La tfila Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
The tsadik



Messages: 2

MessagePosté le: Mar 30 Janvier 2018, 21:09 Répondre en citantRevenir en haut

Pour commencer quelle est l'importance de la tfila?
Deuxièmement pourquoi on demande à achem les choses dont on a besoin hachem sait très bien ce qu on veut pourquoi la tfila serait hachem le maître du monde donne tout ce dont tu sais que j'ai besoin ? Pourquoi on ne peut pas penser la tfila (plus particulièrement la amid a)
Comment on a l'arrogance de louer achem sur certaines berahot il est tellement grand que n importe qu elle louange serait le dévaloriser ?(comme rashi sur la chira)
Merci beaucoup
Rabbin Marc Meyer




Messages: 499

MessagePosté le: Mer 11 Juillet 2018, 16:36 Répondre en citantRevenir en haut

Nos Sages nous enseignent que le monde tient sur 3 bases : La Torah , la Avodah et le Guemilouth 'Hassadim .
La Avodah n'est autre que le Service Sacré du Temple de Jérusalem.
Les Prières journalières et en particulier la Amidah et ses 19 bénédictions correspondent aux offrandes dans ce Service Sacré.
Pensez aussi à cette exclamation dans la prière des jours austères : Outeschouvah Outefilah Outsedakah Maavirine eth Roah Haguezérah . "le repentir, la prière et la générosité éliminent le mal des décrets;"

Les matriarches ont attendu des dizaines d'années avant d'avoir un enfant et nos Sages précisent que l'on apprend d'ici combien Haschem apprécie leurs prières.

On peut se poser une question très forte : Si Haschem a décidé que cet individu soit malade, Il sait ce qu'Il fait, comment puis-je m'autoriser à remettre ce choix en question en Lui demandant de le guérir ?

La réponse à cette question, c'est que Haschem me demande de reconnaître que tout vient de Lui, la maladie et la guérison.
Là, l'intensité de la ferveur, de la foi, de la sincérité de la prière sont de très grande importance.

Quand je prie Haschem pour qu'Il m'octroie quelque chose, je reconnais que tout vient de Lui.
Aussi devons-nous le louer pour tout ce qu'il nous procure. Il y a même une bénédiction pour accepter la mort d'un proche, car c'est la décision de Haschem que nous devons reconnaître.

Quant à votre question concernant la prière par la pensée seule, il y aurait tout un développement pour comprendre la nécessité de matérialiser la pensée par la parole.
Mais une chose est certaine : Une prière cantonnée au verbal, sans ferveur sans Kavanah , c'est comme un corps sans âme ! C'est mort !

Le christianisme s'est formé sur cette idée que l'intention seule suffit, les actes ne seraient pas nécessaires.
Le judaïsme se distingue justement par l'exigeance de l'acte, fortement exprimé par le fameux " Naassé Venischma ".

Ce sont aussi les efforts investis dans la prière qui vont aider : la prière avec un Minyane , tenir compte des horaires limites des prières, le " Sechar Halichah et la qualité de la Kavanah valoriseront cette prière.

Tous les efforts permettent de prouver aussi à nous-même le degré de notre foi et de notre confiance en Haschem.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum