Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

Arnaques de certaines démonstrations scientifico-toraïques ?

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
OAPerez
Messages: 290
Chalom Rav Wattenberg.

Dans certains fils de discussion du site de Techouvot, vous avez expliqué comme quoi il y a des Guématriot ou découvertes / démonstrations scientifiques de toutes sortes, qui sont sensées prouver certaines affirmations à travers le prisme de la Torah, alors qu'en fait elles sont mensongères et éloignent l'homme de D.ieu et de Sa Torah, et qu'il n'est pas sain de « mentir au nom de la Torah ».

Vous expliquiez cela notamment ici :

- https://www.techouvot.com/viewtopic.php?p=32690#32690 ;

- https://www.techouvot.com/viewtopic.php?p=50402#50402.

Vous expliquiez cela aussi dans l'un de vos cours que vous avez donné au Centre Alef, sur les Téfilines (à partir de 8min25s) concernant le livre La Révolution avec l'aura jaune de celui qui n'a pas mit les Téfilines et l'aura bleu de celui qui a mit les Téfilines, ici :

https://www.centre-alef.fr/3113/


Pourtant, certaines affirmations présentées par ces démonstrations / découvertes mathématiques ou scientifiques de toutes sortes sont quand même fondées et se basent sur certaines choses qui sont tout au moins admises, et il est possible de se dire que si par exemple la Guématria d'un mot est égale à celle d'un autre mot ou ensemble de mots, ce n'est pas un hasard ...
Pareil pour certains calculs mathématiques faits à partir des mots du Tanakh, ou encore pour certaines démonstrations scientifiques de toutes sortes (par exemple sur la différence des formes de spectres apparaissant lorsqu'on dit : « A, B, C, D, E, etc. » et « א, ב, ג, ד, ה, וכו׳ » : le spectre de chaque mot de l'alphabet hébraïque correspond à leurs formes écrites dans le Séfer Torah, contrairement aux lettres de l'alphabet latin) : il est très possible de se dire : « C'est quand même pas un hasard ! ».

Il y a même des Rabbanim (!) qui ont réalisé des travaux de cette sorte.

De plus, il y a des Guématriot ou des Notrikone qui sont faites même chez les 'Hazal !


Ma question est : comment considérer toutes ces démonstrations « scientifico-toraïques », sachant qu'il est possible de dire : « C'est quand même pas un hasard ! », qu'il y a des Rabbanim qui ont œuvré dans ce sens, et qu'on retrouve même des Guématriot ou des Notrikone (et plus ?) chez les 'Hazal, sans tomber dans l'arnaque du « mensonge fait au nom de la [véracité de la] Torah » ?



Merci d'avance pour votre réponse.
Kol Touv.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 5364
Citation:
comment considérer toutes ces démonstrations « scientifico-toraïques », sachant qu'il est possible de dire : « C'est quand même pas un hasard ! », qu'il y a des Rabbanim qui ont œuvré dans ce sens, et qu'on retrouve même des Guématriot ou des Notrikone (et plus ?) chez les 'Hazal, sans tomber dans l'arnaque du « mensonge fait au nom de la [véracité de la] Torah » ?


Je ne dis pas que rien n'a de sens, mais qu'il y a des informations de ce type qui sont plus ou moins "mensongères" en cela que l'informé (le lecteur) se fait tromper sur une partie (parfois sans qu'il y ait volonté de tromper de la part du rav), comme je l'ai expliqué justement dans ce cours parlant des Tfilines.

Vous dites qu'il y a des Guematriot dans 'hazal, oui, c'est vrai, mais je ne dis pas le contraire. A ceci près qu'il faut comprendre et savoir comment les 'Hazal eux-mêmes traitaient des guematriot. Ces dernières n'étaient pas créatrices de lois contrairement à ce que certains pensent.

Vous dites aussi qu'il y a pourtant des rabbanim etc.
Je vous répondrais qu'il y a démonstration et démonstration, qu'il y a rabbanim et rabbanim, et enfin qu'il y a aussi Guematria et Guematria.

Certaines démonstrations sont erronées, certains rabbanim comprennent qu'ils trompent leur auditoire et estiment que la fin justifie les moyens et que c'est pour leur bien etc. D'autres ne souhaitent pas tromper l'assemblée mais se trompent eux-mêmes avec sincérité (et naïveté). Et il y a des Guematriot qui n'ont pas de valeur réelle (notamment lorsque le niveau de précision est tel qu'on aurait pu tout aussi bien trouver une Guematria pour "prouver" l'inverse).

Si vous avez un exemple précis en tête je peux peut-être tenter de vous donner mon avis dessus, mais on ne peut pas établir une seule et unique règle qui engloberait toutes ces "démonstrations".
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum