Salle de sport pour une femme Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
cheelnaute



Messages: 160

MessagePosté le: Dim 22 Avril 2018, 1:29 Répondre en citantRevenir en haut

Cher Rav Wattenberg
J'aurais voulu savoir : une femme (mariée, je ne sais pas si cela a une nafka mina ) pourrait elle aller dans une salle de sport mixte ( pour courir sur le tapis de course ) , et se mettre en jogging lorsqu'elle pratique le sport?
Je me dis qu'il y a peut etre un probleme par rapport au goy, et d'autant plus un mirshol s'il y a des juifs...
Dans le meme ordre d'idée, je me demandais : si elle met un t shirt tres large qui couvrirait son jogging et ses formes, celui ci devrait il arriver obligatoirement en dessous de ses genoux? Meme question pour le t shirt, les manches doivent-elle scrupuleusement depasser le coude ?
Je sais que vous expliquez tout le temps que la tsniouth est une affaire de bon sens, dans ce cas je me dis que misvara peut etre peux on etre plus permissif du fait qu'il sagisse d'une pratique de sport, et que la quasi totalité des pratiquants seront goyim, d'autant plus qu'il est difficile de pratiquer du sport en jupe ou en manche longue...
MERCI
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3496

MessagePosté le: Dim 22 Avril 2018, 10:51 Répondre en citantRevenir en haut

Je ne connais pas de dérogations pour pouvoir faire du sport en salle.

Si une femme estime qu'elle n'a pas à se montrer en pantalon/jogging (et/ou en manches courtes) devant des hommes en temps normal, il en va de même lorsqu'elle fait du sport.

Le fait que ces hommes ne soient pas juifs ne change PAS la donne.
On doit être Tsanoua avant tout pour soi-même, pas "pour" les hommes!

Avec un tee-shirt large qui descend jusqu'aux genoux et coudes, c'est "réglo" au niveau des règles habituelles, reste l'endroit qui n'est pas toujours "bien fréquenté".
Je ne veux pas dire qu'il y aurait nécessairement des voyous dans les salles de sport, mais que l'activité qui y est pratiquée permet/entraîne parfois plus de "proximité" entre les participants.

Mais on ne peut pas parler d'infraction/violation des lois "définies" de la Tsniout si l'accoutrement recouvre les parties considérées comme étant "à couvrir".
Pour le reste, à chacun(e) de savoir gérer ses relations de manière conforme avec la Halakha.
cheelnaute



Messages: 160

MessagePosté le: Dim 22 Avril 2018, 14:37 Répondre en citantRevenir en haut

J'ai compris...
Merci

Petite question ( car c'est une notion qui revient souvent chez vous dans les détails de vos réponses sur la tsniouth ) : pourriez-vous être plus précis et détailler quand vous dites que la pudeur est plutôt quelque chose vis-à-vis de nous et non pas forcément vis a vis du prochain? J'aimerais bien comprendre car en effet on parle souvent du problème de la pudeur vis-à-vis du regard extérieur et non pas de notre propre regard
Emounna55



Messages: 7

MessagePosté le: Lun 23 Avril 2018, 17:54 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Rav

mis à part la tenue vestimentaire, n'y a-t-il pas un problème de mouvement qui pourrait laisser penser à une sorte de dance ?
le problème serait pour un homme de se trouver parmi des femmes qui feraient ces mouvements.

Merci Rav.
yhbtysey



Messages: 195

MessagePosté le: Mer 02 Mai 2018, 8:37 Répondre en citantRevenir en haut

Pourquoi ne pas aller dans une salle de sport réservée aux femmes ?
(Lady fitness, Lady moving, Curves, O Sport, Filleness...), beaucoup se sont ouvertes à Paris notamment, ou à Neuilly.

N'est-ce pas une bonne alternative ?
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3496

MessagePosté le: Mer 27 Juin 2018, 21:23 Répondre en citantRevenir en haut

A Yhbtysey :

Merci pour votre contribution.
En effet, cela semble une solution idéale.
Je ne savais pas que cela existait.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3496

MessagePosté le: Mer 27 Juin 2018, 21:24 Répondre en citantRevenir en haut

A Emounna55 :

Citation:
mis à part la tenue vestimentaire, n'y a-t-il pas un problème de mouvement qui pourrait laisser penser à une sorte de dance ?


Ces mouvements peuvent être contraire à la Tsniout, mais disons que s'il ne s'agît que de courir sur un tapis de course (comme indiqué dans la question), ce ne sont pas les mouvements les plus condamnables.

En tout état de cause, si des mouvements portent atteinte à la Tsniout, il est évident qu'il faudra s'en garder.
La question (et la réponse) ne portai(en)t que sur l'accoutrement, mais vous faites bien de souligner ce point.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3496

MessagePosté le: Mer 27 Juin 2018, 21:24 Répondre en citantRevenir en haut

A Cheelnaute :

Citation:
pourriez-vous être plus précis et détailler quand vous dites que la pudeur est plutôt quelque chose vis-à-vis de nous et non pas forcément vis a vis du prochain? J'aimerais bien comprendre car en effet on parle souvent du problème de la pudeur vis-à-vis du regard extérieur et non pas de notre propre regard.


Certes, le regard extérieur doit éveiller en nous un sentiment de Tsniout encore plus grand qu'en absence de spectateurs. Mais c'est "en nous" que ce sentiment doit se ressentir.
Le problème dont nous parlons n'est pas vis-à-vis du spectateur (ça c'est un autre problème qui LE concerne), mais bien vis-à-vis de nous-mêmes.

C'est pourquoi je disais que même si le spectateur est non-juif et même si on suppose qu'en tant que tel, il n'aurait pas de problème LE concernant (ce qui reste à définir), malgré tout, il resterait un problème vis-à-vis de nous-mêmes en raison du regard extérieur.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum