mutuelle & magouille Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
yitsou



Messages: 38

MessagePosté le: Ven 20 Octobre 2017, 14:40 Répondre en citantRevenir en haut

shalom Rav Binyamin Wattenberg

''mon travail me permet d avoir une mituelle dans l annee de 5000 euro pour les lunettes. maintenant j en ai utiliser 3000. le vendeur est d accord d ajouter 2000 euro dans la facture et se le partager''.
est ce du vol?
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3196

MessagePosté le: Sam 21 Octobre 2017, 21:40 Répondre en citantRevenir en haut

Présenté comme ça, OUI !

Il veut voler 2000€ et vous en donner 1000€, c'est un bon prince, mais même si vous étiez en difficulté financière et que cet opticien voulait jouer les Robins des bois en volant les riches pour donner aux pauvres, ça resterait du vol.

Robin Hood reste un truand, comme son nom l'indique (paraît-il) .

Voyez le Midrash Kohelet Raba (IV, 9 –d’’h Tov malé) et Vayikra Raba (III, 1) , traduction libre : « celui qui donne peu de Tsedaka avec de l’argent honnêtement gagné est préférable au donateur de grandes sommes provenant de la bourse d’autrui ».

Il y a aussi un Rashi sur Mishlei (XIV, 34) qui interprète « ‘Hessed Léumim ‘hatat » comme voulant dire « la charité des Nations est une faute » (il y a d’autres interprétations, le Ibn Ezra notamment interprète ‘hatat dans le sens positif de Korban ‘hatat) et Rashi explique que cela vise les idolâtres qui volent des uns pour donner aux autres.
Voler les riches pour donner aux pauvres est donc condamnable.

Considérant la nature fictive et légendaire du personnage de Robin des bois, il est difficile de savoir si Rashi en avait eu vent jusqu’en France –surtout à son époque ( Rashi décède un jeudi 29 Tamouz en 1105) , je crois qu’on ne retrouve aucune mention du héros de la forêt de Sherwood avant le XIIIème siècle.
Mais le concept de « ‘hessed exagéré », frère de la « ‘houmra sur le dos d’autrui », existait avant d’être incarné par Robin Hood.

Bref, j’en reviens à votre cas.
Si je dispose de toutes les informations, c’est du vol –certes pas « à main armée » , mais cela demeure tout autant désarmant d’entendre qu’on puisse en douter. Plus encore que désarmant , je trouve cela alarmant !

Il faut prendre conscience d’un fait désagréable à s’avouer: il y a eu des périodes où nos ancêtres étaient particulièrement mal traités par les Goyim, les juifs étaient écrasés d’impôts auxquels les chrétiens échappaient.

Je ne parle pas de petites bricoles, il s'agissait d’un véritable danger, ils pouvaient quasiment en mourir de faim.

C’est dans ces conditions que l’esprit juif s’est –malgré lui- quelque peu habitué à « brigander » certains impôts et droits de douane.

Baroukh Hashem, la majorité des Goyim européens ont fait de grands progrès à ce niveau, ça leur a pris des siècles et ils ont laissé d’innombrables cadavres sur leur chemin, mais de nos jours, les non-juifs se comportent avec justice sur ce point, ils ne se permettent plus de spolier les juifs en raison de leur religion.

Dans ces conditions, il est ÉVIDENT qu’il convient de faire preuve d’une honnêteté irréprochable vis-à-vis des non-juifs –même si votre mutuelle n’a aucun moyen de savoir la vérité et n’apprendra jamais que vous lui avez volé cette somme.

Ce n’est pas pour éviter un souci avec la mutuelle, mais par rapport à vous-même, il faut être droit et honnête.
Le message de la Torah est totalement incompatible avec la malhonnêteté.
Le passouk nous indique le chemin à suivre : « Veassita hayashar vehatov » (Dvarim VI, 18) .

Il y a des rabbins qui nous gavent un peu parfois avec leurs messages excessifs sur le "Bita’hon". C’est quelque fois un peu exagéré, mais s’il y a une situation où il faut savoir faire preuve de "Bita’hon", c’est bien celle-ci !

Si D.ieu vous vous envoyer 1000€, il a d’autres moyens que celui-ci.
Tentez le coup ; s'Il vous les envoie, vous aurez gagné à recevoir cette somme sans tremper dans une magouille.
Et si vous ne les recevez pas, c’est qu’Il ne voulait pas vous les envoyer.
(Phrase facile, je sais. Mais c’est pour me venger des rabbins qui abusent de ce type de raisonnement :-) )

Je sais que ce n’est pas BCBG de dire cela, ni de dénoncer une tare chez les juifs qui auraient peu de scrupules à arnaquer proprement une mutuelle, mais pour ma défense, je souligne deux choses :

1) le fait même que vous posiez la question prouve que les juifs ont tout de même des scrupules et trouvent cela étrange de pouvoir « magouiller ».

2) j’explique aussi que même si théoriquement la question ne devrait pas se poser, elle est tout de même posée en raison des maltraitances dont nos ancêtres ont souffert durant des siècles.
Maltraitances qui les ont forcés à contourner certaines lois pour leur survie. Mais jamais il n’a été question d’escroquer une mutuelle.

D’aucuns vont s’insurger contre celui qui ose écrire que nous aurions éventuellement hérité quelque tare de nos ancêtres, qu’il y aurait –‘has veshalom- quelque chose à parfaire dans le comportement légué par les anciens.
Je me permets de leur indiquer les Igrot du Rav Kook (I, §117) (où il est question d’une autre tare à corriger) afin qu’ils dirigent vers lui leur colère et leurs imprécations et qu’ils me laissent tranquille.
(Je pense que Rav Kook ne m’en voudra pas pour cela.)

Conclusion : ne cherchez pas à gagner de l'argent de cette manière, ce n'est pas Yashar .
Même un non-juif n'aurait pas le droit de le faire selon la halakha, à plus forte raison un juif qui se doit de montrer l'exemple d'un comportement juste et droit.
reouvenb



Messages: 59

MessagePosté le: Sam 21 Octobre 2017, 23:35 Répondre en citantRevenir en haut

Rav wattenberg président !!

Plus sérieusement cela fait du bien d'entendre cela car malheureusement ce n'est pas tout les rabbanims qui disent cela, j'ai même entendu dire : עת לעשות לה׳ הפרו תורתיך״

Chavoua tov :)
Cheela-techouva



Messages: 90

MessagePosté le: Dim 22 Octobre 2017, 9:02 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Rav,

Je réagis à ce sujet particulièrement actuel!

Je pense que puisque le prix pratiqué par le vendeur est accepté par la mutuelle cela devrait être légal.

Dans le cas contraire la mutuelle est libre de refuser le remboursement qui lui semble louche ou de facturer des mensualités plus élevées, non?

En gros, j'achete a 5000 ce qui ne coute en faite que 3.000.

La mutuelle n'a pas dit "je suis d'accord de rembourser à 200 ce qui vaut 200 et à 5000 ce qui vaut 5000.

Elle a dit je suis prete a payer, peu importe le montant de la facture, dans la limite de 5.000€.

Donc en "gonflant" ma facture cela ne contrevient pas aux tnaïm fixés en amont, et d'ailleurs en fonction desquels ont été calculées les mensualités et la période de carence.

Merci pour votre éclairage HYPER IMPORTANT sur ce sujet qui touche beaucoup beaucoup de monde....
Robynstein



Messages: 10

MessagePosté le: Dim 22 Octobre 2017, 14:45 Répondre en citantRevenir en haut

Kvod Harav,

On peut même considérer qu'il y a en plus un problème de 'hilloul Hashem d'agir ainsi, ne pensez-vous pas?

Même dans une situation où un non-juif (ou un juif non pratiquant) fait une magouille et invite un juif (ou un juif pratiquant) à être complice de sa magouille, cela ne l'empêche pas le non-juif (ou le juif non pratiquant) de se dire "regardez ça: ce juif (religieux) devrait montrer l'exemple et me dire que ce n'est pas permis mais il ne se comporte pas mieux que moi."

Merci par avance et merci pour vos réponses à mes questions précédentes.


PS: Si je peux me permettre de proposer un outil d'aide à la décision:

Dans les grandes sociétés américaines, on doit souvent suivre un training sur les conflit d'intérêt, la corruption et les pratiques qui peuvent porter atteinte à l'image et aux intérêts de la société. L'un des "tests" habituels que l'on conseille aux employés de faire avant une décision douteuse et d'imaginer que l'action soit affichée à la Une d'un journal. Exemple: le conséquences d'un titre tel que "Un employé de X a organisé un rdv d'affaires dans une salle de Casino de Las Vegas" devrait convaincre l'employé que ce n'est pas une décision judicieuse.

De même, dans ce cas-ci "Un juif et un opticien fraudent à la sécurité sociale pour empocher l'équivalent d'une salaire mensuel" ne passe pas le test.
yitsou



Messages: 38

MessagePosté le: Dim 22 Octobre 2017, 19:49 Répondre en citantRevenir en haut

merci Rav de me remettre les pendules a l heure

j imagine que le repentir (puisque le méfait a déjà été fait) dans ce cas est difficile vu que il peut amener a un hiloul Hashem
j espère au moins qu il permettra a d autre personne de ne pas se laisser tromper

merci pour cette leçon de bita'hon
Davco15



Messages: 1

MessagePosté le: Mer 25 Octobre 2017, 22:57 Répondre en citantRevenir en haut

bonsoir je suppose que la halaha est la meme si jutilise mon forfait lentilles pour payer ma paire de lunette (vous mavez mis le doute en écrivant a la question precedente pose de cette maniere oui cest du vol...)
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3196

MessagePosté le: Jeu 22 Mars 2018, 23:28 Répondre en citantRevenir en haut

A Robynstein :

Citation:
On peut même considérer qu'il y a en plus un problème de 'hilloul Hashem d'agir ainsi, ne pensez-vous pas?

Indeed.

Citation:
PS: Si je peux me permettre de proposer un outil d'aide à la décision:

Dans les grandes sociétés américaines, on doit souvent suivre un training sur les conflit d'intérêt, la corruption et les pratiques qui peuvent porter atteinte à l'image et aux intérêts de la société. L'un des "tests" habituels que l'on conseille aux employés de faire avant une décision douteuse et d'imaginer que l'action soit affichée à la Une d'un journal. Exemple: le conséquences d'un titre tel que "Un employé de X a organisé un rdv d'affaires dans une salle de Casino de Las Vegas" devrait convaincre l'employé que ce n'est pas une décision judicieuse.

De même, dans ce cas-ci "Un juif et un opticien fraudent à la sécurité sociale pour empocher l'équivalent d'une salaire mensuel" ne passe pas le test.


c'est noté.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3196

MessagePosté le: Jeu 22 Mars 2018, 23:28 Répondre en citantRevenir en haut

A Davco15 :

Citation:
bonsoir je suppose que la halaha est la meme si jutilise mon forfait lentilles pour payer ma paire de lunette (vous mavez mis le doute en écrivant a la question precedente pose de cette maniere oui cest du vol...)

Veuillez noter que j'ai commencé ma réponse à Yitsou en écrivant: " Présenté comme ça , OUI ! "

Ce n'est pas anodin; il y a de grandes subtilités dans ce domaine et on peut passer du "Moutar" au "Assour" assez facilement.

Si votre configuration ressemble exactement à celle de Yitsou , la réponse s'y applique. Mais il peut y avoir des petites nuances.
Globalement, je pense vous n'avez pas besoin de moi pour sentir de vous-même lorsque ce n'est pas "Yashar"...

Pour plus de précision, il convient d'en parler avec votre Rav dans les moindres détails.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3196

MessagePosté le: Jeu 22 Mars 2018, 23:28 Répondre en citantRevenir en haut

A Yitsou :
Citation:
merci Rav de me remettre les pendules a l heure

De rien.

Citation:
j imagine que le repentir (puisque le méfait a déjà été fait) dans ce cas est difficile vu que il peut amener a un hiloul Hashem
j espère au moins qu il permettra a d autre personne de ne pas se laisser tromper

Il n'est pas évident de s'en contenter.
il faut peut-être trouver un moyen de rembourser en évitant le 'Hilloul Hashem...

Citation:
merci pour cette leçon de bita'hon

Celui qui donne une leçon de Bita'hon, c'est celui qui le fait par son comportement, pas en disant aux autres de faire ou ne pas faire ceci ou cela, mais en donnant l'exemple lui-même, en n'essayant pas d'obtenir des sommes d'argent illégales.
C'est donc celui qui suit mon conseil qui sera celui qui donne la vraie leçon de Bita'hon.
Parler, c'est facile tant qu'on n'est pas confronté à la tentation.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3196

MessagePosté le: Jeu 22 Mars 2018, 23:29 Répondre en citantRevenir en haut

A Reouvenb :

Citation:
Rav wattenberg président !!

Pour l'instant, je n'ai qu'une seule voix en ma faveur... Je ne vais pas aller loin.

Citation:
cela fait du bien d'entendre cela car malheureusement ce n'est pas tout les rabbanims qui disent cela, j'ai même entendu dire : עת לעשות לה׳ הפרו תורתיך״

Celui qui vous a dit cela ne peut pas être un rabbin, ça reviendrait à reconnaître qu'il y a là un problème de Guezel ou de malhonnêteté, mais qu'il y aurait une "dérogation". C'est impensable! A quel titre?
Si dès qu'un "rabbin" décide qu'une halakha est caduque sous prétexte de עת לעשות לה׳ il fallait le croire, cela ouvrirait la porte à la Réforme...
Pourtant, même les rabbins réformés n'iraient jamais imaginer qu'une telle halakha -qui est plus que compréhensible et pleine de bon sens, puisse être annulée.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3196

MessagePosté le: Jeu 22 Mars 2018, 23:29 Répondre en citantRevenir en haut

A Cheela-techouva :

Citation:
Je pense que puisque le prix pratiqué par le vendeur est accepté par la mutuelle cela devrait être légal.
Dans le cas contraire la mutuelle est libre de refuser le remboursement qui lui semble louche ou de facturer des mensualités plus élevées, non?
En gros, j'achete a 5000 ce qui ne coute en faite que 3.000.
La mutuelle n'a pas dit "je suis d'accord de rembourser à 200 ce qui vaut 200 et à 5000 ce qui vaut 5000.
Elle a dit je suis prete a payer, peu importe le montant de la facture, dans la limite de 5.000€.
Donc en "gonflant" ma facture cela ne contrevient pas aux tnaïm fixés en amont, et d'ailleurs en fonction desquels ont été calculées les mensualités et la période de carence.


Je ne pense pas que vous ayez raison.

Et je me permets même de me demander si vous en auriez été aussi persuadé si vous étiez de "l'autre côté"; je veux dire si vous étiez le patron de la mutuelle et qu'on vous demandait:
" n'est-ce pas que ça ne vous dérange pas que mon opticien gonfle le prix pour que vous me remboursiez le maximum? "

" N'est-ce pas que lorsque vous indiquez 5000€ ce n'est pas un plafond mais un souhait que chaque paire de lunettes revienne à ce prix? "...

Êtes-vous certain que votre réponse aurait été aussi tranchée?

Vous dites que la mutuelle dit: "je suis prête à payer, peu importe le montant de la facture, dans la limite de 5.000€"
Je ne le crois pas.
Demandez-le lui. On verra.

Citation:
Dans le cas contraire la mutuelle est libre de refuser le remboursement qui lui semble louche ou de facturer des mensualités plus élevées, non?

Ben, non.
La mutuelle n'a peut-être pas les moyens de mener une enquête pour chaque demande excessive et si elle refuse sans enquête, elle risque de refuser même lorsqu'il n'y a pas eu de magouille et elle risque donc aussi de se faire une mauvaise réputation et perdre de la clientèle.
(Idem si elle doit augmenter les mensualités...)

Et le fait qu'elle ne puisse pas investir dans des enquêteurs (=ou qu'elle le puisse mais que cela reviendrait plus coûteux que l'économie engendrée par leurs résultats) n'autorise pas à en profiter; l'interdit du vol n'est pas conditionné par la capacité du volé à s'en rendre compte.

Citation:
Merci pour votre éclairage HYPER IMPORTANT sur ce sujet qui touche beaucoup beaucoup de monde....

Comme je le disais, il peut y avoir des situations où cela ne contrevient pas à la Yashrout, disons que le meilleur baromètre reste le bon sens.
Celui qui s'en sent dépourvu (ou pas assez pourvu) pourra consulter une personne qu'il considère ne pas souffrir du même manquement (-et qui est animée d'une volonté d'être honnête) .
reouvenb



Messages: 59

MessagePosté le: Lun 26 Mars 2018, 23:57 Répondre en citantRevenir en haut

Rav wattenberg, je vous copie le texte d'un échange entre un ami et moi, vous verrez que le concept de "et laassoth lashem est (malheureusement) bien ancré" :

"Pour le tsibour, ce n'est pas la peine d'aller chercher des koulote et peu m'importe ce que disent les autres. Je constate de mes yeux qu'en certains endroits, s'il n'y avait pas eu certaines institutions qui survivent grâce au black, le rov des juifs du makom seraient devenus des goïm. Et ça s'appelle "bé'éte la'assote l'Hachem".

ou encore : "Voir des Rabbanim dont la irat Shamaïm est indiscutable agir de la sorte, c'est une légitimité suffisante pour en faire de même. L'histoire du 'hiloul Hachem c'est du pipeau. Tu n'es peut-être pas au courant mais plusieurs synagogues se sont récemment faites épinglées par des contrôles fiscaux. Çà n'intéresse pas les médias qui en ont assez avec l'actualité du proche-orient pour taper sur les juifs. Que certaines institutions ne déclarent pas des salaires, c'est très commun dans le monde associatif, tout le monde s'en ouf.
Ce n'est pas car certains rabbanim ont prôné le contraire qu'il faut être 'hoched bikchérim avec ceux qui agissent de la sorte. Dans la vie il y a différents contextes et il faut les connaître, ou plutôt les avoir vécus, avant de vouloir transposer grossièrement la théorie à la pratique, ou plutôt : aux pratiques".

Lui n'est pas rav, mais c'est ce qu'il répète.

J'ai par ailleurs de mes propres oreilles entendu un rav permettre de prendre les allocations françaises alors qu’un est en israel pour "et laasoth lashem"

(d'autres rabbanim le permettent sans même s'en justifier pour une période de un an, les gens ne savent pas pourquoi (et le rav non plus d'ailleurs) mais (comme cela les arrange) ils ne se posent pas de questions...
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3196

MessagePosté le: Lun 02 Avril 2018, 13:24 Répondre en citantRevenir en haut

Bien, tout ceci confirme ce que j’ai pu dire ailleurs : il est impératif de garder un œil sur le « bon sens » même dans la Torah.

Celui qui se laisse guider par ce qu’il voit ou croit voir arrive à faire des bêtises.

Mais votre ami ne faute pas seulement par manque de bon sens, il faut aussi savoir faire preuve de clairvoyance ; il vous écrit :
Citation:
s'il n'y avait pas eu certaines institutions qui survivent grâce au black, le rov des juifs du makom seraient devenus des goïm
mais nous ne parlions pas de « black », nous parlions d’arnaquer sa mutuelle.

Je ne viens pas dire qu’il soit licite de payer ses employés « au black », mais que c’est bien différent de notre sujet.
Ne pas payer un impôt ou voler (extraire) une somme d’autrui, ce n’est pas la même chose.

Si votre ami décide qu’il est Moutar de « payer au black », il ne devrait pas en déduire qu’il en va de même pour extirper une somme malhonnêtement.

Et pourquoi ne pas voler dans la poche du voisin tant qu’on y est ?

Payer ses employés sans les déclarer n’est pas souhaitable, mais dans certains cas, cela ne peut aucunement se comparer à notre sujet.

Votre ami écrit encore :
Citation:
Voir des Rabbanim dont la irat Shamaïm est indiscutable agir de la sorte, c'est une légitimité suffisante pour en faire de même

Mais qui lui a dit que leur Yirat Shamayim est « indiscutable » ?
si ce n’est parce qu’il a décidé que cette dernière ne se mesure qu’à l’aune des ‘houmrot sur le Ben Adam Lamakom SEULEMENT, sans tenir compte du Ben Adam La’havéro, ni du Ben Adam Leatsmo ; des Midot, de la Yashrout dans les rapports avec autrui, des Hashkafot (qui doivent être saintes mais aussi SAINES).

D’autre part, il est possible qu’il ait mal interprété, ou mal compris, ce qu’il aurait vu chez ces Rabanim à la Yirat Shamayim indiscutable (-ce qui ne serait pas étonnant s’il ne pense pas à distinguer le « black » du vol…).

Citation:
L'histoire du 'hiloul Hachem c'est du pipeau. Tu n'es peut-être pas au courant mais plusieurs synagogues se sont récemment faites épinglées par des contrôles fiscaux. Çà n'intéresse pas les médias

Et en quoi cela repousse la réalité du ‘Hilloul Hashem ?
Même s’il ne sera pas à l’échelle nationale, cela reste un ‘Hilloul Hashem (de plus petite envergure).

Citation:
Que certaines institutions ne déclarent pas des salaires, c'est très commun dans le monde associatif , tout le monde s'en ouf.

Je ne dis pas le contraire, mais que votre ami prenne conscience qu’on ne peut donc pas comparer cela à voler sa mutuelle en falsifiant les tarifs…
Car on ne pourra pas dire dans ce cas que « tout le monde s'en ouf » (traduction pour le lectorat francophone : « personne ne s’en soucie »).

Citation:
Ce n'est pas car certains rabbanim ont prôné le contraire qu'il faut être 'hoched bikchérim avec ceux qui agissent de la sorte

Pour ma part, je ne parle pas d’être ‘Hoshed qui que ce soit, ni de mépriser, ni d’attaquer, ni de vilipender/insulter/etc.
Il s’agît juste –à titre personnel- de comprendre que c’est malhonnête et qu’il ne faut pas voler sa mutuelle.
(et j’ai écrit plus haut : il peut y avoir des situations où cela ne contrevient pas à la Yashrout, disons que le meilleur baromètre reste le bon sens. )

Citation:
J'ai par ailleurs de mes propres oreilles entendu un rav permettre de prendre les allocations françaises alors qu’un est en israel pour "et laasoth lashem"

Avant de rechercher le « bon sens », il faudrait commencer par chercher le « sens » d’une telle assertion.
En quoi serait-ce un Et Laassot Lashem (=moment d’agir pour D.ieu ) ?
C’est plutôt un « Et Laassot Kessef », ou « Et Laassot LaPorte-monnaie ».

Pense-t-il que s’il devait payer une taxe sur chaque personne qui touchait les allocations familiales françaises en Erets, il dirait la même chose ?
Dirait-il alors que c’est Moutar et Et Laassot etc. même s’il est -hélas- taxé pour chaque bénéficiaire ?

Ou alors, là, subitement, il penserait que ce n’est pas honnête puisque la loi française l’interdit (à ceux qui résident à l’étranger) ?

Si c’est le cas, c’est peut-être un signe qu’il ne réfléchit pas seulement avec sa tête, mais aussi avec son ventre, ou son portefeuille…

S’il parlait pour un Ba’hour Yeshiva, dépendant financièrement de ses parents et que ces derniers habitent en France (et qu’il rentre les visiter), ça se comprend , mais s’il parlait d’une personne installée en Israël, un Kollelman (ou autre) qui habite Israël de manière fixe et ne rentre que rarement voir ses parents, comment dire qu’il peut bénéficier des allocations françaises ? (surtout en ayant recours à Et Laassot Lashem qui trahit une reconnaissance de malhonnêteté…).

Citation:
(d'autres rabbanim le permettent sans même s'en justifier pour une période de un an, les gens ne savent pas pourquoi (et le rav non plus d'ailleurs) mais (comme cela les arrange) ils ne se posent pas de questions...

Dans ce cas, si le rav lui-même n’est pas capable d’expliquer sa position (alors qu’il aurait pu dégainer un Et Laassot Lashem , ou une Gzeirat hakatouv …), il ne devrait pas être difficile d’avoir quelques doutes.

Ceci dit, je peux tenter d’expliquer cette période d’un an : un jeune Avrekh qui s’installerait en Israël, n’ayant encore aucune garantie d’y rester et visitant ses parents en France, pourrait dans certains cas être considéré comme encore résidant en France et simplement en « déplacement » à l’étranger.
Mais si cela fait un an qu’il habite Israël, il n’est pas possible de le considérer résidant en France.

Il faudra savoir faire preuve d’honnêteté intellectuelle dans ce cas et ne pas s’empresser de décider être en droit de bénéficier des allocations françaises.

Lorsque j’étais Avrekh au Kollel de Lakewood, la situation financière était très dure (-à l’époque. Et autrement dure que celles de nos amis Avrekhim en Israël…) , nous nous étions renseignés sur la légitimité de bénéficier des allocations familiales.
Mon ami le Rav Yechiel Jessurun connaissait quelqu’un qui y travaillait et lui avait demandé ce qu’il en était, sa réponse nous privait du droit de bénéficier de ces aides d’état et nous y avions donc renoncé.

Ça serait vous mentir que vous dire que « Hakadosh Baroukh Hou nous a envoyé autrement ces mêmes sommes multipliées et décuplées » , non, c’est faux.
Nous avons renoncé à ces sommes (bien qu’il eut été presque impossible que l’on se fasse « prendre ») car cela nous paraissait absurde d’agir avec un tant soit peu de malhonnêteté sous prétexte de vouloir étudier la Torah qui nous enseigne d’agir avec honnêteté et Yashrout.

Donc, oui, c’était dur financièrement, je ne suis pas en train de vous promettre une bénédiction ou une manne céleste si vous vous abstenez de voler les allocations familiales, mais je suis par contre en mesure de vous garantir que votre abstention vous mènera plus loin (spirituellement) que si vous cédiez à la tentation.
reouvenb



Messages: 59

MessagePosté le: Lun 02 Avril 2018, 22:27 Répondre en citantRevenir en haut

Erratum :

merci pour votre réponse, et comme beaucoup, c'est votre bon sens que nous apprécions chez vous.

Par contre, on ami ne parlait pas de frauder la mutuelle mais de payer au black et/ou prendre des allocations indues.

encore merci pour votre réponse, et Hag sameah
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum