Motsi chem ra Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
jojo26



Messages: 12

MessagePosté le: Dim 30 Août 2009, 22:03 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,

Je souhaiterais poser une question concernant le cas de motsi chem ra que nous avons lu dans la Paracha de la semaine dernière:

Le Rambam rapporte le cas: Un homme vient au Beth-Din et dit qu'il n'a pas trouvé sa femme vierge car elle l'aurait trompé. Vient un groupe de temoins et affirment qu'ils ont vu la femme tromper son mari. Ces temoins sont rendus zomemin. L'homme qui a donc menti devra payer 100, se marier avec cette femme et a une interdiction de divorcer cette femme.

La Guemara dans Ketouvot 9a ramène le cas: Celui qui dit «Je n'ai pas trouvé ma femme vierge» sera cru par le principe de "chavia nafché hatikha deissoura" (a). Si c'est un Israël, alors la femme reste permise car Sfek Sfeka. Par contre si c'est un Cohen, la femme devient interdite car il n'y a qu'un seul safek, etc.

1) Nous voyons qu'il existe un principe (a) qui permet à l'homme d'être cru et de s'interdire quelque chose par sa parole.
Pourquoi ce principe n'est-il pas applicable dans le cas où l'homme qui viendrait au Beth-Din dans le cas de motsi chem ra serait un Cohen ?
Comment la Tora peut-elle lui interdire de divorcer cette femme ? Celle-ci devrait lui etre interdite par le principe (a)?

2) En quoi le fait que le groupe de témoin qui est rendu zomemin soit une preuve que l'homme (le mari) ait menti ? Des temoins sont rendus zomemin en disant: «Vous étiez avec nous ce jour-ci, alors comment pouvez-vous témoigner sur cette histoire ?»
En aucun cas, la véracité des faits est-elle mise en cause ?
Peut-être est-ce vrai, ces temoins ne peuvent simplement pas temoigner sur ce cas ?

3) La guemara dans Makot (15) demande que le commandement positif de se marier avec cette femme issu de l'histoire du motsi chem ra est en trop car c'est déjà sa femme. La Guemara a voulu proposer cette question pour appliquer ce passouq a Onès. Finalement la Guemara réfute et donne une autre reponse. Mais dans la conclusion, la question reste. À quoi sert ce passouq ?

Merci d'avance et bravo pour vos extraodinaires sites !
Rav F.Klapisch




Messages: 388

MessagePosté le: Mar 08 Septembre 2009, 8:52 Répondre en citantRevenir en haut

1) Le verset de Lo Tihyé Le Icha est expliqué dans Ketouvoth 29b: Tiheye, Icha Ha Reouya Lo, donc dans tous les cas de Issour de mariage, il n'y a pas de Hyouv.

2) Le Din de Zomemin est Guezérat Hakatouv, mais on peut se douter que ce sont des faux témoins si ils sont fait Hazama.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum