Obtenir une pâte mezonot Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
eva777



Messages: 85

MessagePosté le: Dim 12 Août 2012, 14:20 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,

Comment fait-on pour obtenir du pain mezonot?
Il faut juste rajouter du sucre? ou bien aussi mettre du lait de soja à la place de l'eau? ou autre?

Merci d'avance.
Rav Azriel Cohen-Arazi




Messages: 2147

MessagePosté le: Lun 13 Août 2012, 6:02 Répondre en citantRevenir en haut

Chalom

Il suffit de faire l'une de ces choses, à savoir mettre dans la pâte[b]en quantité suffisante[/b]du lait, ou du lait de soja, ou du sucre ou autres épices qui différencieront ce pain d'un pain ordinaire qu'on a l'habitude de consommer lors d'un repas.

D'après le Choulhan Arouh' et telle est l'opinion des Séfaradim, il suffit que le goût du sucre ou du lait etc. soit perceptible dans cette pâte pour que la bénédiction devienne Mézonot.

D'après le Rama, cela ne suffit pas et il faut que le goût soit clairement perceptible, c'est-à-dire très pronnoncé.

Pour un peu plus de détails et d'explicitations, écoutez un cours interressant à ce propos, concernant la bénédiction sur la pizza, au lien

http://www.torahacademy.fr/benediction-de-la-pizza
http://www.torahacademy.fr/benediction-sur-la-matsa-les-gateaux-et-la-pizza

http://www.espacetorah.com/rabbin/37/4112

Kol touv et à bientôt!


Dernière édition par Rav Azriel Cohen-Arazi le Mer 19 Mars 2014, 0:35; édité 1 fois
max



Messages: 100

MessagePosté le: Lun 13 Août 2012, 15:14 Répondre en citantRevenir en haut

Chalom rav,
Je vous cite
"Il suffit de faire l'une de ces choses, à savoir mettre dans la pâte en quantité suffisante du lait..."
N'y a-t-il pas un problème de faire du pain avec du lait?
Merci
Kol touv
Rav Azriel Cohen-Arazi




Messages: 2147

MessagePosté le: Lun 13 Août 2012, 18:32 Répondre en citantRevenir en haut

Si, il y un problème.

Je faisais référence au lait de soja mentionné dans la question.

De même de vrai lait dans les conditions explicitées par la Halaha soit d'une taille spéciale etc.

Kol touv, et merci pour votre note !
eva777



Messages: 85

MessagePosté le: Mar 14 Août 2012, 12:24 Répondre en citantRevenir en haut

Merci pour votre réponse.

Quel est le problème avec le lait dans un pain (lait de soja en l’occurrence, mais même de vache ou autre) ?

C'est juste pour du pain ou pour n'importe quelle pâte mézonote (la brioche en contient)?

Merci d'avance
DanouCohen



Messages: 350

MessagePosté le: Mar 14 Août 2012, 17:01 Répondre en citantRevenir en haut

Ce qui est surprenant, c'est que de nos jours, beaucoup de fabriquants mettent un peu de lait, de jus de fruit ou de sucre dans la pâte à pita ou à pizzas, histoire de rendre mezonot leur pâte. Mais souvent, le goût n'est pas perceptible. Le fabriquant écrit sur l'emballage que la berakha est mezonot. C'est très problématique car bien souvent ça ne serait mezonot d'apres personne. Et parfois que d'après certain séfarades. Je dis certains sefaradims car ça dépend de la perception des goûts de chacun.
C'est d'autant plus problématique que les fabricants sont parfois sous des surveillances rabbiniques réputées sérieuses et présidées par des Rabanims Ashkénazes. Il n'est pas precisé que la mention mezonot ne concerne que les sefaradims qui ressentent le goût du sucre.

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
Rav Azriel Cohen-Arazi




Messages: 2147

MessagePosté le: Mar 14 Août 2012, 22:31 Répondre en citantRevenir en haut

À Eva777

Le Choulhan Arouh' à la fin des lois du lait et de la viande écrit qu'il y a une interdiction de pétrir de la pâte avec du lait de peur qu'on en vienne à consommer celui-ci avec un plat de viande, ce qui est interdit.

Concernant le lait de soja, il n'y a pas de problème vu que celui-ci a un caractère strictement parvé.

Si l'aliment a une forme spéciale qui indique bien qu'il contient du lait, ceci est permis. En Israël par exemple, la convention est que les Borrékas triangulaires sont Halavi et qu'ils contiennent du lait, on ne craint donc pas d'éventuelles confusions. De même, les pizza étant généralement Halavi, il n'y a pas de problème à pétrir la pâte avec du lait.

Kol touv !
Rav Azriel Cohen-Arazi




Messages: 2147

MessagePosté le: Mar 14 Août 2012, 22:34 Répondre en citantRevenir en haut

À Danoucohen,

Je suis tout-à-fait d'accord avec vous, et les élèves qui assistent à mes cours pourront témoigner que je répète régulièrement dans mes cours que ce n'est pas l'étiquette qui confère la bénédiction à une pate, mais c'est son goût.

Certains Achkénazim se reposent sur l'opinion du Maharcham selon lequel si la pâte contient une majorité de lait et autres, bien que le goût n'est pas perceptible la Braha est Mézonot.

Les grands décisionnaires Séfarad n'ont pas approuvé cette opinion.

Kol touv !
Julien



Messages: 2

MessagePosté le: Mer 15 Août 2012, 8:43 Répondre en citantRevenir en haut

Mais alors ça fait un th'alouid énorme cette histoire.
Donc un achkenaze doit sentir franchement le goût sucré de la pâte pour faire mezonoth.
Mais certains d'entre eux peuvent s'appuyer sur une opinion qui enlève la notion de goût dans l'équation.
Mais comment faire la différence entre " perceptible" et " prononcé" ?
Est ce que deux sefaradim peuvent faire une berakha différente à la même table sur la même pita étiquetée " mezonoth " ? Chacun selon sa sensation du goût ?

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
Rav Azriel Cohen-Arazi




Messages: 2147

MessagePosté le: Mer 15 Août 2012, 8:59 Répondre en citantRevenir en haut

Chalom

Oui il me semble que deux personnes assises à une meme table peuvent chacun faire une Beraha differente.

C'est effectivement un Th'alouid comme vous l'avez si justement fait remarquer

Kol touv
elie55



Messages: 22

MessagePosté le: Mer 17 Avril 2013, 13:09 Répondre en citantRevenir en haut

bonjour,

pouvez vous me dire si une pâte a pain fourrée avec une farce salée devient mezonot ou pas?
et est ce qu'une pâte à pain dans laquelle on a mélangé des épices ou des olives par exemple (fougasse) devient mezonot?

merci
Rav Azriel Cohen-Arazi




Messages: 2147

MessagePosté le: Mer 17 Avril 2013, 21:37 Répondre en citantRevenir en haut

Une pâte fourrée avec des garnitures salées est l'objet d'une controverse entre nos Maîtres.
L'opinion de Rav Ovadia est que c'est Hamotsi et l'opinion du Ben Ich H'aï est que c'est Mézonot en vertu du principe Safèk Brah'ot Léhakèl.

Au sujet de votre seconde question, en principe oui, c'est à dire s'il y a une grande quantité d'épices. Ceci dit, mon Maître Rav Sternbuh' m'a dit qu'étant donné que de nos jours telle est la coutume de faire du pain en tant que pain, pour accompagner des repas, on ne considère plus ces épices comme enlevant le statut de pain et le transformant en dessert, mais cela reste du pain.

Kol touv.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum