Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

chéérit

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
nordevan
Messages: 15
Bonjour,
Je ne comprends pas bien la signification profonde de "chéérit", traduit par "reste" ou "surplus" en français.
Georges Gachnochi (ou même Shmuel Trigano) l'emploie dans le sens d'une chose "inutile" dans un raisonnement, dans une démarche logique.

Tout compte fait, que représente la "chéérit"?

Merci pour vos lumières.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 4632
Vous omettez de préciser le contexte, l'interprétation du terme en dépendra.
Difficile de vous répondre sans cette information.
Shéérit peut signifier reste, postérité,....
nordevan
Messages: 15
[quote="Rav Binyamin Wattenberg"]

Vous omettez de préciser le contexte, [/quote]

Bonjour,

Vous avez raison! L’interprétation dépend du contexte.

J’étudie actuellement différents textes de psychiatres hébraïsants ou juifs (dont Henri Baruk).

Si j'ai bien compris, le « shéérit » serait pour eux, ce « surplus », qui, dans la psyché, rend les individus particuliers et différents du voisin ; ce qui n’est pas le « shéérit » étant l’universel.

Mais, laissons les médecins entre eux.

Pour nous, hommes de foi, que peut bien recouvrir, concrètement, ce «shéérit » psychique?

Et, par rapport à la Loi, peut-on l’analyser, le développer ? Ou, au contraire, le minimiser ?

Merci de vos lumières
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 4632
Citation:
Pour nous, hommes de foi, que peut bien recouvrir, concrètement, ce «shéérit » psychique?


Rien, je pense.

Le terme Shéérit a une signification que vous trouverez dans le dictionnaire et dont nous avons parlé plus haut, s'il rend une idée particulière dans le jargon des psychiatres ou des psychanalystes israéliens, ce n'est que par une convention tardive à laquelle je suis étranger, je ne saurais m'immiscer dans leurs discussions et certainement pas m'aventurer à définir LEUR usage d'un vocable précis.

Posez votre question à un psy israélien, vous obtiendrez certainement une réponse plus juste que celle que je pourrais vous donner.

Au niveau de la Torah(/gmara/midrashim/...), Shéérit n'est pas utilisé dans ce sens.
Si un intellectuel (ou un rabbin) s'aventure à vouloir lier cette notion à la Torah, c'est lui qu'il faut questionner, car son lien n'engage que lui.
Mais pour ma part, shéérit ne veut dire que ce qu'il veut dire dans un dictionnaire classique, je ne suis pas familier de la psychanalyse israélienne.

Si un lecteur a une idée qui pourrait aider Nordevan, il est invité à la partager en la postant ici.
nordevan
Messages: 15
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum