Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

Lecture de la Torah par un non-chomer-Chabatt

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
AVITAL
Messages: 31
Bonjour
Lorsqu'un nouveau Bar-Mitsva non-chomer-Chabatt lit un passage de la Torah, la pratique à la synagogue est la relecture systématique du même passage lors de la montée suivante par le rabbin.
L'argument avancé est : "Le kahal n'est pas yotsei de la lecture par un non-chomer-Chabatt".

Quelles sont les sources justifiant cet argument ?

Merci pour votre réponse.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6407
On trouve des Poskim qui considèrent que celui qui transgresse le Shabbat (consciemment et haut la main/sans honte) a quasiment le statut halakhique d'un non-juif.
Voir Shout 'Hakham Tsvi (§38) et Betsel ha'hokhma (IV, §5).

Voyez aussi ce que j'ai écrit ici :
http://www.techouvot.com/marie_a_une_goya_et_minyan-vt18840.html

Concernant un jeune Bar Mitsva (voire un moins jeune mais) qui a été éduqué au 'hilloul Shabbat (et ne l'a pas choisi), les poskim sont plus indulgents et autorisent à le faire monter mais sans qu'il compte dans les 7 Aliyot -il faut donc relire son passage.

Voyez ce qu'écrit à ce sujet le Piskei Tshouvot (§136, 2)en résumant les A'haronim suivants : Shout Zkan Aharon (I, §13), Igrot Moshé (II, §51)(III, §12 et 22) , Min'hat its’hak (IV, §10), Min'hat Shlomo (II, §4,10), 'Hazon ish et Steipler (Or'hot Rabénou 1, p.122), Rav Ovadia yossef (Ye'havé Daat II, §16) (il y a erreur dans les références, j'ai corrigé).
tragule
Messages: 28
Je suis un peu étonné par la question et la réponse. Ayant enseigné à de nombreux enfants (plus ou moins chomer), et prié un peu partout avec des rabbanim et même dayanim en Israël et en France, et je n'ai quasiment jamais vu un endroit où on relit le passage lu par l'enfant (une seule fois pour être exact).

Il me semble que ça peut être une halbanat panim pour lui ou sa famille (très souvent il s'agit de gens traditionalistes qui connaissent bien l'ordre de la prière et qui comprennent la mashmaout d'une relecture et peuvent se vexer).

Il est plus courant d'ajouter des mossifim, mais là difficile à savoir si c'est par ce qu'il y a beaucoup de famille ou exprès pour faire en sorte qu'il y ai 7 chomré chabat qui montent.

Est-ce que les poskims sont unanimes sur ce sujet, comme est présenté dans votre réponse ?

(Mon expérience est basée surtout sur les synagogues séfarades)
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6407
Les endroits où l'on ne relit pas sont soit des endroits où l'on ignore cette halakha, soit des endroits où l'on considère qu'elle ne s'applique pas pour un Tinok Shenishba que serait le concerné.

Il est difficile de définir le niveau de "oness" (tinok shenishba) de chacun et on ne pourra jamais garantir l'obligation de reprendre...

Voyez aussi ceci:
http://www.techouvot.com/monter_a_la_tora_pour_un_non_chomer_chabat-vt4854.html?highlight=
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum