Prier pour obtenir un ness Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
cheelnaute



Messages: 149

MessagePosté le: Dim 22 Juillet 2018, 2:28 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour rav
Ma maman a un cancer depuis 1 an et demi, et depuis quelques semaines s'est rajoutée une complication assez sombre dont les pronostics sont dramatiques en terme de délais,, et dont la science a priori n'a eu écho d'aucune guérison, cad que l'hôpital quand ils ont évoqué des traitements n'ont parlé que de soins palliatifs qui en aucun cas ne guérissent, et qui ne font gagner que quelques mois dans le meilleur des cas. A aucun moment ils n'ont parlé du genre "dans des cas exceptionnels une guérison est arrivé grace au traitement qu'on va vous proposer". En gros, ils ont parlé cash.

Je m'interroge et me demande : que prier dans ce cas ?
Je sais que demander à ashem de ne pas faire souffrir ma maman a défaut de la guérir est une limitation que je Lui porte.
Mais d'un côté je me sens mal à l'aise de demander quelque chose que la science ne permet pas. Je comprends le principe de demander un ness quand les chances sont infinitésimale cad quand la science accepte qu'il y ait une possibilité, infime soit elle, mais quand ce n'est pas le cas, ne doit ont pas se rendre à l'évidence que même si le boré olam peut tout faire, a priori il a choisi un autre kivoun pour nous?
Je me demande cela mais je me dis que d'un côté si je concède que le ness n'est pas croyable, cela m'amenerait au yeoush mais d'un autre côté peut être que de demander ce " ness impossible " est un doux rêve ...
Je suis perdu ... en gros j'aimerai savoir : qui, quand, comment et dans quelles circonstances sommes nous en droit d'attendre un ness de la part de Ashem ?
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3353

MessagePosté le: Jeu 26 Juillet 2018, 21:10 Répondre en citantRevenir en haut

Même si le glaive est déjà posé sur le coup d’une personne (condamnée à être décapitée), elle ne doit pas s’exclure de la miséricorde divine (Brakhot daf 10a) .

Cela ne veut pas dire qu’il faille s’imaginer avoir une garantie de s’en sortir, mais qu’il peut toujours y avoir un retournement de situation, même si les chances sont minimes.

Dans le cas évoqué, les exemples ne sont pas rares.
Bien entendu, « en principe », la science a raison, mais elle n’est basée que sur des constatations et rien ne peut exclure de nouvelles découvertes (=je ne parle pas de la découverte d’un nouveau remède, mais de la découverte d’une nouvelle forme d’évolution de la maladie que la science ne pourra que « constater » comme elle a -jusqu’à présent- constaté que dans CE cas, il n’y a aucun espoir).

La science n’a pas la prétention de tout savoir, mais de tout analyser.

Cependant, il faut aussi s’y préparer psychologiquement, car quand bien même il y aurait 1% de chances de guérison, il n’en resterait –hélas- pas moins 99% de l’autre côté.

Refoua Shleima, que D.ieu vous aide.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum