Y a-t-il des cours en français sur la Guemara SOTA Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
Allorav614



Messages: 16

MessagePosté le: Ven 22 Avril 2011, 10:39 Répondre en citantRevenir en haut

bonjour
je voudrais étudier la guemara sota pendent le omer
ou je peut trouver des cours en français par internet?

merci
Allorav614



Messages: 16

MessagePosté le: Sam 23 Avril 2011, 22:51 Répondre en citantRevenir en haut

C'est bon j'ai trouver sur ahavat Torah du Rav rozenberg

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3764

MessagePosté le: Dim 05 Juin 2011, 22:33 Répondre en citantRevenir en haut

Je connais personnellement le Rav Rozenberg , je ne peux que vous encourager à écouter ses cours sur la gmara, c'est un Talmid 'Ha'ham comme on en trouve peu de nos jours, surtout en France.
Il allie une excellente connaissance du Talmud à une extraordinaire Bekiout.
Les rabbins au beau discours ne manquent pas, les spécialistes de l'éducation, du Shlom Bayit et de la psychologie ou des tolaïm et du shaatnez, non plus.
Par contre les spécialistes (ou même simplement les connaisseurs) du Talmud se font très rares.
Je suis sûr que nous -les juifs de France (en particulier)- avons beaucoup à apprendre du Rav Rozenberg .
webmaster



Messages: 131

MessagePosté le: Dim 05 Juin 2011, 23:18 Répondre en citantRevenir en haut

Chalom a tous

Vous avez également notre troisième site du Rav Dov Lumbroso-Roth qui s intitule
www.guemara.com

Bon limoud !
michaelk



Messages: 27

MessagePosté le: Lun 06 Juin 2011, 17:45 Répondre en citantRevenir en haut

Citation:
1- Les rabbins au beau discours ne manquent pas, les spécialistes de l'éducation, du Shlom Bayit et de la psychologie ou des tolaïm et du shaatnez, non plus.
2- Par contre les spécialistes (ou même simplement les connaisseurs) du Talmud se font très rares.


Votre remarque, constituée de 2 phrases, me fait réagir :
je ne comprends pas l'utilité de la premiere assertion.
Pourquoi ne pas se limiter à dire : "les spécialistes (ou même simplement les connaisseurs) du Talmud se font très rares." ?
Pourquoi opposer des compétences différentes ?
Doit-on forcément dire : il n'y a pas assez de médecins généralistes, mais trop de cardiologues, de psychiatres ou autres ?
Mettre dans le même sac, je cite : "les rabbins au beau discours" et les spécialistes du chalom bait et de l'éducation, ne me semble pas très juste.
Avec 60% de divorces enregistrés, et les conséquences désastreuses sur l'éducation des enfants, il me semble que ce sont des domaines cruciaux pour l'avenir des juifs en France. Je peux meme vous dire que il manque de rabbanim dans ces domaines.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3764

MessagePosté le: Mar 07 Juin 2011, 13:59 Répondre en citantRevenir en haut

Citation:
je ne comprends pas l'utilité de la premiere assertion.
Pourquoi ne pas se limiter à dire : "les spécialistes (ou même simplement les connaisseurs) du Talmud se font très rares." ?
Pourquoi opposer des compétences différentes ?

L'utilité –selon moi- d'opposer ces deux style de rabanim est de bien faire comprendre au lecteur qu'il s'agît en effet de deux compétences qui n'ont rien à voir, car généralement les gens s'imaginent que tout spécialiste de Shlom Bayit/tolaïm (etc…) connait " bien entendu " son Talmud –car c'est un rabbin- même si il ne le connait pas autant que le spécialiste du Talmud.

Ce qui est généralement faux.

Le spécialiste en tolaïm/shaatnez (etc…) en question en a certainement étudié quelques pages, mais les éventuels cours qu'il donnerait sur le Talmud seraient de qualité incomparable avec ceux d'un Rav Rozenberg /spécialiste du Talmud.

Les "gens" n'apprécient pas assez un Rav Rozenberg , car ils considèrent qu'un spécialiste du Talmud est un rabbin qui connait "un peu mieux le Talmud que les autres", mais qui est très loin derrière d'autres en rhétorique/psychologie etc…

Si la deuxième partie est vraie (qu'il peut être loin derrière d'autres en rhétorique…), la première est vraiment fausse.
Il ne s'agît pas d'une petite différence en connaissance du Talmud, mais du jour et de la nuit.

Donc si j'écris uniquement "les spécialistes (ou même simplement les connaisseurs) du Talmud se font très rares."
Le lecteur va s'imaginer que le "très rare" en question inclus tout de même pas mal de monde, mais ce n'est pas le cas!

Citation:

Doit-on forcément dire : il n'y a pas assez de médecins généralistes, mais trop de cardiologues, de psychiatres ou autres ?

Oui si c'est le cas et que personne ne s'en rend compte.

S'il y a beaucoup de psychiatres et très peu de cardiologues, c'est embêtant, mais ça le devient encore plus si "les gens" vont voir le psychiatre lorsqu'ils ont besoin d'un cardiologue.

A la fin, de moins en moins de monde comprend l'utilité du cardiologue et "les gens" s'imaginent que c'est juste une petite spécialité à laquelle on n'a jamais recours sauf si on s'ennuie, mais à petite dose.

Citation:
Mettre dans le même sac, je cite : "les rabbins au beau discours" et les spécialistes du chalom bait et de l'éducation, ne me semble pas très juste.

En effet, je suis d'accord avec vous. C'est pourquoi j'écrivais deux propositions:
-Les rabbins au beau discours ne manquent pas ,
-les spécialistes de l'éducation, du Shlom Bayit et de la psychologie ou des tolaïm et du shaatnez, non plus .


Si vous vous interrogiez sur la dissymétrie de ma phrase (pourquoi regrouper shlom bayit, psychologie, tolaïm et shaatnez d'un côté alors que le "beau discours" pourrait se sentir isolé?) Hé bien voici la réponse!

Citation:

Avec 60% de divorces enregistrés, et les conséquences désastreuses sur l'éducation des enfants, il me semble que ce sont des domaines cruciaux pour l'avenir des juifs en France.

Vous avez raison là-dessus aussi, ce sont des domaines cruciaux, à n'en pas douter.
N'allez pas me croire en désaccord avec vous sur ce point.

Cependant ce que vous semblez ne pas saisir c'est qu'en parallèle des 60% de divorces il y a bien 80% de non-pratiquants et que des rabbins qui connaissent vraiment la Thora (ou même "qui connaissent la vraie Thora") seraient porteurs de discours plus authentiques, ce qui favoriseraient l'intérêt de certains incrédules pour notre héritage commun.

N'est-ce pas "crucial" ça aussi "pour l'avenir (et même le présent) des juifs en France"?

Je n'affirme pas que chaque "rabbin spécialiste du Talmud" ne pourra qu'être porteur de ce message et entrainera forcément son auditoire vers une Thora plus authentique, mais vous conviendrez certainement que chaque rabbin "matrimonial" qui s'est ajouté à la liste durant ces 15 dernières années n'a pas forcément fait reculer la divortialité de manière drastique non plus.

D'autre part, j'estime que l'enseignement correct du Talmud favoriserait la pratique et la connaissance du (réel) judaïsme , qui –je l'espère- entrainerait un progrès net même au niveau "Shlom Bayit".

N'oublions pas que tous ces rabanim spécialisés en 'Hinou'h ou Shlom Bayit dont vous clamez la grande nécessité s'abreuvent à des sources talmudiques pour donner une assise à leur savoir, aiguiser leur compréhension et accroître leurs compétences, sans quoi, leur caractère rabbinique ne serait plus nécessaire et ceux qui se plaignent du manque de spécialistes en Shlom Bayit, pourraient se diriger vers les mêmes spécialistes qui existent chez nos concitoyens non-juifs.

Citation:

Je peux meme vous dire que il manque de rabbanim dans ces domaines.

Je veux bien vous croire, mais croyez-moi, il en manque encore plus dans cet autre domaine!
Raphy



Messages: 46

MessagePosté le: Mar 07 Juin 2011, 14:53 Répondre en citantRevenir en haut

@ Rav Wattenberg, shalom ouvrakha !

Permettez moi de vous dire que cette fois-ci, je suis complètement d'accord avec vous.

Nous manquons cruellement dr Rabbanim de la trempe de Rav Rozenberg qui maîtrise le Shas et ses commentaires. Je pense que même dans les autres domaines, il n'a rien à envier aux "spécialistes" !

Son site ahavatorah.com est une source inépuisable d'enrichissement spirituel et je conseille à ceux qui recherchent la Thora authentique d'aller y puiser et de s'y abreuver !

Et encore une fois kol hakavod pour avoir pris la défense d'un vrai "Lomed Torah", auquel on accorde pas tous les égards auxquels il a droit, et pour avoir affirmé haut et fort que notre communauté semble ignorer où se trouvent les véritables priorités !

Cette démonstration était vraiment nécessaire en cette veille de Matan Torah. Espérons que votre appel sera entendu !

Hag Saméa'h !
michaelk



Messages: 27

MessagePosté le: Mar 07 Juin 2011, 15:54 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,
je suis désolé, malgré votre réponse, et avec tout le respect que je vous dois, je pense que la rédaction de votre post est "réactiogène !"
Voici, selon moi, une proposition de rédaction de votre post :

Je connais personnellement le Rav Rozenberg , je ne peux que vous encourager à écouter ses cours sur la gmara, c'est un Talmid 'Ha'ham comme on en trouve peu de nos jours, surtout en France.
Il allie une excellente connaissance du Talmud à une extraordinaire Bekiout.
Trop peu de rabbins en France sont en effet spécialistes ou simplement connaisseurs du Talmud.
Par contre les spécialistes (ou même simplement les connaisseurs) du Talmud se font très rares.
Je suis sûr que nous -les juifs de France (en particulier)- avons beaucoup à apprendre du Rav Rozenberg .
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3764

MessagePosté le: Mar 07 Juin 2011, 16:08 Répondre en citantRevenir en haut

Pas de problème, pensez de mon message ce que vous voudrez.

Je ne cherche pas à avoir raison, je vous ai expliqué la raison pour laquelle je l'avais rédigé de la sorte, ça vous déplait, c'est certainement car vous ne ressentez pas cette "tragédie française".

Je pense que certains seront sensibles à mon style dans ce message et comprendrons le cri qu'il véhicule.

Si vous n'y êtes pas sensible, ce n'est pas grave.
Veuillez considérer mon message selon votre rédaction, car la mienne vous incommode.

D'autres seront contents de savoir que je partage leur "souffrance" de voir la communauté juive française ignorer royalement ce que signifie "le Talmud" (et se réjouiront de découvrir Rav Rozenberg et ses cours s'ils ne le connaissent pas encore).

D'ailleurs à peine une heure avant vous Raphy se joingnait à moi et me soutenait pour ce message sans savoir que vous alliez désapprouver mon dernier message.

Donc laissez mon message "réactiogène" de côté , faites comme si j'avais écrit selon vos conseils. Et peut-être qu'un jour vous verrez les choses comme Raphy et d'autres.
'Hag Saméa'h.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3764

MessagePosté le: Jeu 21 Février 2019, 0:40 Répondre en citantRevenir en haut

Je viens de tomber sans le vouloir sur ce fil qui date d'il y a bientôt 8 ans, comme on y parle de Rav Rozenberg, j'y mets un lien vers l'autre fil sur ce sujet:
http://www.techouvot.com/rav_haim_tsvi_rozenberg-vp50474.html#50474

Je ne sais pas si Michaelk a eu l'occasion depuis de penser à nouveau à notre discussion de l'époque, mais la voilà tristement d'actualité.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum