc un dispositif à deux miroirs, la zone de visibilité est 360 degrés. L'olive demeure obscure, intérieure, au point central : lumière du centre à la périphérie et de la périphérie au centre.
Il y a une huile de moteur et une huile d'olive et il n'y en a qu'une.

Conclusion :
Cela est possible sans que ceci soit.

A la relecture je me dis que ce n'est peut être pas très clair, désolé.
La bonne humeur
Messages: 61
"A la relecture je me dis que ce n'est peut être pas très clair"

Très bonne conclusion. :D
Bluxor
Messages: 482
merci,
si ma conclusion est comme vous le dîtes très bonne alors il y a peut être quelque chose de, si ce n'est très, au moins bon dans ce qui précède, mais ce n'est pas certain...
puisque là :
« @ yonaghertman et Doudou
Vous êtes en train de déraper !
Le sujet ne porte pas sur les personnes mais sur les idées. »
La conclusion me semblait bonne mais, déduit d'elle, moins ce qui la précédait...
Comment retomber sur ses pattes avec un truc pareil, c'est un peu construit comme une histoire de fous...
Comment construire un truc qui tienne la route avec des histoires de fous ?
Et pourquoi ?
Est ce bien raisonnable ?
Bluxor
Messages: 482
hello,

j'ai reçu hier les liens suivants :

http://www.universtorah.com/chiourim/couple/stop-au-divorce-partie-ii_184.htm

http://www.universtorah.com/chiourim/couple/stop-au-divorce-partie-iii_185.htm

J'aurai du écouter plus tôt, ce qui m'aurait épargné un envoi ci dessus puisque cela dit en mieux et en beaucoup plus drôle...

J'aime bien quand c'est drôle et simple...
Modern Orthodox
Messages: 43
Bonjour,

Désolé "la bonne humeur", mais comme c'est moi le "hazan" (même si certains pensent que je suis passoul pour compter dans le minyan) je choisi d'ouvrir un nouveau forum et de ne pas continuer celui-là.

Une des raisons principales est le titre que vous lui avez choisi. Il est certes accrocheur mais ne correspond pas à notre débat. J'en profite pour faire remarquer que le niveau d'observance n'a rien à voir avec l'orthodoxie moderne.

Le débat porte au niveau des idées beaucoup plus qu'à celui de la pratique. D'ailleurs, en orthopraxie sèche, je ne suis pas si sur qu'entre vous et moi c'est vous qui l'emporterez...

Pour les intéressés, voici le lien de mon nouveau forum : http://www.techouvot.com/lorthodoxie_moderne_suite_et_fin-vt13605.html

(Le webmaster veut-il bien le mettre en lien à la suite de l'ancien forum ? )

Kol Touv
La bonne humeur
Messages: 61
@ MO

Une vraie synagogue est celle que certains fréquentent et d'autres "non !". C'est bien connu.

Maintenant grace à vous je suis convaincu d'avoir créé un vrai minyan !

:D
pomme
Messages: 76
Bonjour à Joël, LBH et Rav Yona Ghertman,

Je viens de poster une réponse à chacun de vos messages dans le nouveau forum créé par M.O. :
http://www.techouvot.com/lorthodoxie_moderne_suite_et_fin-vp27837.html#27837

Je vous invite donc à vous y rendre.

A bientôt.
Bluxor
Messages: 482
Bonjour,

...l'orthopraxie sèche...
C'est beau !
Nulle ironie, en cela et nulle en ce qui suit, c'est vraiment beau à mes yeux et mes oreilles.
Du sublime kantien (voir pour détails « Critique de la faculté de juger ») , certes il n'y a pas ici de tempête, d'élément déchaîné, ni de nature prodigieuse, bien au contraire uniquement de la retenue, du sublime minimaliste, une poussière de haïku .
Le paysage ici n'est pas de nature, l'horizon y est tout enveloppé dans ce qui le nomme et si bien et si mal.
Un peu aussi comme « l'inquiétante étrangeté » chez Freud, mais sans rien d'inquiétant, tout au contraire, une « quiétante étrangeté ».

Orthopraxie, je connaissais, même si au quotidien j'utilise peu . Sèche aussi, d'usage plus quotidien ; avec gorge ou lessive, ou rivière, ou noix, ou panne...
Orthopraxie sèche... Jamais entendu ! Jamais lu ! Jamais pensé !

J'y entends une émotion venue du désert au crépuscule.

Depuis un temps déjà, la caravane s'est arrêtée à l'oasis. Le shayck a planté sa lance en terre, autour le camp est établi. Dehors les femmes s'affairent, préparent le repas, allument le feu, déchargent les chameaux des derniers ballots. Les enfants impatients et enfin libres de leurs mouvements courent dans tout les sens en criant.
Sous la tente les hommes discutent le trajet du lendemain, ils consultent les cartes, auscultent les signes. Pleuvra, pleuvra pas, qui sait ?
L'un s'est éloigné pour satisfaire un besoin qui ne concernait que lui.
Là bas, la rumeur du camp se fait lointaine et là bas, lointain aussi le silence du désert.
C'est là, entre deux, que « l'orthopraxie sèche » lui est venue.
Elle ne fut pas tout d'abord des mots, ni tout à fait une émotion ; peut être un dérangement, un à côté, un autre lieu à peine lieu et autre cependant familier. Elle est venue sans crier, sans bouger, sans prévenir, sans pré-venue et pourtant toute de tranquille prévenance, comme quelque chose de plus, là où rien ne manquait.

L'on ne sait pas de quoi l'avenir sera fait, encore moins après la venue du Mashia, mais l'on peut rêver. Alors, je rêve qu'après la venue du Mashia, bien après, « l'orthopraxie sèche » se révélera être l'un des Noms de « l'Ineffable », un nom ancien et tout neuf. Un nom du crépuscule et de l'aurore, du midi et du minuit.
Le dernier tel, ensuite il n'y aura plus que des noms divins.

Voilà en avenir plus proche, je pense que j'utiliserai « l'orthopraxie sèche », mais à dose homéopathique, dans des moments rares et précieux, en des instants à la limite de l'utile et du silence.
L'orthopraxie sèche, c'est une formule diamant, parfaite pour les cérémonies.

Je sais bien que pour vous ce n'était peut être pas cela. Ainsi va la vie, parfois l'on pense écrire un truc solide comme de la pierre mais l'on ne sait pas ce que cela va devenir.
Un autre revient avec un morceau, comme si la pierre avait éclaté.
L'on a du mal à reconnaître sa pierre dans son fragment.
Là est un peu du secret du mystère de la fabrication des diamants, aussi des colliers de perles.

...l'orthopraxie sèche...
C'est vraiment beau !
RHY
Messages: 138
Dans la première page de l'ancien post, Modern Orthodox disait :
Modern Orthodox a écrit:
L'auteur du Akeidat Ytsraq (15e siècle !) est à mon avis une source suffisamment sérieuse pour vous pousser à une remise en question...

N'a-t-il pas confondu avec le Pa'had Ytzhak ?
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum