Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

Conversion au judaïsme à la campagne

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Rémy
Messages: 4
Sujet déjà évoqué sur le forum que j'ai parcouru longuement avant de m'enregistrer afin de m'informer un peu plus précisément pour mon cas particulier.

Où je vis, il y a une synagogue mais pas de rabbin, pas d'enseignement et une petite communauté.

Mon arrière-grand-père, Zacharia Makowski, était Juif polonais. J'ai été baptisé, mais je n'ai pas fait de communion. Mon entrée dans la quarantaine m'a fait remettre certaines choses en perspectives, dont mes croyances.
Je me suis finalement rendu compte qu'on m'a imposé ma religion par ma naissance et aujourd'hui je prend conscience que je suis bien plus proche des valeurs et de la philosophie de vie du judaïsme, notamment concernant la place des animaux, la communauté, le fait que D' ne soit pas représenté physiquement, que la synagogue soit un lieu d'étude et de regroupement communautaire, et pas la maison de D' etc.

Mais voila, certes, la conversion est un long chemin, mais elle n'est pas possible partout ! Alors je me pose la question: dans un autre post que j'ai lu, j'ai vu Rav Binyamin Wattenberg parler d'une "adhésion au judaïsme" plutôt qu'une conversion, plus simple en campagne, et en l'absence d'élément nécessaire à une conversion, d'autant plus que je suis en couple avec une chrétienne depuis 15 ans qui n'a pas prévu de se convertir et je respecte son choix, mais cela rendant impossible ma conversion.

Rav Binyamin Wattenberg a écrit:
Selon le judaïsme, le "Goy" a aussi sa place et son rôle dans le monde, il a des préceptes (mitsvot) à respecter et une manière qui lui est propre de s'attacher à D.ieu.
Le Goy qui respecte ces lois dites noa'hides est digne de louanges et aura part au monde futur, c'est un "ami du judaïsme" tout en restant Goy.

C'est un programme bien plus facile à réaliser, surtout si on est mariée à un non-juif ou lorsqu'on habite à la campagne.

J'aurais voulu en savoir plus sur cela. Est-ce reconnu comme un engagement auprès de la communauté ? Est-ce un rite particulier ? Vous parlez des mitsvot à respecter qui lui son propres, quelles sont-ils ? Comment m'engager dans cette voie ?

De mon coté, j'ai commencé à lire plusieurs ouvrages. J'ai aussi appris l'alphabet hébreu, et je continue de l'étudier.
Pouvez-vous me conseiller un Sidour avec les prières en hébreu et en phonétique, ainsi qu'en Français ?

Je me suis aussi approché de la synagogue de Périgueux où je vis, afin de voir si je peux assister à l'office du shabbat. J'y ai rencontré deux rabbins venus spécialement pour les fêtes de Pessah qui m'ont invité à prendre d'abord contact avec le responsable des lieux avant de venir.
Choses que j'ai faite par courrier manuscrit sans retour pour le moment. J'aimerais voir plus clair dans les options qui se présentent à moi.

En vous remerciant de m'avoir lu et d'avoir pris de votre temps pour cela.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6376
Bonjour,
vous écrivez que votre arrière-grand-père, était Juif polonais, pourriez-vous préciser si c'est votre plus proche ancêtre juif?

Est-ce du côté maternel ou paternel?

Il faut surtout s'intéresser à votre mère, et à la sienne.
Si votre mère est juive, fille d'une juive, fille d'une juive, etc., vous êtes juif sans conversion.

Si votre mère n'est pas juive, même si vous avez des arrière-grands-parents juifs, vous ne l'êtes pas (sans conversion).
Rémy
Messages: 4
Merci Rav pour votre réponse et pour votre temps précieux.

Je pense n'avoir aucun moyen de prouver une affiliation. Je n'ai pas connu moi-même mon arrière grand père, et même si ma grand mère s'appellait Markow je n'ai aucun moyen non plus de le savoir, les deux étant décédés.

Je ne cherche donc pas à prouver une affiliation directe. Mais bien à trouver une solution pour me rallier au judaïsme par une autre manière que la conversion, étant donné que cela est quasiment impossible dans ma situation (aussi bien géographique que vie de couple). C'est pourquoi je cité de passage d'une autre de vos interventions :

Rav Binyamin Wattenberg a écrit:
Selon le judaïsme, le "Goy" a aussi sa place et son rôle dans le monde, il a des préceptes (mitsvot) à respecter et une manière qui lui est propre de s'attacher à D.ieu.
Le Goy qui respecte ces lois dites noa'hides est digne de louanges et aura part au monde futur, c'est un "ami du judaïsme" tout en restant Goy.

C'est un programme bien plus facile à réaliser, surtout si on est mariée à un non-juif ou lorsqu'on habite à la campagne.

Et c'est bien cette partie qui m'interesse. Je vous remet la fin de mon message précédent et les interrogations liées a ce passage:

"J'aurai voulu en savoir plus sur cela. Est-ce reconnu comme un engagement auprès de la communauté ? Est-ce un rite particulier ? Vous parlez des mitsvot à respecter qui lui son propres, quelles sont-ils ? Comment m'engager dans cette voie ?"
À ce jour je n'ai pas eu de réponse à mon courrier laissé a la synagogue de Périgueux.

Pouvez-vous me conseiller un Sidour avec les prières en hébreu et en phonétique, ainsi qu'en Français ? Je suis perdu parmi les quantités de Siddour différents.

Encore merci pour votre savoir et cet échange.
Rémy
Messages: 4
Bonjour Rav,

J'ai laissé passé quelques mois, mais je suis toujours dans les mêmes interrogations. J'ai essayé d'en savoir plus sur mes origines mais la généalogie faite par ma mère s'arrête à mon arrière-grand-père Nikolai Markowski sans pouvoir vraiment en connaitre d'avantage. J'ai donc écarté cette piste.

Je voudrais donc juste la meilleure solution a suivre pour être un bon ami du judaïsme. J'ai a plusieurs reprise contacté ma synagogue locale, sans réponse. J'ai fait une lettre manuscrite, puis un mail suite a ma première visite où l'on ma demandé cette démarche. Malheureusement je n'ai aucun retour à ce jour.

Que puis-je faire dans mon quotidien ? Je récite le shéma matin et soir, bien sûr en plus de continuer l'étude de texte et l'étude de l'hébreu. Quelles Mitsvot respecter en tant que goy, comment faire un pas de plus dans le judaïsme ?

En vous remerciant pour votre savoir et la transmission que vous en faites.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6376
Bonjour,
je suis désolé du temps d’attente, votre message était sur le « forum d’internautes », que je ne visite pas généralement, je viens de vous lire (et j’ai fait déplacer votre message dans un autre fil, de sorte que je puisse plus facilement tomber dessus à l’avenir. Néanmoins, ne vous attendez pas à une grande réactivité, je ne peux pas visiter le site tous les jours et il y a beaucoup de questions encore en attente. Je fais ce que je peux).

Citation:
Pouvez-vous me conseiller un Sidour avec les prières en hébreu et en phonétique, ainsi qu'en Français ? Je suis perdu parmi les quantités de Sidour différents.

Je ne connais pas un seul et même Sidour qui regrouperait ces trois particularités (Hébreu, phonétique et français).
Il y a le "Pata’h Eliyahou version phonétique", qui a aussi l’hébreu, mais n’a pas le français (la traduction des prières), par contre il comporte les annotations et explications en français pour suivre la prière (les passages qui nécessitent de se lever etc…).
Vous pourriez éventuellement compléter avec le Pata’h Eliyahou bilingue, qui comporte l’hébreu et la traduction française, mais pas la phonétique.

Mais il existe peut-être un Sidour qui regroupe tout et reviendrait moins cher, je ne sais pas. Si jamais un internaute me lisant a une information à partager, qu’il ne se gêne pas.

Citation:
J'aurai voulu en savoir plus sur cela. Est-ce reconnu comme un engagement auprès de la communauté ? Est-ce un rite particulier ?

Il existe un rite qui consiste à s’engager officiellement devant un Beit Din (tribunal rabbinique) à respecter les "Mitsvot qui concernent les non-juifs".

Mais en matière de « reconnaissance », ça n’ajoute pas grand-chose de nos jours.
Il y a un tribunal rabbinique en Israël (celui de Rav Yoel Schwartz) qui s’en occupe. Je ne sais pas s'il y en a en France.

Selon certaines autorités rabbiniques, cet engagement n’est indispensable selon la halakha que pour les non-juifs qui jusque-là (avant leur volonté de se rapprocher du judaïsme) transgressaient clairement et officiellement (une des ou) les « 7 Mitsvot Bnei Noa’h ».

Ces fameuses « 7 Mitsvot », ou « lois noa’hides », sont essentiellement :
1. Interdiction de l’idolâtrie.
2. Interdiction des unions illicites.
3. Interdiction de tuer.
4. Interdiction de manger un membre d’un animal vivant.
5. Interdiction de blasphémer.
6. Interdiction de voler.
7. Instaurer des tribunaux.

En réalité, il y en a plus que sept à respecter, mais ce sont les 7 sur lesquelles on demande un engagement.
Donc un voleur, ou un tueur à gages qui souhaite devenir « Ben Noa’h » (on peut traduire par : « ami du judaïsme »), doit s’engager officiellement devant le Beit Din.
Mais un « goy classique » des pays civilisés n’enfreint pas -en principe- ces 7 règles et n’aurait donc pas l’obligation de passer par la case « engagement devant un Beit Din » (bien que ce soit possible s’il le souhaite).


Citation:
Vous parlez des mitsvot à respecter qui lui son propres, quelles sont-ils ? Comment m'engager dans cette voie ?


Alors, il y a les 7 citées plus haut, tout ce qui en découle (par exemple, de la 4 : interdire toute cruauté, interdire la maltraitance des animaux,…), plus toutes celles liées au bon sens naturel (humain), comme le respect des parents (et -à moindre niveau- des personnes âgées en général), la Tsedaka (charité), l’entraide, ne pas mentir, ne pas tromper autrui, etc.

Mais toutes ces choses nécessitent une étude pour bien cerner l’aspect de ces Mitsvot.

Je vous conseille d’entrer en contact avec le rabbin Yona Ghertman qui a un site dédié à ces sujets: www.gueroute.fr
et il est aussi possible de le contacter là http://www.lesitedesetudesjuives.fr/pages/presentation-des-auteurs/page.html
et là :
[email protected]

Il y a aussi le Rav Gronstein qui organise (organisait?) de temps à autre des séries de cours réservés aux Bnei Noa’h, c-à-d à ces non-juifs voulant adhérer aux « 7 Mitsvot ».
Je ne sais pas s’il donne encore ces séries de cours, c’était le cas il y a une dizaine d’années il me semble. En tout cas, il pourra être de bon conseil, nul doute.
Son Beit Hamidrash (centre d’étude) : https://beer-moshe.net/?-ADE-
Contact : [email protected]

Vous y trouverez probablement plus de matière qu’à la synagogue de Périgueux qui ne daigne pas répondre à votre lettre (et qui ne doit pas être dotée d’un rabbin, j’imagine).

Je vous souhaite Hatsla'ha (réussite) et reste à votre disposition pour d'éventuelles autres demandes (et vous prie d'avance d'excuser mon futur temps de réponse).
Rémy
Messages: 4
Merci Rav pour votre retour, et quand a son délais je ne vous en tient pas rigueur ! Merci de prendre de votre temps pour me répondre.

Pour le Sidour, j'ai trouvé le "Sidour Chaarei Nissim" aux éditions "Beit Hassofer" qui propose les prières en Hébreu, en Français, et en phonétique. C'est le seul que j'ai trouvé qui regroupe tout cela.

J'ai, de part mes recherches personnelles, commencé à m'intéresser au 7 Mitsvot Bnei Noa'h, qui sont déjà pour ma part plus ou moins déjà respecté étant donné que je suis baptisé et éduqué avec bon sens.

Je vais me rapprocher des écrits de Rav Yona Ghertman et le Rav Gronstein et vous remercie pour les liens laissés.

Effectivement La synagogue de Périgueux n'a pas de Rav, et n'a donnée suite ni a mon courrier ni a mon email. Je sais que celle-ci est orthodoxe et rend l'accès plus difficile même pour un Ben Noa'h ce qui ne devrait pas être le cas si j'ai bien compris.

Todah rav pour vos réponses et ne vous excusez pas pour le temps de réponse, peut être hachem test ma patience et ma détermination :)

Je vous souhaite de joyeux fêtes de Hanouka
mortdesidees
Messages: 107
Vu que vous nous y invitez je vais mettre les sidourim qui comportent à ma connaissance à la fois l'hébreu, le français, et la phonétique.
En Ashkénaz, il y'a une version du Bloch qui propose les 3 disponible par exemple ici:https://www.fnac.com/a11067703/Collectif-Rituel-de-prieres-Ch-are-Tefila
En Sefarad il y'a le sidour chaare Nissim (rite de Livourne=Patah Eliahou) disponible ici:https://www.emetparis.com/livre-de-prieres/695-sidour-chaarei-nissim-hebreu-francais-phonetique.html et le sidour Porte de la délivrance disponible ici:https://www.emetparis.com/porte-de-la-delivrance/77-porte-de-la-delivrance-.html
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6376
A Mortdesidees :

Citation:
Vu que vous nous y invitez je vais mettre les sidourim qui comportent à ma connaissance à la fois l'hébreu, le français, et la phonétique.
En Ashkénaz, il y'a une version du Bloch qui propose les 3 disponible par exemple ici:
https://www.fnac.com/a11067703/Collectif-Rituel-de-prieres-Ch-are-Tefila

En Sefarad il y'a le sidour chaare Nissim (rite de Livourne=Patah Eliahou) disponible ici:
https://www.emetparis.com/livre-de-prieres/695-sidour-chaarei-nissim-hebreu-francais-phonetique.html
et le sidour Porte de la délivrance disponible ici: https://www.emetparis.com/porte-de-la-delivrance/77-porte-de-la-delivrance-.html


'Hazak! Shkoyekh! Bravo!
et merci pour ces liens.
Le 1er Sidour Sfarade que vous indiquez a effectivement été repéré par Rémy.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6376
A Rémy :

Citation:
Pour le Sidour, j'ai trouvé le "Sidour Chaarei Nissim" aux éditions "Beit Hassofer" qui propose les prières en Hébreu, en Français, et en phonétique. C'est le seul que j'ai trouvé qui regroupe tout cela.

Très bien.
Voyez aussi le message qui précède, un internaute a eu la gentillesse de nous indiquer quelques liens.

Citation:
J'ai, de part mes recherches personnelles, commencé à m'intéresser au 7 Mitsvot Bnei Noa'h, qui sont déjà pour ma part plus ou moins déjà respecté étant donné que je suis baptisé et éduqué avec bon sens.
Je vais me rapprocher des écrits de Rav Yona Ghertman et le Rav Gronstein et vous remercie pour les liens laissés.

Parfait.

Citation:
Effectivement La synagogue de Périgueux n'a pas de Rav, et n'a donnée suite ni a mon courrier ni a mon email. Je sais que celle-ci est orthodoxe et rend l'accès plus difficile même pour un Ben Noa'h ce qui ne devrait pas être le cas si j'ai bien compris.

Correct.

Bonne chance, bonnes rencontres et bonne étude.
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum