Yessodei halakha ou chmirat chabbat kehilkhata ? Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
bemman



Messages: 44

MessagePosté le: Mar 29 Juillet 2014, 16:12 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,

Je viens solliciter un conseil littéraire concernant ces deux livres de halakhot de shabbat qui ont tous deux l'air de traiter ces lois de manière approfondie.
Yessodei halakha sur chabbat de rav Shmuel Dvir ramène les shitot des richonim et akharonim avec le psak pour les sefarades et ashkenaze.
Quant à Chmirat chabbat kehilkhata, j'ai juste entendu dire que rav Neuwirth est un auteur remarquable sur le sujet.
C'est un peu mince pour me faire une idée, merci d'avance aux rabbanim qui pourraient m'orienter dans mon choix.

PS: je suis séfarade.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3446

MessagePosté le: Mer 30 Juillet 2014, 21:19 Répondre en citantRevenir en haut

Ces deux livres sont fort différents.

Le premier ( Yessodei ), en trois tomes, reprend les souguiot et passe par les rishonim.

Ce n'est pas un livre pour découvrir la ala'ha mais pour l'approfondir.

Le second ( Shmirat ), en deux tomes, ne parle que de la ala'ha psouka (même s'il en explique les raisons, il ne reprend pas tout depuis l'origine de la souguia.
Il est très pratique pour "savoir ce qu'il faut faire".

Si vous connaissez déjà parfaitement le détail des lois de shabbat, optez pour le premier, sinon pour le second.

Le fait d'être sfarade n'importe pas beaucoup ici, si vous ne connaissez pas encore toutes les lois du shabbat, il serait impensable de repousser/retarder cet apprentissage en optant pour le Yessodei ala'ha sous prétexte de vouloir découvrir tranquillement les souguiot et savoir en quoi le psak sfarade diffère.
L'urgence est de respecter shabbat -au moins en mode ashkenaze, quitte à ajuster par la suite.

Personnellement, si vous êtes (ou un lecteur est) dans ce cas, je vous conseillerais plutôt de découvrir rapidement les lois du shabbat par le Kitsour il'hot shabbat du rav Posen (avec un napperon et des nérot sur la couverture).

Sa concision est remarquable, il est loin de l'abondance de détails déversée dans le Shmirat shabbat , mais c'est aussi un atout lorsqu'il s'agît de mettre les chances de son côté pour arrêter de transgresser le shabbat par ignorance chaque semaine.

Certes il est ashkenaze (et assez ma'hmir) mais c'est un début et rien n'empêche d'ajuster ensuite, en découvrant tranquillement des sfarim de psak sfarade.
Un sfarade qui respecte le shabbat "selon la loi ashkenaze" vaut mille fois mieux qu'un sfarade qui transgresse le shabbat "selon tout le monde".

Et de toute façon, les lois ashkenazes du shabbat sont quasiment toujours plus le'houmra (en dehors de quelques points).

Je ne connais qu'un seul livre qui a nettement battu celui du rav Posen en matière de concision (tout en comportant beaucoup d'ala'hot essentielles), mais je ne saurais en faire la promotion pour deux raisons,
premièrement: de peur d'être soupçonné d'intérêt personnel et de "neguia badavar" et deuxièmement: car la seconde et dernière édition qui date de 2004 -à l'époque j'habitais encore aux USA- est en rupture de stock depuis belle lurette.
Reb Manès



Messages: 20

MessagePosté le: Lun 04 Août 2014, 10:43 Répondre en citantRevenir en haut

Merci pour cette réponse... j'aime aussi bcp le sefer de Rav Posen qui va droit au but.
Mais puisque vous citez Yesodé Shabbat (que je ne connais pas), que pensez-vous de Or'hot Shabbat qui reprend également une synthèse des sources talmudiques et rishonim ?

PS : Je veux bien avoir le titre de l'ouvrage épuisé depuis 2004 car j'apprécie son auteur mystérieux et sait-on jamais, au hasard d'un bouquiniste à Boro-Park...
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3446

MessagePosté le: Ven 15 Août 2014, 15:38 Répondre en citantRevenir en haut

Le Or'hot Shabbat est un sefer très précis qui ressemblerait plus au yessodei Ala'ha qu'au Shmirat Shabbat dans la mesure où c'est typiquement le genre d'ouvrages qu'il faut éviter lorsqu'on veut découvrir les ala'hot pour une première fois.

Ce sont des livres pour pouvoir approfondir. Mais celui qui veut découvrir les ala'hot, s'il le fait à la cadence du Or'hot shabbat , de nombreux shabbatot risquent de s'écouler sans qu'il n’aie encore entendu parler de ala'hot basiques et évidentes.

Au lieu de peaufiner les subtils détails de certaines lois pour des cas rarissimes qu'il ne risque pas de rencontrer dans les prochaines soixante années, celui qui étudie ces livres avant de connaitre l'ensemble des lois de shabbat ferait mieux d'assurer en premier lieu un respect basique du shabbat en tenant compte de ce qu'écrit Rav Eybeschütz dans son Yearot Dvash et cité par le 'Hafets 'Haim dans la Akdama du troisième tome du Mishna broura. Selon lui, il est absolument impossible d'avoir respecté parfaitement un seul shabbat si on n'a pas au moins survolé l'ensemble des ala'hot liées au respect du shabbat.

En d'autres termes, tant qu'on n'a pas lu l'ensemble des lois basiques du shabbat, on a une certification rabbinique attestant qu'on a transgressé TOUS les shabbatot passés (involontairement, bien entendu) par ignorance.


L'ouvrage, épuisé en 2004 (à la différence de son auteur qui est actuellement épuisé mais en 2014), se nomme Kountras Kitsour Aala'ha .

(à ne pas confondre avec le même titre sur les il'hot Nida et Tvila, lui aussi très concis.
Un troisième titre était en préparation dans la même série sur les il'hot tfila, mais malheureusement l’auteur a été exilé et a connu de longs problèmes de santé qui n'ont pas permis cette parution.
Puisque Yissourin me'haprim et Galout me'haperet me'htsa, ça devrait faire plus qu'une kapara complète, espérons que cela suffise.)
DanouCohen



Messages: 352

MessagePosté le: Lun 18 Août 2014, 15:58 Répondre en citantRevenir en haut

Je suppose que vous n'avez pas de copie de ces ouvrages en format numérique. Néanmoins, si vous en avez une copie papier, je pourrais peut être les recopier pour les mettre sur format numérique et ainsi permettre une publication future, si vous êtes intéressés. Je peux également tenter une traduction.

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
max



Messages: 100

MessagePosté le: Mar 26 Août 2014, 23:13 Répondre en citantRevenir en haut

Je peux conseiller"péniné halakha" de rav éliezer mélamed pour chabbat en deux tomes.

Je connais tous les autres séfarim cités, je peux dire que c'est le plus clair, et le plus simple à lire (de loin) tout en abordant certains détails important.

L'auteur appartient au courant "mizra'hi" mais à mon humble avis, cela ne change pas grand chose car les décisionnaires reste les mêmes (rav ovadia, rav Auerbach, michna broura, rav feinstein...)
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3446

MessagePosté le: Dim 28 Septembre 2014, 20:59 Répondre en citantRevenir en haut

A DanouCohen:
il faut qu'on en parle à l'occasion.

A Max:
Je ne connais pas cet ouvrage, ni le Rav, je ne peux pas me prononcer.

Je précise tout de même au passage que le fait d'être lié au courant mizra'hi ne suffit pas pour faire confiance à un auteur. Idem s'il faisait partie du courant dit 'hareidi.
Il y a des farfelus partout.

Il y a huit jours, lors d'une discussion avec Rav David Yossef (fils de rav Ovadia Yossef ), ce dernier me confiait qu'il fallait distinguer mizra'hi de mizra'hi.
S'il y a des rabanim talmidei 'ha'hamim dans les milieux du Mizra'hi, il y a aussi des "rabanim" qui se permettent de grandes légèretés avec la ala'ha tout en bénéficiant du titre de "rav" et d'une réputation de yerei shamayim.

Je crois qu'il voulait dire qu'à la différence des milieux dits 'hareidi, il peut y avoir un rav mizra'hi qui se permet des écarts de ala'ha injustifiables (selon lui), alors que les mêmes personnages du côté 'hareidi ne bénéficieraient pas de la même aura qu'un authentique talmid 'ha'ham.

C'est à voir.
En tout cas, que cela existe des deux côtés ou seulement du côté mizra'hi ne change rien au fait que l'appartenance au courant mizra'hi ne saurait suffire comme lettres de noblesse pour faire confiance aveuglément à son livre.

Aussi, les citations de poskim classiques sont certes déjà un bon début, mais ne suffisent pas non plus.
Encore faut-il vérifier si c'est bien ce qui y est dit ou si c'est reformulé et vérifier aussi s'il n'y a pas "souguian dealma".

Il y a certains psakim de rav Feinstein par exemple qu'aucun rabbin froum sur terre n'indiquerait "ala'ha lemaassé".

Alors qu'un rabbin à faible taux de yirat shamayim le ferait sans complexe et se garderait de dévoiler que la totalité des autres rabanim s'opposaient à ce psak.

Il y a par exemple un psak de rav Feinstein concernant l'insémination artificielle qui a été contredit par la quasi-totalité des autres poskim, au point que Rav Feinstein lui-même a repris la plume pour écrire que même s'il reste sur sa position, il ne faut pas retenir son avis, car la ala'ha sera selon la majorité.

Pour éviter tout malentendu je précise que je n'écris pas cela en particulier pour ce rav Melamed que je ne connais pas personnellement et qui bénéficie de sa 'hezkat kashrout jusqu'à preuve du contraire. Je ne fais que dire que le raisonnement cité ne suffit pas pour y aller les yeux fermés sans approbation rabbinique de confiance.
max



Messages: 100

MessagePosté le: Dim 28 Septembre 2014, 21:42 Répondre en citantRevenir en haut

Rav Wattenberg, merci pour votre remarque.

Je serais très intéresse de connaitre votre point de vue sur la collection de livre "péniné halakha" qui franchement sort du lot.

L'ensemble de ces écrits est disponible en ligne sur son site:
http://ph.yhb.org.il/

Il y a en tout 15 livres qui brassent pas mal de sujet (il prépare en ce moment cacherout).

Il existe aussi des "élargissements" sur certains sujets dans d'autres livres aussi disponible en ligne :
http://ph.yhb.org.il/plus/

Si ces livres ne rivalisent pas avec la précision d'un piské téchouvot et autres, il a le mérite d'être ni trop concis ni trop fouillis, d'aborder beaucoup de thèmes dans un langage le plus simple possible, avec un petite pointe de hachkafa au début de chaque chapitre.
Dav1987



Messages: 55

MessagePosté le: Lun 29 Septembre 2014, 23:12 Répondre en citantRevenir en haut

Bonsoir Rav wattenberg tt a fait d'accord avec Vs pour le courant religieux ( Mizrahi ou haredi ...) peu importe ce n'est pas ce qui fixe la compétence du Rav .
Mais je ne saisis pas tout à fait votre remarque sur Max il n'a aucun moment mentionner que le fait que le Rav melamed soit mizrahi soit à son avantage ( et de la à en déduire sa compétence ) personnellement en lisant le message de Max c'est bien au contraire le sentiment inverse que j'ai ressenti ( une sorte de pgam qui en finale ne change pas grand chose ,je cite : " l'auteur est mizrahi mais à mon humble avis cela ne change pas grand chose") .
je précise tt de même que je ne suis pa de tendance Mizrahi

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3446

MessagePosté le: Jeu 04 Octobre 2018, 17:58 Répondre en citantRevenir en haut

A Max :

Comme dit plus haut, je ne connais pas ces livres et étant donné que je ne les possède pas, je ne les ai pas lus.
Cependant, en suivant le lien que vous indiquez j’ai pu « jeter un œil » sur le style de rédaction de ces sfarim que vous avez très bien résumé par ces mots : « Si ces livres ne rivalisent pas avec la précision d'un piské téchouvot et autres, il a le mérite d'être ni trop concis ni trop fouillis, d'aborder beaucoup de thèmes dans un langage le plus simple possible, avec un petite pointe de hachkafa au début de chaque chapitre » .

Que dire de plus ?
Je ne peux pas vous dire s’il y a (selon moi) de fréquentes erreurs dans cette série (comme j’ai pu le dire sur d’autres sfarim), car je n’en sais rien.
A vue de nez, ça a l’air sérieux et très bien fait.

Kol Hakavod à cet auteur, le Rav Melamed , dont le patronyme semblait le destiner à la clarté de l’enseignement.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3446

MessagePosté le: Jeu 04 Octobre 2018, 18:03 Répondre en citantRevenir en haut

A Dav1987 :

En effet, mais comme ce n’était pas explicite, j’ai préféré être « melamed zkhout » et inverser la Mashmaout afin de ne pas participer à une critique sous-entendue et pour éveiller les lecteurs au phénomène inverse aussi (les rabbins orthodoxes qui ne seraient pas sérieux dans leur travaux).

Autre chose:
plus haut, dans mon message du 15 août 2014, je parle –entre autre, d’un kountras sur Hilkhot Nida que j'avais écrit et publié aux USA.
Il a récemment été réédité B’’H , voyez ici :
http://www.techouvot.com/sefer_de_hilchot_nida-vt17676.html
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum