prénom fille et signification Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
Berros



Messages: 2

MessagePosté le: Dim 27 Juillet 2014, 13:02 Répondre en citantRevenir en haut

Chalom!

Je dois très bientôt accoucher d'une petite fille bh.
Avec mon mari, nous souhaiterions beaucoup l'appeler TAHEL.
Est ce un bon choix? Et pourquoi?

Merci beaucoup Rav pour votre réponse très rapide!

Cordial Chalom.
Kol touv.

Mme Berros.

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3356

MessagePosté le: Mar 29 Juillet 2014, 12:50 Répondre en citantRevenir en haut

Citation:
Je dois très bientôt accoucher d'une petite fille bh.


Beshaa tova, bonne délivrance et que tout se passe bien.

Citation:
Avec mon mari, nous souhaiterions beaucoup l'appeler TAHEL.
Est ce un bon choix?


Oui.

Citation:
Et pourquoi?


Car il vous plaît beaucoup.

Cela me paraît suffisant à partir du moment où il ne comporte aucune connotation péjorative ou négative, si ce prénom vous plaît c'est parfait.

Si votre question était plutôt pour savoir s'il se trouve dans la Bible et quelle est sa signification, je dirais qu'il ne se trouve PAS dans la Bible mais que sa signification semble très positive car Tahel veut dire en hébreu "elle brillera".
Que souhaiter de mieux?

On retrouve cette racine dans ce sens dans Iyov (XXV, 5) עד ירח ולא יאהיל et Iyov (XXIX, 3) בהלו נרו עלי ראשי et Iyov (XXXI, 26) אם אראה אור כי יהל

(au masculin c'est יהל et au féminin ça donne תהל)

Voir aussi Yeshaya (XIII, 10) לא יהלו אורם
Il y a certainement encore d'autres endroits (il faut chercher avec une Konkordantsia).

Concernant la subtilité de ce vocable par rapport à אור ou à נוגה, le Malbim écrit (Yeshaya XIII, 10) qu'il indique une lumière qui n'éclaire que la source elle-même et non autour d'elle, elle BRILLE mais n' ECLAIRE pas.
( et la différence entre les deux autres serait que OR éclaire par lui-même alors que NOGA ne ferait que refléter la lumière reçue d'ailleurs.)

Le Malbim reprend cette explication avec moult détails dans son livre Yaïr Or (ot Alef §11) .

Je suis tout de même un peu embêté avec cet éclaircissement car nous trouvons bien " béilo néro alei roshi " dans Iyov (XXIX, 3) , or un NER ne fait pas que briller pour lui-même.

J'ai bien sûr vérifié le Biour Amilot du Malbim à l'endroit concerné (Iyov XXIX, 3) , mais il y reste muet.

De toute manière, Tahel est un beau prénom qui signifie une bonne chose, car même le fait de ne briller que pour soi devrait être suffisant, à plus forte raison lorsqu'il s'agît d'une femme car nos Sages et nos rabbins n'ont de cesse de nous rabâcher qu'elle est supposée briller plus à l'intérieur qu'à l'extérieur, voilà donc un extraordinaire prénom pour une petite fille!
Mazel Tov!
Berros



Messages: 2

MessagePosté le: Mer 30 Juillet 2014, 9:24 Répondre en citantRevenir en haut

Chalom Rav!

Merci infiniment pour cette réponse complète et pleine de références comme nous le souhaitions!
Vous avez confirmé notre choix de l'appeler ainsi BH, nous sommes maintenant rassurés et heureux!
Merci merci merci!!!
Cordial Chalom!
Kol touv.
Mr et Mme Berros

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
juif



Messages: 64

MessagePosté le: Dim 03 Août 2014, 23:15 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Rav Wattenberg
Ma cousine Liora est venu demander une beraha a rav haim kanievsky la semaine dernière, car elle devait voyager en Houts Laarets (uniquement pour ça). Lorsque le Rav a entendu son prénom, il a dit "ce prénom n'existe pas dans la torah" et il lui a changé (sans qu'on lui ai rien "demandé" a priori) son nom en "lea".
Pouvez vous m'expliquer cela? Cela veut il dire qu'il faille changer tous les prénoms issus "hors torah" avec des nom toraique?
Merci pour tous vos réponses, que j'aime beaucoup lire (et relire lorsque c'est un peu compliqué).
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3356

MessagePosté le: Ven 15 Août 2014, 15:42 Répondre en citantRevenir en haut

Je ne sais pas comment expliquer ce phénomène. Je peux juste vous dire que l'argument présenté tel quel est faux, c’est lui qui a tort.

Comme vous devez vous dire qu'il y a peu de chances que rav Kanievsky ait loupé des choses si évidentes, je vous invite à vous laisser convaincre que son intention n'est pas « ala'hique » mais moussarique, se disant certainement que cette personne ferait plus attention aux détails des mitsvot si elle portait un prénom biblique.

Si cette interprétation vous parait peu probable, je vous rappelle que l'autre option consiste à dire que ce rav se tromperait grotesquement.

À vous de choisir. Moi j'ai déjà choisi.

Si jamais il vous vient à l'esprit un vent de yetser ara vous incitant à imaginer que rav Kanievsky critiquerait les rabanim que j'ai déjà mentionné comme preuve sur ce site, comme Rav Ernest Weil et d'autres qui portaient des prénoms aucunement bibliques, je tiens à vous rappeler que j'ai aussi cité des Amoraïm et des Rishonim.

Il y a des Tanaïm, des amoraïm, des Gueonim, des Rishonim, des a'haronim, bref des rabanim de toutes les époques qui portaient des noms qui ne se trouvent pas dans la Bible.

S'il fallait citer les rabanim de l'environnement culturel de rav Kanievsky, je citerais Rav Isser Yehouda Unterman (grand Rabbin d'Israël de 1964 à 1972) ou encore Rav Isser Zalman Meltzer, beau-père de rav Aharon Kotler et rav de rav Sha'h (et aussi l'oncle de sa femme - qui était donc la cousine de Mme Kotler).

Que Liora demande donc à rav Kanievsky où se trouve le prénom Isser dans la Bible.

(et pour Zalman, il est vrai que ça ressemble à Salomon, mais quand même !)

Et je précise que Isser n'a rien à voir avec Assir (qui est l'aîné de Kora'h de toute façon…) que l'on trouve dans Shemot (VI, 24) (voir aussi Divrei Ayamim I, VI, 7 et III, 17 ).

S'il est en forme, rav Kanievsky lui répondra que Isser c'est Issour, le gendre de [l'amora connu] Shmouel que l'on trouve dans le shas (cf. Rashbam Baba Batra 149a ).

C'est vrai, mais justement cela relance la question : pourquoi eux pouvaient avoir des prénoms absents de la Bible et non nous ?

Mais de toute façon, il faut aussi noter que ce Issour était un converti (cf. Avoda Zara 70a )…

S'il faut en ajouter, qu'elle lui demande s'il a dit la même chose à ses gendres, rav Zelig Bravermann (rosh yeshiva de Sadigura) et rav Shraga Steinman, fils du célèbre rav Steinman et rosh Yeshiva de Kehilot Yaakov.

Où se trouvent les prénoms Zelig et Shraga dans la Bible ?

Le plus proche de Shraga que je vois serait Sroug, le père de Na'hor, père de Téra’h (Bereshit XI, 22).

Et ses propres sœurs ? Les sœurs de rav Kanievsky, filles de l'illustre Steipler ? Si je ne me trompe pas, le Steipler a eu deux filles : Yossefa (veuve de rav Barzam ) (féminin de Yossef ? en tout cas absent du tana'h) et Ahouva (qui a été l'épouse du grand reb Shlemke Berman ).

Ces prénoms ne sont pas bibliques.

Certes l'idée de Ahouva est belle, mais ce n'est pas un prénom plus biblique que Liora, qui a aussi une belle connotation.

Le beau-père de rav Kanievsky était le fameux rav Elyashiv.
Sa mère (la fille du Leshem ) se prénommait Mousha

C'est très courant chez les lituaniens. Toutes les 'Haya Moushka qu'il y a chez les loubavitsh de nos jours viennent de là.

Je passe sur les Mendel, Shnéor et Cie…

Enfin, il y a des milliers de gdolei arabanim qui portaient des prénoms à peu près autant bibliques que Liora.

Et tous les Tsvi Hirsh ? Et les Dov Ber et Aryé Leib etc. ?
Aucun de ces six prénoms ne se trouve dans la Bible .

Tout ça pour dire qu'il est fort peu probable que rav Kanievsky pense sincèrement qu'il y ait un problème à porter un prénom comme Liora. C'est pourquoi j'explique que son intention était probablement de dire que pour cette personne, il ressentait qu'il serait bénéfique d'avoir un prénom du tana'h, mais pas que ce soit une notion ala'hique ou systématique.

De manière générale, il y a plusieurs « bulles » de rav ‘Haim Kanievsky qui ne sont pas comprises comme il se doit, selon moi.

Un exemple classique est la récente rumeur qu'il aurait prédit la fin de la guerre et la venue du Mashia'h pour ce 9 av (passé).

Plusieurs personnes m'ont demandé ce que j'en pensais (quelques 10 jours avant le 9 av), et je leur ai répondu que s'il s'agissait de prendre cette information à la lettre, cela reviendrait à faire de ce Rav un impie car le Talmud (Sanhedrin 97b) maudit ceux qui annoncent des dates butoirs de la venue du messie.

Seulement son intention était certainement de dire que le 9 Av de cette année est un moment encore plus propice que d'autres pour la venue du Messie.

Je sais que ce n'est absolument pas la résonance du message tel qu'il est arrivé en France (et même probablement tel qu'il a été émis d'Israël), mais je ne vois d'autre explication possible si l'on se refuse à condamner ce grand rav.

Je sais que le message était très clair, que « ça y est » le messie sera là CE 9 AV, mais force nous est d'admettre que j'avais raison car le Messie n'est pas encore là et le 9 Av est passé.

Je sais aussi (et je l'ai « prophétisé » à plusieurs de ceux qui m'ont questionné à ce sujet) que dès que le 9 Av sera passé, les gens oublieront et diront « non, il n'avait pas dit exactement ceci mais cela… », mais les personnes honnêtes se souviendront de l'assurance que comportait ce message en son temps.

Cette prophétie m'est venue de la triste expérience de voir des tas de rabbins annoncer des dates butoirs avec assurance sur la venue du Messie, aucune ne s'est réalisée et à CHAQUE fois, ceux qui avaient œuvré dans la diffusion de l'information étaient bizarrement frappés d'amnésie une fois la date passée.

Parmi tant de cas, je citerais Rosh Ashana 5761
(tout un livre avait été écrit sur le sujet, regroupant les « preuves » irréfutables de la venue du messie pour cette date et de nombreux rabanim avaient emboîté le pas aux meneurs.
La couverture de ce livre était rouge, je l'ai vu a Lakewood où j'habitais encore à l'époque).

Peu après, il y a eu le 9 Av 5761 (2001) avec la fameuse histoire du rêve de la montre de Baba Salé (et c'est là que vous dites: « ah ! oui, tiens c'est vrai, j'avais totalement oublié … »)

[Récemment il y avait aussi une annonce au nom de rav Dynovisz qui annonçait le Messie pour Rosh Ashana -je crois- 5771 (en 2010) ou un peu avant. Là aussi, c'est à comprendre dans le même sens, que cette date serait plus propice, mais en aucun cas une annonce assurée.]

Pour ceux qui ont un peu plus de mémoire : le 2ème jour de Pessa’h 5748 (1988).
Je me souviens à l'époque, quelques semaines avant le jour J, j'avais eu l'audace de dire (ou de tenter de d'expliquer) que le Rabbi de Loubavitsh –principal instigateur de cette affaire- voulait certainement dire que le moment était particulièrement propice, mais pas qu'il se soit « engagé » à ce que le messie vienne à cette date.
Ce qui serait absurde tout d'abord car il serait alors maudit par le Talmud (sanhedrin 97b) et aussi car le Messie ne vient pas à Shabbat et Yom Tov (cf. Tour o’’h §295 et Drisha ad loc) .

Je me suis fait vilipender et traiter de vilain qui manque de « emouna dans le 'ha'ham ».
Selon moi, c'était eux qui manquaient de 'ho'hma dans la Emouna.

Et là aussi, après Pessa’h, moi qui m'attendait naïvement à un minimum d'excuses de la part de mes opposants pour leurs insultes, j'ai été estomaqué de constater qu'ils étaient tous passés par un lavage de cerveau ou une puissante amnésie.

Ils ne se souvenaient même pas que nous ayons parlé de cela plus de vingt secondes.

Quelques années après, j'ai eu le plaisir de rencontrer quelqu'un -une seule personne- qui s'en souvenait (malgré l'étonnement de plusieurs amnésiques). Mais maintenant que 26 ans sont passés, je me demande s'il reste quelqu'un sur terre qui s'en souvienne.


Bref, tout cela pour dire que les prophéties de Rav Kanievsky shlita sont à prendre au deuxième degré, surtout en ce qui concerne le Mashia’h et le sionisme.

Il y a quelques années encore, ça bardait en Israël. C'était la guerre, je crois celle de 2008, à force de visiteurs qui le questionnaient sur la nécessité de se réfugier en 'houts laarets, Rav Kanievsky avait fait placarder sur sa porte sa réponse: il n'y a aucun danger en Israël. Au contraire vos familles qui sont encore en 'houts laarets courent un terrible danger, dites-leur de rapidement venir en Israel, seul lieu sûr.

Là aussi, il faut connaitre le Rav pour savoir comprendre ce qu'il veut dire.

Le danger imminent pour les 'houtsnikim ne s'est pas présenté. Certes il y a eu plusieurs aliyot, mais il ne s’est rien passé de ce qui était annoncé en 'houts laarets.

Rav Kanievsky doit certainement être le plus sioniste des anti-sionistes :)

Récemment un rav qui n'a pas de parnassa en Israël s'est vu proposer un poste de maguid shiour en France. Il est allé demander l'avis de rav Kanievsky qui lui a indiqué de rester en Israël malgré qu'il se soit déjà engagé avec la Yeshiva française (il ne devait pas se douter du refus catégorique de rav Kanievsky étant donné que l'on peut quitter Israël pour la parnassa comme pour le limoud, c'est pourquoi il allait le consulter uniquement en vue d'obtenir sa bénédiction).

Là aussi, je ne saurais justifier cela ala'hiquement, si ce n'est pour ceux qui lui prêtent des pouvoirs prophétiques, ce qui permettrait de dire qu'il aurait vu par roua'h akodesh que pour cette personne il faut absolument éviter de sortir d'Israël...
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum