Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

Démocratie et Thora

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
babaz
Messages: 62
Bonjour à nouveau,

Je serais curieux de savoir si la Thora parle de démocratie. Qu'en dit-elle ?

Merci
Jacques Kohn ZAL
Messages: 2766
Le mot « démocratie » a pris naissance à Athènes au cinquième siècle avant l’ère commune, en tant que modèle de gouvernement opposé à la tyrannie et à l’oligarchie.
C’est Solon, homme politique et législateur athénien, qui est considéré comme le fondateur de la démocratie athénienne.
La démocratie s’est ensuite développée comme modèle de libre et égalitaire où l'élément populaire possède une influence prépondérante.
La Déclaration d'indépendance américaine de 1776, par exemple, relie le fondement de la démocratie aux droits inaliénables de l’individu que sont « la vie, la liberté et la recherche du bonheur ».
Son fondement est par conséquent très éloigné de celui de la Tora, pour laquelle ces trois objectifs sont reliés conceptuellement et directement à l’accomplissement des mitswoth.
On peut dire, par conséquent, que la Tora « ne parle pas » de démocratie.
toto78
Messages: 201
On peut citer, le tres interessant plaidoyer du Rav Abravanel en faveur de la democratie (qu'il considere comme mieux que la monarchie!!) dans son commentaire sur le verset "Nomme un Roi".
Ainsi que les reflexions du Netsiw de Wohlozine sur ce meme verset (et sur le meme sujet)

Cordialement.
toto78
Messages: 201
Suite a mon message precedent, voici un extrait du texte du Rav Abravanel trouve dans un article de Georgie Hansel sur le sujet:
http://ghansel.free.fr/pol.html

<I>
Abravanel, au XVe siècle, dans son commentaire de la Torah, écrit :

Il convient de savoir si un roi est nécessaire au peuple ou si l'on peut s'en passer. Les philosophes ont pensé que le premier terme de l'alternative est le bon, comparant la place du roi dans le peuple à celle du coeur dans l'être vivant. Si ces penseurs estiment que les avantages de la royauté sont l'unité, la permanence et le pouvoir absolu, leur opinion sur la nécessité d'un roi est mensongère. Il n'est pas impossible qu'il y ait dans un peuple de nombreux dirigeants se réunissant et s'accordant sur la conduite à tenir. Pourquoi leur direction ne serait-elle pas renouvelée d'année en année ou tous les trois ans (comme les années du salarié) ; lorsque viendrait le tour d'autres dirigeants, on examinerait la conduite des premiers et les coupables seraient punis. Et pourquoi les pouvoirs des dirigeants ne seraient-ils pas limités par des lois et des coutumes ? Il est logique que la loi soit fixée par la majorité... Inutile d'ailleurs d'accumuler les arguments théoriques alors que l'expérience est plus forte que le raisonnement. Observez les peuples gouvernés par des rois, voyez leurs abominations... , la terre est pleine de violence à cause d'eux. Et aujourd'hui nous voyons plusieurs terres conduites par des juges et des dirigeants provisoirement élus ; Dieu règne parmi eux, leur pouvoir est limité. Ne sais-tu pas que Rome a conquis le monde lorsqu'elle était dirigée par des consuls valables, nombreux et provisoires ? Avec l'installation des empereurs, Rome a été asservie. De même aujourd'hui, Venise, princesse des pays, l'Etat de Florence, joyau des terres, et d'autres états grands et petits sans roi, sont conduits par des dirigeants élus pour une durée limitée ; personne n'ose y lever la main ou le pied dans une action coupable, et ces états conquièrent des terres avec science et intelligence. Tout cela prouve que la présence d'un roi n'est pas nécessaire mais au contraire est dommageable et dangereuse... La royauté est une lèpre qui s'est répandue... Il est ainsi clair qu'un roi n'est pas nécessaire au peuple juif. L'expérience en est d'ailleurs la preuve : les rois d'Israël et de Juda ont détourné l'esprit des fils d'Israël, comme tu le sais de Jéroboam, des autres rois d'Israël et de la majorité des rois de Juda. Par leur faute, Juda a été exilé. Au contraire, nous voyons que les juges d'Israël et les prophètes étaient tous des hommes courageux et craignant Dieu, des hommes de vérité. Pas un seul juge ne s'est laissé entraîner à servir des idoles...
</I>

L'article cite de nombreuses sources, notamment un commentaire fondamental du Ran sur la politique dans le Judaisme.
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum