Musique enregistrée pendant Chabat Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
danb613



Messages: 2

MessagePosté le: Mer 29 Août 2018, 13:24 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour

Je me permets de vous écrire concernant un problème de Halacha qu'un ami Hazzan m'a demandé.
Bien que ce n'est pas urgent, il aurait voulu avoir une réponse assez rapidement.
Il y a beaucoup de vidéos et pistes audio qui circulent sur Internet de Tfilot de Shabbat et Haguim qui ont été enregistrés en live.
Je ne parle pas seuleument d'enregistrement de hazzan libéraux mais meme de hazzanim orthodoxes.
Pour un Hazzan, il y a pleins de mélodies inédites dans ces enregistrements, et beaucoup à apprendre.
Je voulais savoir s'il y avait une autorisation à écouter ce genre d'enregistrements, en prenant en compte les éléments suivants.
Je ne sais pas si ces enregistrements ont été exécutés par un juif ou non,
Je ne sait pas si ces enregistrements ont été déclenchés par minuterie ou même avant que Chabat commence
(sachant que, avant l'arrivée du MP3 il y a environ 15 ans c'est-à-dire l'époque des cassettes, je ne vois pas techniquement comment on pouvait enregistrer une tfila de Chabat matin en commençant l'enregistrement depuis vendredi soir.
- je ne sais pas si le hazzan en question savait qu'il était enregistré ?
J'étends ma question concernant les hazzan (libéraux (qui parfois ne sont pas juifs) et parfois non libéraux, oui ça existe !!!!) qui officient dans des synagogues libérales ?

Merci d'avance.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3411

MessagePosté le: Mer 29 Août 2018, 22:13 Répondre en citantRevenir en haut

Vous demandez une réponse rapide, je vais donc être relativement bref.

Il est interdit d’utiliser un produit fabriqué/manufacturé/produit/etc. pendant Shabbat par une transgression consciente du Shabbat.

Les Poskim parlent beaucoup de cela concernant les usines (en Israël où les ouvriers sont juifs), les hôtels, les imprimeurs de sfarim, etc.
Voyez :

Shout Arougat Habossem (O’’H §65)

Shout Keren Ledavid (O’’H §97)

Ktsot Hashoul’han (§124, sk.5)

Shout Vayaan Yossef (I, §152)

Min’hat Its’hak (III, §79)

Or Letsion (II, §30, 1)

Ktav Sofer (O’’H §50)

Igrot Moshé (O’’H, II, §17)

Kaf Ha’haim (§318, sk.12)

Shout Mahari Aszod (O’’H §34)

Shout Dvar Yehoshoua (II, §46)

Shout Yissa Yossef (I, §68)



Concernant votre question, si l’enregistrement a été effectué par un ‘hazan en transgressant shabbat consciemment, c’est un problème ; l’utiliser est interdit au titre de Maassé Shabbat. Min’hat Its’hak (I, §107) .
Voir aussi Yabia Omer (VI, §34), Az Nidberou (VI, §18) et Har Tsvi (I, §183) (sur des sujets similaires) .

[Précision technique pour les initiés : La règle qui stipule qu’il n’y a pas de Méila sur « Kol, Maré, veréa’h » ne porterait pas ici à conséquence dans la mesure où l’interdit rabbinique ne frapperait pas la Hanaa , mais la Hishtamshout ].

Si l’enregistrement a été effectué par une minuterie programmée avant shabbat, ça se discute; ça dépendra de l’appréciation de la Melakha rendue possible par la minuterie, si le fait de s’enregistrer à shabbat (sans mettre l'enregistreur en marche car c'est fait par la minuterie) relève d’un issour Torah, ça sera interdit.
[voir aussi Beèr Moshé (VI, kountras elektrik, §50) et Yabia Omer (IV, o’’h §46) ]

Les anciens Poskim qui parlent d’un Issour Torah ne s’appliquent pas forcément de nos jours où la technologie n’a plus rien à voir avec le phonographe dont ils parlaient.
R. Its’hak Schmelkes considérait un Issour Kotev (Shout Beit Its’hak, Y’’D, mafté’hot §31) , pareil pour le Ben Ish’Haï dans son Ben Ish’Haïl (II, 3ème Droush de Shabbat Zakhor –je n’ai pas le livre sous la main, c’est le Ye’havé Daat II, §57 qui le cite, mais de mémoire, il n’y avait que 2 droushim de shabbat Zakhor dans ce Sefer… à vérifier .)
Voir encore Min’hat Its’hak (V, §14) .

[Ce n’est pas unanime et d’autres considèrent le Issour seulement Miderabanan (Nefesh ‘Haya –Margulies- §340), (Beèr Moshé VIII, §77) ].

Mais de nos jours c’est peut-être différent et le Issour Kotev ou Messartet n’est plus si facile à appliquer (Cf. Shout Vayaan David I, §55 et Yessodei Yeshouroun V, p.46 ), toutefois, d’aucuns parlent d’un Issour Boné ou bien Maké Bepatish (cf. Nishmat Avraham §340, sk.1 ) ou encore du problème de Molid , voir : Beit Its’hak (op cit), Ye’havé Daat (II, §57), ‘Helkat Yaakov (O’’H §124).

Il y a aussi un autre paramètre, concernant l’enregistrement moderne sur un appareil à affichage digital, le problème de Kotev ; si Rav Auerbach (dans Nishmat Avraham op cit) n’y voit pas de Issour Torah, son opinion n’est pas partagée par tous, plusieurs Poskim y verraient éventuellement un Issour Kotev Min Hatorah (puisque c’est le derekh et que c’est un Ktav Hamitkayem), voir :

Shevet Halévy (VI, §37) et (X, §60)

Shéilat Shaoul (Y’’D §59 et §60)

‘Hout Shani (§20, 1)

Yissa Yossef (IV, §82)


Cependant, si vous ne savez pas comment l’enregistrement a été effectué, s’il est envisageable qu’il n’y ait pas eu de transgression, nous serions peut-être dans un cas de Safek Maassé Shabbat qui est moutar.

De plus, il y a la Shita du Gaon de Vilna qui retient l’opinion de Rabbi Méir pour qui il n’est question d’interdit que pendant le shabbat même.

De plus, si le ‘hazan lui-même n’était pas au courant (=s’il a été enregistré à son insu), il est comme Mitassek et il n’y a pas d’interdit au titre de Maassé Shabbat.
Mais le fait d’écouter cet enregistrement pourrait encore être vu comme un acte inconvenable et comportant du ‘hilloul Hashem, voir Mishné Halakhot (VII, §55), Az Nidberou (VI, §18) et Maor Hashabbat (I, §18, note 65).


En conclusion , il n’est pas évident de garantir l’interdit au titre de Maassé Shabbat puisque vous ne connaissez pas l’origine des enregistrements et qu’il est possible que le ‘Hazan n’y soit pour rien et n’ait pas été informé, mais il semble que cela reste non souhaitable vis-à-vis de ‘Hilloul Hashem tant que vous ne savez –par exemple que celui qui a enregistré était non-juif.

Je ne suis pas catégorique, je n’ai pas pris le temps de réfléchir et j’ai écrit un peu rapidement et sans Yishouv Hadaat afin de vous répondre rapidement (comme demandé) et vous indiquer quelques pistes de réflexions, la question mérite approfondissement.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum