Le véritable miracle de Hanoukah Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
sarah83



Messages: 7

MessagePosté le: Mer 08 Décembre 2004, 16:22 Répondre en citantRevenir en haut

pourquoi on nous inculque plus spontanément et plus souvent comme raison a feter hanouka le souvenir du miracle de la fiole d'huile qui a duré 8 jours alors qu'elle ne devait durer qu'un jour et pas plutot le 2e miracle qui en fait est bien plus important, bien plus grand puisqu'il a sagit de la victoire des juifs qui etaient tres peu contre une grande armée?ceci semble un peu étrange de ne pas le soulever plus souvent et d'en accorder qu'une importance moindre...je veux comprendre...???
Rav Dov Roth-Lumbroso




Messages: 406

MessagePosté le: Mer 08 Décembre 2004, 16:29 Répondre en citantRevenir en haut

La Guemara (Chabbath 21b) nous enseigne que la fête de 'Hanouka a été fixée en souvenir du miracle de la petite fiole d'huile, qui, au lieu de brûler pendant 24 heures, a duré 8 jours, temps nécessaire aux kohanim pour se purifier et fabriquer une nouvelle huile pure.
Il y a lieu de nous demander pourquoi 'Hanouka n’a pas été fixé en souvenir de la victoire d'une poignée de 'Hachmonaïm, une famille de kohanim, dans leur combat contre la puissante armée grecque. En effet, ce miracle paraît impressionnant et bien plus important pour l'avenir du peuple juif ! De plus, pour ce qui est du miracle de la fiole d'huile, seuls les kohanim en ont été les témoins, alors que le monde entier a pu assister à la victoire des 'Hachmonaïm.

Nos sages expliquent qu'on ne peut instituer une fête qu'en s'appuyant sur un miracle SURNATUREL. Or, la victoire militaire peut être stratégiquement explicable, alors que le miracle de la fiole d'huile n'a aucune rationalité naturelle. C'est donc uniquement grâce au miracle surnaturel de la fiole d'huile que la fête a été établie.
C'est par ce miracle surnaturel survenu dans l'accomplissement d'une Mitsva, que les Juifs ont compris que tous les événements qui avaient eu lieu jusqu’à ce moment-là étaient à attribuer à l'aide de Hachem. Ils ont senti la Présence divine dans chacun de leurs pas.
Les enfants d'Israël ont également compris que le combat contre les Grecs n'était pas seulement un engagement physique, une résistance à un projet de destruction matérielle. Il avait surtout constitué un combat idéologique. Ceux-ci voulaient détruire la pensée de la Tora et imposer à tous, leur système de pensée philosophique. (S'ils ont rendu impures toutes les huiles, c'est pour empêcher les Juifs de pratiquer les mitswoth).

Le roi grec Ptolémée a fait traduire la Bible. Soixante-dix Sages ont été chargés de cette tâche, d'où le nom de cette traduction, les Septante (Meguila 9a).
La Tora est ainsi devenue accessible à tous, donc modifiable. En vulgarisant la Bible, les Grecs ont brisé le lien privilégié qui nous unissait à Hachem.
Les Juifs ont compris que s'ils avaient effectivement gagné la guerre militaire, il leur fallait à présent remporter la guerre idéologique, afin de protéger les juifs des influences idéologiques grecques et retrouver ce lien privilégié qui nous lie à Hachem. C'est cette petite fiole d'huile qui leur a permis de développer toute cette réflexion: un miracle surnaturel, inexplicable, pour permettre uniquement l'accomplissement d'une mitswa, alors que, selon la halakha, ils auraient pu allumer la menora malgré leur état d'impureté.
Ils ont donc suscité le miracle en créant un lien et une proximité avec Hachem .

Une année durant, ils ont ainsi développé la loi orale, l'enseignement de Maître à élèves, ce que l'on appelle Tora ché-be'al pé. Ils ont ainsi reconstitué un lien intime, unique avec Hachem. Notre seul moyen de vaincre nos adversaires était la Tora orale, et telle a donc été la victoire de 'Hanouka : la sagesse de la Tora contre la sagesse des Grecs. Et c'est cette huile qui brûlait sur la menora qui représente justement la 'hokhma (« la sagesse »), c'est elle qui a été le signe de la victoire.
Les Juifs ont ainsi gagné, à travers l'étude de la Tora, le combat idéologique engagé contre les Grecs.

Ce n'est qu'après cette année-là, un an après la victoire physique, que les Sages ont décidé de fixer la fête de 'Hanouka, date à laquelle ils ont remporté la victoire idéologique sur leurs ennemis.
Si nous célébrons aujourd'hui encore cette victoire idéologique, c'est que nous sommes encore tous concernés par elle.
La fête de 'Hanouka est en fait la fête de Loi Orale, édifice transmis oralement de Hachem à Moïse au mont Sinaï et transmis de génération en génération par les mains de l'homme pour nous protéger des influences et idéologies extérieures qui nous agressent et pour garder ce lien unique que nous avons avec Dieu.

Hanoukah Sameah
toto78



Messages: 202

MessagePosté le: Jeu 09 Décembre 2004, 11:26 Répondre en citantRevenir en haut

Shalom,

Il n'en reste qu'il est remarquable de noter que dans la priere de "Al Hanissim" l'on ne fait aucunement allusion a la fiole d'huile mais que l'on ne parle que de la victoire militaire!
De meme le Rambam, dans son Yad Hahazaka, ne cite le miracle de la fiole qu'apres (alah'a 2) apres avoir justifie la fete par "le retour de l'independance nationale pour des generations".

Enfin, mais la, nous citons des sources "moins autorisees", il est etonnant de noter que ni Flavius Joseph, ni le Livres des Maccabees ne mentionnent le miracle de la fiole. Il semble donc que pour les contemporains, le veritable miracle fut la liberation du joug grec.

Dans ce cas, pourquoi le Talmud ne cite que la fiole d'huile? Il semble que l'on peut repondre que la question du Talmud a travers "May Hanouka?" est "Pourquoi continuer a feter Hanouka en exil" A cela , le Talmud repond "Car le miracle de hanouka contient une dimension supplementaire et eternelle: la victoire contre l'hellenisme"

(Ce qui explique d'ailleurs que de toute la megilat taanit, hanouka n'ait pas ete annule, comme les autres victoires militaires qui etaient celebrees a l'epoque!)
Hanouka sameah


Dernière édition par toto78 le Dim 12 Décembre 2004, 12:16; édité 1 fois
Rav Dov Roth-Lumbroso




Messages: 406

MessagePosté le: Jeu 09 Décembre 2004, 11:36 Répondre en citantRevenir en haut

Rachi n'a pas l'air du tout de se ranger dans "votre" explication du texte de la guemara ... ( al eze ness kavaoua) ... il n'a pas parlé d'exil

Hanoukah sameah
toto78



Messages: 202

MessagePosté le: Jeu 09 Décembre 2004, 11:44 Répondre en citantRevenir en haut

L'on peut lire "kavoua" dans le sens "kavoua ladorot".
La question qui saute aux yeux est pourquoi toute megilat taanit a ete annulee, et Hanouka dure de generation en generation. Cela, le Talmud le justifie par le miracle de la fiole.

Ce miracle en soit aurait il justifie huit jours de fete? Mais, la menora est evidemment symbole de la Sagesse -specifiquement juive-. Hanouka reste donc, dans l'exil, le symbole du combat entre une sagesse hebraique et une sagesse hellenistique...

Ps: Quels sont les poskim qui exigent un fait surnaturel pour instituer une fete? Quel etait le fait surnaturel du temps d'Assuerus?
webmaster



Messages: 117

MessagePosté le: Jeu 08 Décembre 2016, 12:05 Répondre en citantRevenir en haut

Hanouka, un moment propice pour donner à la Tsédaka.

Profitez-en pour faire un don à nos institutions:

Techouvot.com / AlloRav/ Chiourim.com/ Guemara.com / Laolim.com

Image
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum