LA MEDECINE est-elle contraire à la foi? par B. WATTENBERG Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 2914

MessagePosté le: Lun 31 Décembre 2012, 18:37 Répondre en citantRevenir en haut

Ma prochaine conférence au Centre Alef se tiendra SDV:

LUNDI 7 JANVIER 2013 à 20h30

au 25 Rue Garnier à Neuilly sur Seine
Métro Pont de Neuilly, ligne 1 -comme d'habitude.

Les sujets que j'espère avoir le temps d'aborder:

LA MÉDECINE est-elle contraire à la foi?

* Est-il souhaitable, toléré ou interdit d'avoir recours à la médecine?

* La Shita du Ramban est-elle applicable de nos jours?

* Qui a écrit le Livre des remèdes -"Sefer Harefouot"?

* La prière peut-elle remplacer les médicaments?

* Qui sont "les fous" dont parle Maïmonide?

* Comment comprendre l'adage: "Tov shebarofim leguéinom"?

* La Shita du Gaon de Vilna correspond-elle à celle de Rabbi Na'hman de Breslev?

* Qu'en est-il de la chirurgie esthétique?


Et en fait, encore plusieurs autres points, mais je crains que le temps ne le permette pas...
Si j'arrive déjà à parler de tout ça, je serai satisfait.
Bate



Messages: 2

MessagePosté le: Lun 31 Décembre 2012, 19:10 Répondre en citantRevenir en haut

Pour femmes aussi ??

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
kamonia



Messages: 81

MessagePosté le: Mer 02 Janvier 2013, 10:44 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour

Ça m'intéresse beaucoup mais je ne pourrais malheureusement pas y assister...

Ce cours sera-t-il enregistré et diffusé sur Internet ?
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 2914

MessagePosté le: Dim 06 Janvier 2013, 19:52 Répondre en citantRevenir en haut

A Bate:

Je n'interdis pas l'accès aux femmes qui voudraient "du limoud", seulement je préviens car je crois que la majorité des femmes n'en veulent pas vraiment et ne seraient pas intéressées par mon cours (la majorité des hommes non plus d'ailleurs).

La quantité d'informations est élevée et le temps assez court, ainsi je ne peux pas toujours expliquer les données de base acquises par tout talmudiste, je tente de le faire brièvement mais je ne peux pas y passer trop de temps.

Si vous êtes du genre à comprendre rapidement quand on vous explique rapidement, venez!

Si ce n'est pas le cas, je ne pourrais garantir votre satisfaction personnelle, à vous de voir...
Si vous voulez tenter une fois, vous le pouvez aussi, il n'y a pas d'interrogation à la fin du cours : )

Ce message vaut aussi pour les autres internautes, hommes ou femmes.

Sachez juste que de nombreux hommes qui étudient le Talmud (et sont donc supposés être familiarisés à certains concepts) y perdent aisément leur araméen s'ils ne sont pas bien concentrés.

La particularité de ce cours est d'essayer de présenter une souguia ala'hique et/ou ashkafatique sous toutes ses coutures (-ou presque) de la manière la plus concise et claire possible en un minimum de temps (1h15- 1h30).
Ce qui fait qu'il y a parfois beaucoup d'informations à la minute, ça ne laisse pas la possibilité de décrocher un instant sans perdre une quantité d'idées.

Si vous avez écouté les cours précédents (disponibles ici:
http://www.centre-alef.fr/category/cours/rav-binyamin-wattenberg/ )
et que le style vous plait, vous êtes cordialement invité(e) à nous rejoindre demain soir - lundi 7 janvier 20h30 précises au Centre Alef .

Ceux qui cherchent un challenge intellectuel dans le limoud sont les bienvenus même s'ils ne sont pas d'éminents talmudistes, homme ou femme avec un peu de bonne volonté et un peu de matière grise, on peut comprendre.
Enfin, je conseillerais tout de même d'écouter au préalable un des cours en ligne afin d'éviter les déceptions.

Je suis content de proposer au public français ce style de cours qui n'a -à ma connaissance- jamais été présenté en France (si je me trompe, veuillez me l'indiquer, je serai le premier intéressé! Et même si c'est ailleurs qu'en France. Et peu importe la langue, français, hébreu, araméen, anglais , yiddish, allemand ou espagnol, je suis preneur).

Je suis convaincu que ce style de cours ne pourra pas plaire ni convenir à tout le monde mais qu'il séduira une bonne partie de ceux qui sont déçus des cours généralement dispensés, dont la grande majorité des Avré'him et Ba'hourei Yeshivot qui ne s'intéressent à aucun cours grand public car ils se sont habitués au fait que ces cours soient généralement nivelés par le bas.

J'invite donc toute personne qui trouve que les cours de Thora manquent de données, de références, d'informations intéressantes ou de raisonnements talmudiques à nous rejoindre demain soir!

Les 2 ou 3 exemples de cours en ligne sur le site d'Alef peuvent servir comme moyen de test pour voir si le style vous convient.

Je précise aussi que la courte durée de mon intervention ne permet pas de poser de grandes questions pendant le cours (qui est trop court).

Par contre il est possible d'en poser par écrit sur le site d'Alef mentionné plus haut.
Dès que je saurais comment m'y connecter et répondre, je pourrais répondre aux questions qui y seront posées.


A Kamonia:
D. Seul le sait.
Il y a des chances, en principe oui, mais je ne peux pas le garantir.


Dernière édition par Rav Binyamin Wattenberg le Lun 20 Janvier 2014, 13:43; édité 1 fois
Doudou



Messages: 363

MessagePosté le: Dim 06 Janvier 2013, 21:20 Répondre en citantRevenir en haut

Par les temps qui courent, même si ce cours est court, j'y cours !




______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
Bluxor



Messages: 479

MessagePosté le: Mer 09 Janvier 2013, 13:12 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Rav,
je viens de regarder rapidement la page des conférences du centre aleph et je constate que l'icône de la conférence médecine et beaucoup plus maigre que les trois autres, j'en déduis que la diététique doit tenir une grande place dans cette conférence que je ne vais pas tarder à écouter afin de vérifier si ma déduction est vraiment bonne. Laquelle des deux icônes correspond le plus à la réalité reste une question.
Je sais, je m'arrête à de trucs insignifiants ou un peu border line, mais vous le savez aussi donc vous n'êtes plus surpris.
Bluxor



Messages: 479

MessagePosté le: Mer 09 Janvier 2013, 18:52 Répondre en citantRevenir en haut

Bonsoir
voici pour le podagre et agra dont vous parlez aux environs de la 25ème minute.
http://www.cnrtl.fr/definition/podagre
Probablement agripper aussi.
Ma



Messages: 17

MessagePosté le: Lun 14 Janvier 2013, 11:34 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour, je ne vous embete plus avec la barbe , mais j' ai une remarque que j' aimerai vous faire en privé, par mail ou tel a votre convenance.
De plus j'aimerai avoir les references de la lettre que Rav Hiller a envoyé à rav Akiva Yossef Shlizinger que vous citez dans votre cours sur la polygamie, j' ai son chout bet hillel, mais pas le livre qu' il a ecrit il me semble à l'epoque ou il fondait petah tikva sur comment fonder un etat basé sur la Thora (dont vous pouvez aussi me rappler le nom, il m'echappe..)

kol touv
Bluxor



Messages: 479

MessagePosté le: Lun 21 Janvier 2013, 22:09 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Rav,
le 20 /01/2013
La partie A, de ce qui suis, je l'avais écrite suite à une première écoute de votre conférence médicale.
Par la suite, violemment attaqué par une grippe et emporté du visage par une quintuple extraction dentaire, j'ai écouté plusieurs fois toutes les conférence moins celle que j'avais déjà écoutée en son temps qui traite des malheurs de ce pauvre Adam. J'ai écouté littéralement cloué et extrêmement fiévreux d'où que je ne sais pas si deux trois ou quatre fois. Je me suis alors rendu compte que ce dont je parles ci dessous, (relation fond/forme et visée de vos conférences) en était aussi un sujet transversal et une interrogation pour vous, pour le manager (?) et pour une partie de l'auditoire.

Quelques jours avant
Partie A (écrite un jour, entre la quintuple extraction et le début de la fièvre)

Entraine-moi sur tes pas, courons !
J'ai pensé à cela en vous écoutant, verset traduit ainsi dans la bible de Jérusalem. Il n'est pas facile de courir derrière vous dans cette conférence et si elle concourt à sa manière à soulager cette maladie que serait le manque de connaissance de votre auditoire alors certes elle s'apparente à un remède de cheval ...au galop.
La forme de vos interventions écrites ou pour celle ci orale est pour moi une source d'interrogations depuis longtemps. Ici, ce ne sont pas des questions que je vous pose, mais bien qui se posent à moi et vous en faire part ne vous oblige nullement à y répondre du moins à me répondre. Est ce le bon format ? L'adéquation la plus juste entre un sujet tel ou tel et la manière de le présenter ?
D'en présenter les différentes approches? Qu'est ce qui est visé ? L’exhaustivité ? La précision ?
Si par exemple l'on considère comme un lieu le sujet « médecine et thora » alors j'ai un peu l'impression que vous tendez à nous le présenter en une sorte de panoptique. Vraiment étrange. De quoi s'interroger sur l'ouvert et le fermé. Je crois avoir compris ailleurs (Frances Yates.L'art de la mémoire.) que Giordano Bruno avait été condamné puis brûlé en raison de la dimension fortement panoptique de son système, par chance vous ne risquez guère de nos jours les foudres d'une quelconque inquisition et mes remarques ici ne sont pas un procès mais traduisent une inquiétude réelle, êtes vous sur d'être à l'abri d'une sorte d'auto consomption, sans compter avec les risques d'une attaque d'ubris inflationnesque.
Évidemment...je suis jaloux, très, très, jaloux ; toute érudition solide et sérieuse me rend jaloux (c'est maladif) ; mais d'une jalousie gentille toute admirative et vous l'avez bien lu inquiète.
Peut être aussi suis je simplement rempli d'ignorance quand aux techniques d'études talmudinesque et il se peut que ce soit là bas dans les yeshivoth chose banale que de voir défiler au galop des fleuves semblables au votre. Mais ne faut il cependant en mesurer le débit hors les murs ? Il l'est ??? Oulalalala !!!!! Avez vous rapporté la dépense d'énergie que cela vous occasionne aux résultats produits ? L'investissement vous semble t il satisfaisant ? Pour et à qui parlez vous ?
Voilà formulée une partie de mes interrogations et non des questions que je vous pose, j'insiste sur ce point. Interrogations diverses relatives à la transmission, la mémoire, l'efficacité, l'énergie, la visée etc etc... bref, vie banale.
J'ai failli vous proposer d'essayer de faire une conférence sous la forme d'une dalinienne montre molle mais je ne peux vous garantir que ce ne serait pas là une perte de temps d'autan plus qu'au final l'exercice reviendrait à rajouter un point de vue là où il n'en manque pas puisque dans un système panoptique ce qui fait au fond question serait plus certainement la place du trou, du trou du tout.

Retour vers ce jour le 20 /01/2013
Ouf !!! J'ai eu un peu de mal à relire ci dessus surtout vers la fin, autour de l'affaire de la montre molle, si cela ne vous semble pas clair n'en faites pas une cathédrale, manifestement la fièvre avait commencé son action. A cette heure un neurone reposé m'est accordé et je peux donc résumer en disant que toute la problématique dont je parle ci dessus est inscrite dans vos propos , par et dans l'écart entre le moment ou vous pensez devoir distinguer M de N de Ramba d'un côté et de l'autre par le nombre considérable de Rav qui sont convoqués de tels et tels lieux précis à venir spécifier telle nuance précise. Imaginez un peu le choc au neurone de celui qui tranquillement ronronnant au début de votre conférence a pu s'imaginer un instant qu'il allait apprendre enfin à distinguer le M du N . Quelques minutes plus tard il se retrouve à marche forcée entouré d'une armée de Rav qui semblent sortir d'une sorte de plateau de bataille navale en trois D déployé dans l'espace temps et dont vous maitrisez les coordonnées en long, en large, et en profond et qui sait peut être même les numéro de portable.
Impressionnant, certes ça l'est ; et impressionné, baba je suis.
J'ai à peine effleuré le sujet...mais je lâche, non par désintérêt mais convaincu que cette affaire fond forme très sérieuse demande du temps pour être traitée et homéopathique médecine.

Partie B.
Là il va s'agir des suites des écoutes fiévreuses, en vérité je dois dire de l'écoute car au bout d'un certain temps dont je ne sais trop s'il est d'un ou plusieurs jours ces conférences ont constitué un bloc unitaire cohérent avec autan d'évidence qui si quatre fleuves passant par quatre portes s'étaient donné rendez vous en moi. Comme je l'ai dit déjà, trois à ce moment là : baba médecine, baba horloge et baba épouse. La quatrième baba adam était déjà en réserve.
Quelque peu soulagé de moi même, par la présence de cette foultitude de Rav, de concubines et de calendriers, ayant cesser de fumer (au moins des bronches mais peut être pas entre les oreilles) il m'est venu quelques propositions que je viens présentement présenter à votre science, sagesse et savoir afin de contribuer à sauver la mise des esthéticiennes et de la science esthétique.

La première proposition est de source Thoraïque, autrement dit je ne garanti rien et à prendre avec des pincettes. Voici .
L'affaire est traitée en, Noach X 27. Comme d'ab cette bonne langue hébraïc est sérieusement mise à mal par les traducteurs, je vous épargne donc ce que j'ai pu lire en plus ou moins français et vous fais par de ma propre lecture à la mesure de ce dont nous avons présentement besoin pour l'honneur des esthéticiennes et de leurs soins.
« Qu'esthétise, Qui c'est Quoi, l'esthéticienne et qu'elle papote avec la pipelette ».
Il me faudrait deux ou trois page pour justifier cette millimétrique écoute mais cela alourdirait mon propos qui tend déjà à s'étaler. L'essentiel nous concernant est bien de voir que dans ce cas précis Qui c'est Quoi himself n'a pas hésité à se faire esthéti cienne(s) ou cien(s) afin de faciliter le bavardage entre la pipelette et l'esthéticienne. Au départ l'affaire n'allait pas de soi, la pipelette soupçonnait l'esthéticienne de mœurs et cette dernière le lui rendait bien. L'une craignant, couleurs onguents, crèmes, élixirs et autre fards comme autan de poisons cosmiques et l'autre soupçonnant l'austérité, la sobriété et la rigueur de virer sévère à grands coups de taille unique, coupe au carré et gris banal uniforme.
N'entrons pas dans les détails, pour notre propos il suffit de retenir qu'en cette affaire périlleuse potentiellement porteuses de germes, Qui c'est Quoi, a esthétisé...l'esthéticienne.
Fin de la première proposition et bien sur comme toujours en fait de chose Thoraïque nous n'avons rien dit faute d'avoir pu réduire l'affaire en poussière et de nous en régaler tel un serpent méritant. Je parle bien sur vu de chez moi où la poussière est excellente nourriture.

La seconde proposition sera quand en elle beaucoup plus utile, plus pratique, plus immédiatement compréhensible. Elle ne provient pas en effet directement de la Thora mais de la vie d'un homme que l'on pourrait dire ordinaire s'il l'était, mais manifestement il ne l'était pas.
Si mes souvenirs le sont, le nom de cet homme est Rav Yohanan et si ce n'est lui vous trouverez le bon nom, sachant qu'il s'agit de celui qui se tenait à la porte de la piscine et qui voyait sortir des aubergines ou des dindes, bref tout sauf des femmes qui elles par contre voyaient bien un bel homme ou au moins du beau. Et là cher ami Rav nous avons à faire à de la chirurgie esthétique préventive blindée hyper moderne et de très, très haut niveau. On est dans de la manipulation génétique pré implantatoire à visée esthétique .On aura beau tourner et retourner dans tous les sens pour réduire la sauce ; demeure, que l'aubergine ira retrouver son aubergiste en étant pré inséminée des codes esthétiques d'un autre, ce n'est certes pas franchement de la polyandrie mais ça commence à faire un peu de monde autour de la dame.
A mon sens l'ensemble d'une conférence médecine et Thora pourrait être construit en s'appuyant uniquement sur la vie de ce Rav et en privilégiant la chirurgie esthétique considérée comme la plus haute. Pour autan bien sur qu'il s'agisse bien aussi de celui qui fut interpellé dans une rivière, qui maria sa sœur plus belle que lui et qui s e retrouva un jour vêtu tel un Adam. S'il n'avait pas vécu l'on pourrait croire que cet homme est un collage, un montage de synthèse à partir de quelques autres figures thoraïques éminentes qui plus est malaxé à une forte dose de déterminants grecs, d'esthétique tragique pur sucre telle qu'on la peut trouver aussi à la fin des mille et une nuits dans le sort des Barmécides. Un rav tragique  d'une beauté ambigüe !
Que la chirurgie esthétique soit la plus haute médecine s'entend de ce que l'on s'y risque à des pratiques sur le fil du rasoir orthodoxe comme nous venons de le voir et si donc pour des questions esthétiques il est permis des opérations aussi délicates, périlleuses , exigeant un très haut niveau de technicité , assurément l'on peut prendre du paracétamol plus tranquillement.


Maintenant que voici solidement établi et jusqu'à preuve du contraire pour longtemps, ce qui devait l'être en matière médicale, je propose de survoler rapidement une question annexe : le bouquin médecine. A la question qui a écrit le livre des remèdes, il m'est apparu à l'écoute de votre conférence que la réponse est : moi !
Ceci dit je l'ignorais avant de vous entendre, je ne me souvenais pas avoir écrit un bouquin, ce bouquin, et il y a si longtemps. Par contre il n'y a aucun doute, un bouquin avec des animaux dedans et des machins astrologiques, c'est bien ce que mes yeux écrivent au mieux lorsqu'ils sont ouverts sur les textes de chez vous et évidement bien sur Thora. Celle qu'ici j'ai nommé parfois Thorapeutique et que je tiens pour chose joyeuse. D'où que la place de cetouvrage soit comme vous dîtes en guéniza, est réponse ; et non question. Il s'agit ni plus ni moins que de la Thora des transparences, constituées de superpositions de voiles très, très fins. C'est elle la mille et unième femme de Salomon qui jamais n'en eu qu'une : la Thora elle même. Et s'il la pouvait voir de mille visages et corps, c'est là grand miracle d'amour et félicité qui lui fut octroyé.
Quand à sa unième, celle médecine book, elle est rouge, elle est de turquoise et elle est dame du sycomore et les animaux sont au plafond de Dendéra. Je vois et comprend la crainte qui a traversé les siècle mais elle n'est plus de mise ce jour. Plus du tout et plus jamais. Il y a beaucoup de poussière c'est donc le moment de passer à table.
L'heure est à la montée des vivants à partir des tombeaux d' Egypte. Non tombeaux, mais matrices où furent déposés et conservés les codes des réparations logiques. Quand à la tête joyeuse je l'ai déjà dit ici, elle est « ba reschout » en hiéroglyphes et plus encore .Si à moi larve édentée et fiévreuse de la sous larve du scorpion amateur de poussière, il m'a été tant de fois donné d'en être gratifié sans que je ne sache ni pourquoi, ni pour qu'est ce et sans aucun mérite combien alors doivent être grandes les parts que reçoivent les méritants !!!
C'est là en ce bouquin médecine le ciel et la configuration qui fut montrée à Abram, toute de sortie vers l'intérieur de pli en pli, repli et enroulement. C'est le secret de l'ancien et du nouveau, de l'écrit qui efface, du souvenir et de l'oubli. C'est le secret de la mort qui s'enfonce vers l'arrière en sa nuit lointaine bientôt rejointe du derniers poids des choses ; c'est le début de l'automne lorsqu'elle ferme les yeux et aux silences traversé des mondes, le début du printemps au mois de novembre ; furtif !

Déduit de la conférence médecine et sans aucun doute, adressé fermement à tous les braves :
Votez RAMBAN !


merci
Ma



Messages: 17

MessagePosté le: Mar 05 Février 2013, 15:55 Répondre en citantRevenir en haut

bonjour, cela fait plus de trois semaines que j' ai pose une question au rav Wattenberg, mais elle est restee sans reponse.
Es ce normal?
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 2914

MessagePosté le: Mar 19 Février 2013, 22:46 Répondre en citantRevenir en haut

A Ma :
Oui, c’est normal.
Et estimez-vous heureux car d’autres attendent depuis des mois.
Ces derniers mois je n’avais pas beaucoup de temps à consacrer à Techouvot.com , d’où mon retard colossal…

A Ma
Que je cite :
Citation:
j' ai une remarque que j' aimerai vous faire en privé, par mail ou tel

Faites-là donc sur ce site, si elle est vraiment trop privée, elle ne sera pas publiée. J’ai déjà assez de mails qui arrivent pour être noyé, je ne tiens pas à en ajouter.

Je cite :
Citation:
j'aimerai avoir les references de la lettre que Rav Hiller a envoyé à rav Akiva Yossef Shlizinger que vous citez dans votre cours sur la polygamie, j' ai son chout bet hillel, mais pas le livre qu' il a ecrit il me semble à l'epoque ou il fondait petah tikva sur comment fonder un etat basé sur la Thora (dont vous pouvez aussi me rappler le nom, il m'echappe..)

Ce n’est pas rav (Shmouel) Hiller mais Heller , je le précise car ce Rav Heller n’a pas (à ma connaissance) écrit de Shout Beth Hillel.

Il doit y avoir au moins 10 sfarim qui pourraient répondre à ce titre, mais aucun d’eux n’a été écrit par rav Shmouel Heller.

Vous devez probablement confondre avec le livre « Beth Hillel » de rav TSVI Heller , mais ce dernier n’a rien d’un Shout (responsum), c’est une biographie du Rav Hillel Lichtenschtein (qui lui-même a écrit un shout : Tshvouvot Beth Hillel , mais il ne s’appelle pas Heller).

La référence pour la lettre, je croyais l’avoir mentionnée lors de la conférence, j’essaie en principe de donner TOUTES mes références sur place, mais il est vrai que parfois, en parlant, j’oublie de préciser la référence.
C’est dans le livre Agaon A’hassid Mivilna de rav Betsalel Landoy, éd. Thora mitsion, Jérusalem 1978, page 107 note 65.

Concernant le livre qu’il aurait écrit « à l’époque où il fondait Peta’h Tikva », là aussi, soyons clair.
Vous semblez parler toujours du Rav Heller , mais vous vouliez peut-être changer de sujet et parler du Rav Schleszinger qui faisait partie des fondateurs de Peta’h Tikva (en 1878) ? Vous parleriez donc peut-être de son livre « Beth Yossef ‘Hadash » ?

Bref, j’ai l’impression que votre question doit être reformulée.



A Bluxor 1
Que je cite :
Citation:
je viens de regarder rapidement la page des conférences du centre aleph et je constate que l'icône de la conférence médecine et beaucoup plus maigre que les trois autres, j'en déduis que la diététique doit tenir une grande place dans cette conférence que je ne vais pas tarder à écouter afin de vérifier si ma déduction est vraiment bonne.

En effet, je viens de constater cette différence, c’est peut-être parce que cette conférence contient des messages à faire passer en finesse ou plus probablement encore à cause de l’expression de ma déception voyant que je ne pouvais pas mentionner plus de 30% de ce que j’avais à dire sur le sujet, j’ai dû m’exclamer en disant : mince !

Citation:
Laquelle des deux icônes correspond le plus à la réalité reste une question.

Aucune. Peut-être entre les deux.
Dois-je en déduire que vous m’imaginez avec des sourcils rectangulaires et de grandes oreilles ?
Mais je vous rappelle qu’un des buts d’un avatar est de garder l’anonymat…

A Bluxor 2 :
Merci pour ce lien qui semble donc dire que Agra signifie prise ou quelque chose de similaire. Podos étant le pied, c’est le pied pris par le mal du « Podagra ».


A Bluxor 3
Que je cite :
Citation:
violemment attaqué par une grippe et emporté du visage par une quintuple extraction dentaire, j'ai écouté plusieurs fois toutes les conférence

Refoua shlema (enfin j’espère que c’est vraiment du passé maintenant).
J’espère aussi avoir contribué à l’allègement de vos souffrances par la distraction occasionné par ces écoutes.

Citation:
Il n'est pas facile de courir derrière vous dans cette conférence

Oui, je sais, je suis tenu à m’en tenir à un maximum de 90 minutes, voilà pourquoi je dois élever un peu le débit d’informations, histoire de caser tout ce que l’on peut caser en un si court laps de temps.

Mais en principe en étant concentré, on peut tout comprendre sans être un génie, j’évite autant que possible les raisonnements complexes qui perdraient l’auditoire et tout ce que je cite est assez simple d’accès, il,suffit juste de ne pas rêver au milieu et de ne pas relâcher l’attention.

L'organisateur m'a dit qu'il faudrait encore réduire le débit d'informations à la minute et de ménager des moments pour "souffler". J'y songe.

Citation:
Qu'est ce qui est visé ? L’exhaustivité ? La précision ?

Un peu les deux, même s’il est évident qu’en ce qui concerne l’exhaustivité on est très loin du compte. Lors de la préparation de ces cours je tente de passer sur « tout » ce qui a été dit sur le sujet, enfin tout ce qui me saurait connu.
Puis, je m’oblige à faire un choix, à éliminer de grandes parties, à regrouper des opinions voisines, à trier, à ordonner et organiser les différentes opinions afin de réduire ce dont je compte parler au minimum acceptable.
Sans quoi, quinze heures ne suffiraient pas.

Même pour la précision , on pourrait encore faire mieux, ce n’est pas tout de citer les références, je pourrais encore citer les différences de versions en fonction des différentes éditions, souligner systématiquement les subtilités des mots choisis et beaucoup d’autres choses, mais tout ceci aurait pour conséquence que certains s’y perdraient, or je souhaite que ce cours reste accessible à toute personne « normale », pas le réserver aux Q.I. supérieurs à 150.

Citation:
le sujet « médecine et thora » alors j'ai un peu l'impression que vous tendez à nous le présenter en une sorte de panoptique

Oui, en effet, j’essaie de présenter -de manière concise- tout ce qui a été pensé et dit sur le sujet.

Citation:
Je crois avoir compris ailleurs (Frances Yates.L'art de la mémoire.) que Giordano Bruno avait été condamné puis brûlé en raison de la dimension fortement panoptique de son système

Le cas de Bruno n’est pas si simple.
Il est probable que ses vues coperniciennes ne soient pas le moteur unique de sa condamnation.
Il était aussi féru de magie et affirmait tout haut et clairement ce qu’il pensait.
Malgré que Bellarmin ne lui demandait que de se rétracter sur huit points pas vraiment liés à la magie pour ne pas être condamné au bûcher.

Voyez aussi ce qu’écrit Gérard Courtial dans « Le Onzième Manuscrit » (pourquoi Galilée a été épargné à la différence de Bruno etc…).

Chacun a sa théorie sur Bruno , voyez encore les articles d’ Arkan Simaan et aussi « Giordano Bruno l’irréductible » de Jean Rocchi.

Yates de son côté aurait été intéressée à présenter la facette « panoptique » de Bruno pour l’insérer dans son livre dans lequel elle s’intéresse aux capacités mnémotechniques, justifier la condamnation de Bruno pour ses oppositions à l’église sur différents thèmes « religieux » comme l’immaculée conception ou encore sa croyance en la réincarnation, n’avait rien à voir avec son travail.

Citation:
par chance vous ne risquez guère de nos jours les foudres d'une quelconque inquisition

Vous ne croyez pas si bien vous tromper.
Certes des foudres moins « calcinantes » que celles d’un tribunal de l’Inquisition italienne, mais des foudres tout de même.

Citation:
Évidemment...je suis jaloux, très, très, jaloux ; toute érudition solide et sérieuse me rend jaloux (c'est maladif) ; mais d'une jalousie gentille toute admirative et vous l'avez bien lu inquiète.

La jalousie n’a pas sa place ici, libre à vous de vous documenter, d’apprendre et de découvrir tout ce que vous souhaitez.

Citation:
Peut être aussi suis je simplement rempli d'ignorance quand aux techniques d'études talmudinesque et il se peut que ce soit là bas dans les yeshivoth chose banale que de voir défiler au galop des fleuves semblables au votre.

Quelqu’un qui n’est pas passé par la case yeshiva s’est fermé l’accès à un univers entier d’étude. Il faudrait un effort incommensurable pour rattraper le retard occasionné par le saut de cette « case ».

C’est pourquoi je ne rate pas une occasion d’en avertir les jeunes qui hésiteraient à faire une année yeshiva après le Bac avant de poursuivre leurs études ; la seule hésitation à avoir est sur le choix de la yeshiva la plus adaptée.

Citation:
Mais ne faut il cependant en mesurer le débit hors les murs ? Il l'est ??? Oulalalala !!!!! Avez vous rapporté la dépense d'énergie que cela vous occasionne aux résultats produits ? L'investissement vous semble t il satisfaisant ? Pour et à qui parlez vous ?

Je parle à ceux qui veulent bien venir m’écouter, je ne connais pas la majorité des personnes qui assistent à ce cours mensuel, mais en tenant compte de leur réactivité et de leur regard, je n’ai pas l’impression de parler tout seul.

En fait le but dans ces cours est de présenter un résumé de tout ce qui a été dit de notoire sur un sujet dans la littérature talmudique, en essayant de faire en sorte que ce soit accessible à tous, même à celui qui aurait raté la case yeshiva.

Une partie de l’auditoire est habituée aux discussions talmudiques (élèves de yeshiva et autres personnes investies dans l’étude), mais je crois qu’en effet ce cours pourrait intéresser bien plus de monde dans les milieux yeshiviques.

L’ennui est que dans ces milieux, on ne s’intéresse jamais à un cours grand public, sachant que généralement au bout d’une heure de cours on ne pourra en retirer qu’une ou deux informations nouvelles, le sentiment de perte de temps indiquant qu’on ferait mieux d’ouvrir un livre pendant cinq minutes pour en apprendre encore plus.

La particularité de ce cours est justement de proposer une formule où les plus subtils talmudistes pourraient toujours trouver un intérêt dans la mesure où aucun livre ne leur présenterait de tels résumés riches et diversifiés, il n’y aurait donc aucune perte de temps, le cours serait « rentable ».

Citation:
l'écart entre le moment ou vous pensez devoir distinguer M de N de Ramba d'un côté et de l'autre par le nombre considérable de Rav qui sont convoqués de tels et tels lieux précis à venir spécifier telle nuance précise. Imaginez un peu le choc au neurone de celui qui tranquillement ronronnant au début de votre conférence a pu s'imaginer un instant qu'il allait apprendre enfin à distinguer le M du N . Quelques minutes plus tard il se retrouve à marche forcée entouré d'une armée de Rav qui semblent sortir d'une sorte de plateau de bataille navale en trois D déployé dans l'espace temps et dont vous maitrisez les coordonnées en long, en large, et en profond et qui sait peut être même les numéro de portable.
Impressionnant, certes ça l'est ; et impressionné, baba je suis.

Je suis bien obligé de m’adapter au public, je dois préciser la subtilité Ramban – Rambam pour ceux qui s’y tromperaient, mais une fois que c’est fait, rien ne m’empêche de poursuivre « normalement ».

Citation:
La seconde proposition…

Oui, c’est bien de Rabbi Yo’hanan qu’il s’agît dans ces deux histoires (cf. Baba Metsia 84a ). et cette première histoire suscite bien évidemment un questionnement.
C’est probablement ce à quoi fait allusion Rav ‘Haim Bloch dans son Veda Ma Shetashiv (p.7, note 6).

Je laisse ce sujet de côté et je m’arrête-là, sinon je n’en finirais pas ce soir.
yokle18



Messages: 4

MessagePosté le: Mer 18 Novembre 2015, 18:43 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Rav Wattenberg,
Tout d’abord je voudrais vous dire que j’apprécie énormément vos cours.

Je cherche depuis quelques années une lettre que Maimonide ( Alav Hachalom ) a écrit à Saladin ou à son fils, pour soigne sa dépression il me semble.
En français ce livre s’appelle la guérison par l’esprit . il était pubié chez Bibliophane mais est malheureusement épuisé.
Je voudrais savoir si vous savez ou se trouve cette lettre en hébreu dans les séfarim du RAMBAM, svp.

Merci beaucoup
Kol touv, en espérant vous écouter bientôt à Alef.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 2914

MessagePosté le: Mar 22 Décembre 2015, 6:26 Répondre en citantRevenir en haut

Je cite:
Citation:
Tout d’abord je voudrais vous dire que j’apprécie énormément vos cours.

Merci.

Citation:
Je cherche depuis quelques années une lettre que Maimonide... a écrit ...
En français ce livre s’appelle la guérison par l’esprit ...
Je voudrais savoir si vous savez ou se trouve cette lettre en hébreu dans les séfarim du RAMBAM, svp.


Je pense que vous parlez de Haripouy bederekh hanefesh , imprimé en annexe (" nispa’h ") du premier tome de Hanhagat Habriout édition Mossad Harav Kook 1957 et 2006, p.181 et suivantes.
yokle18



Messages: 4

MessagePosté le: Dim 07 Mai 2017, 20:10 Répondre en citantRevenir en haut

Merci infiniment !
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 2914

MessagePosté le: Dim 07 Mai 2017, 22:33 Répondre en citantRevenir en haut

My pleasure.
Ma réponse datait de 2015... mais apparemment c'est bien le texte que vous cherchiez, j'en suis content.
Bonne lecture.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum