Les amitiés judéo-chrétiennes Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
Raphy



Messages: 46

MessagePosté le: Lun 23 Juin 2008, 10:05 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour à toutes et à tous,

On a beaucoup débattu ces derniers mois dans la communauté de l'intérêt du dialogue judéo-chrétien et de ses limites.
J'ai lu avec intérêt les différentes contributions sur ce thème.
Je pense qu'il serait intéressant d'avoir les avis des participants à ce forum ainsi que leurs arguments en faveur ou contre les amitiés judéo-chrétiennes sur ce site orthodoxe.

A vos claviers et Kol Touv !

Raphy
Avraham.G



Messages: 9

MessagePosté le: Mar 24 Juin 2008, 21:22 Répondre en citantRevenir en haut

Ce sujet est vaste, mais nous essayerons de rester concentrer sur l'intêret de telles relations. Le seul intêret de telles discussions c'est de pouvoir vivre en paix dans le pays dit "fille aînée de l'église".

Dans tous les cas, nous n'avons rien à apprendre des chretiens, et tout celui qui penserait ou dirait le contraire contredirait ce que nous disent nos hakhamim à propos de nos relations aux autres peuples: "Torah bagoyim al taamin".
Ce principe s'applique d'ailleur à tout type de philosophie.
Raphy



Messages: 46

MessagePosté le: Mer 25 Juin 2008, 9:32 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Avraham G.,

Je pense que si l'objectif des dialogues judéo-chrétien et judéo-musulman était de maintenir de bonnes relations avec le reste de la société française, personne ne s'y opposerait.

Il semblerait qu'en fait l'ambition de ces amitiés soit de rapprocher les croyances des uns et des autres en faisant ressortir les points qui nous unissent et en essayant de gommer quelque peu les points de désaccord. Et c'est là où se situe le débat entre partisans et opposants au dialogue.

Il serait intéressant et constructif de développer les avantages et les inconvénients des amitiés judéo-chrétiennes en argumentant à partir des sources juives.

Il semble à priori que vous êtes totalement opposé à ce type de contact en vous appuyant sur l'enseignement de nos Maîtres qui disent "Hokhma bagoyim taamin, Torah bagoyim al taamin".

Cet enseignement vient-il interdire toute confrontation de la pensée juive avec les philosophies environnantes (religieuses ou non) ?

J'attends aussi la réaction des autres internautes !

Kol Touv !
dan17



Messages: 1

MessagePosté le: Mer 02 Juillet 2008, 12:41 Répondre en citantRevenir en haut

Raphy et Avraham G. bonjour,

Nouveau venu dans ce forum, je suis étonné que vous débattiez sur quelque chose de si évident.
Je ne vois pas du tout l'intérêt du dialogue judéo-chrétien. Il faudrait plutôt utiliser nos énergies à l'étude de notre Torah et au dialogue judéo-juif !
Avant d'essayer de prôner le rapprochement entre les juifs et les autres, pensons déjà à régler les problèmes qui nous concernent au quotidien et faire en sorte que nous soyons plus ancrés dans notre identité ... ensuite nous verrons !
Raphy



Messages: 46

MessagePosté le: Mer 02 Juillet 2008, 16:26 Répondre en citantRevenir en haut

Bonsoir Dan17

Votre réaction sur le sujet montre que vous vous placez clairement dans le camp des opposants au dialogue judéo-chrétien etc.
Je comprends parfaitement votre position mais il aurait été souhaitable de développer les arguments qui vous ont amenés à cette conclusion afin que les participants ayant une conception différente puissent débattre avec vous et comme on dit la vérité jaillit du débat d'idées.
En tous les cas votre position se rapproche nettement de celle d'Avraham G.
Ce débat déjà très ancien dans la communauté a été au centre de la campagne pour l'élection du grand rabbin de France.
Le point de départ de cette polémique a été la parution du livre de G. R. Bernheim "le rabbin et le cardinal" .
Le Rav Yehiel Brandt de Sarcelles a réagi à cet ouvrage en publiant une lettre ouverte de 22 pages qu'on peut retrouver sur Internet.
Des intellectuels juifs ont réagi à cette critique : il s'agit de Francklin Rausky et David Banon de Genève....
Il serait intéressant d'analyser les arguments des uns et des autres...
Kol Touv
naloukia



Messages: 8

MessagePosté le: Jeu 03 Juillet 2008, 21:37 Répondre en citantRevenir en haut

toujours très intéressant, les débats.
les dialogues inter-religieux ont le mérite d'ouvrir des pistes aux craignants D.
Je suis goy, et ai pu découvrir le judaïsme grâce à ces débats et aux rencontres.
J'ai suivi les cours d'un rabbin ici, dans ma province.
Je suis devenue une inconditionnelle de la Torah et du judaïsme.
et tous les jours je remercie HaChem.
Continuez comme ça, c'est pour le bien de tous et toutes
sho770



Messages: 32

MessagePosté le: Ven 04 Juillet 2008, 7:51 Répondre en citantRevenir en haut

Le Rabbi de Lubavitch, Rav M.M. Schneersohn, avait dit qu'il faut enseigner aux non-juifs l'importance:

- de consacrer un instant de silence chaque matin pour penser au Créateur du monde et de l'univers.

- d'apprendre et de respecter les 7 commandements de Noé [l'interdit de l'idolatrie, du blasphème, du meurtre, de l'inceste et de l'adultère, du vol, de la vivisection et de toute autre forme de cruauté, et l´obligation d'instaurer une cour de justice].

Bien évidemment, comme nous ne pratiquons pas le prosélytisme, cela ne s'adresse qu'aux non-juifs qui se montrent intéressés, qui souhaitent savoir ce que la Torah attend des non-juifs.
naloukia



Messages: 8

MessagePosté le: Ven 04 Juillet 2008, 9:01 Répondre en citantRevenir en haut

Les lois noa'hides représent un pacte moral universel, une norme éthique fondamentale et constituent la voie d’une existence juste, respectueuse de D. et capable de progresser vers sa rédemption.

Oui, l'humanité dispose ainsi de deux sentiers pour réaliser son unité : les 7 lois noa'hides et les 613 mitsvoth.

Dans les deux cas, il est indispensable d’avoir conscience des responsabilités qui nous incombent et d’acquérir la connaissance suffisante pour accomplir son rôle moral et spirituel. Les deux voies proclament l’existence d’un même D., unique et salvateur, révélé par la Torah en vue de la paix du monde.

Chacun a son rôle, le juif comme le goy, ils participent chacun pour leur part au plan divin et oeuvrent de concert à l'amélioration du monde.
En effet, les 613 mitsvoth et les 7 lois noa'hides forment ensemble כתר Kéther (620).

Et l'ensemble des tsadiqim, 36 dans le peuple juif, et 36 hors du peuple juif, représentent חסד ‘Hessed (72) la grâce qui renouvelle le monde.

Donc pas de prosélytisme, pas de batailles dogmatiques, chaque étincelle a sa part dans la Création.
Rav Imanouel Mergui




Messages: 421

MessagePosté le: Ven 19 Septembre 2008, 8:02 Répondre en citantRevenir en haut

"Dâ ma chétachiv la-apikoross", nous enseigne les Pirké Avot.

Cela veut dire:
1: On peut discuter avec des Apikorsim
2: À la condition qu'on leur ''réponde'' - une réponse d'objection
3: Qu'on sache répondre !

La délicatesse du sujet limite les propos publiés, me semble-t-il. N'oublions pas les torts qu'a subi le peuple juif dans le passé et qui se poursuivent dans le présent. Torts physiques, existentiels et spirituels.

Lisez ''Le faux messie'' de Rav Aryé Kaplan, et

''Morale juive et morale chrétienne'' du Rav Elie Benamozegh.
Bluxor



Messages: 482

MessagePosté le: Lun 22 Septembre 2008, 18:53 Répondre en citantRevenir en haut

N'oublions pas les tords subis, certes.
A regarder ce que l'on nomme "histoire" l'on peut se demander qui n'en a pas subi et fait subir ?
Du côté juif, au moins une distinction, la promesse que cela n'est pas vain, la promesse d'une sortie.
Sortie sous conditions or il me semble que pour l'essentiel remplir ces conditions incombe avant tout aux "juifs" et non aux nations, chrétiens compris.
Il y a de nombreuses manières d'être ici et là, un dialogue n'a de sens que s'il vise la paix, la justice, la vérité.
Aujourd'hui le monde me semble gris obscur.
Qui est qui et qui sera qui ?
Sortir de l'histoire c'est peut être aussi dissoudre des "identités" approximatives, ce qui est à faire , à venir, demande une formulation nouvelle du couple mémoire /oubli.
L' Europe des années quarante, inscrit définitivement les limites des institutions étatiques et religieuses.
Israel, le nom de ce qui propose un être ensemble, à la fois antérieur aux institutions religieuses et étatiques et de ce qui est en devenir en leur sein.
La question n'est pas de savoir avec qui l'on dialogue mais comment et pourquoi ?
Qu'une forme et un sens soit pour un dialogue, recherchés et établis à partir desquels secondairement "qui" ici et là deviendrait qui il sera.
Bon je dis ça mais je n'en suis pas sur.
à tchao.
Bluxor



Messages: 482

MessagePosté le: Mar 23 Septembre 2008, 8:15 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour
Je pense n’avoir pas été assez précis lors de mon envoi précédent.
Voici donc ce que j’essaye de dire.
Le problème essentiel à mes yeux d’un dialogue « judéo chrétien » est qu’il se situe dans un cadre religieux, c'est à dire chrétien.
Si un tel cadre est bien celui en lequel le nom chrétien a un sens et même tout son sens, le nom juif lui, excède ce cadre.
Il me semble qu’un dialogue non pas judéo chrétien mais, juif avec les nations doit laisser de côté les question religieuses, non pas parce qu’elles seraient lieu de discorde mais tout simplement parce qu’elles ne seraient fondamentalement pas juives.
Ni religieux, ni théologique, ni même historique, il n’est pas question de savoir qui a plus ou moins souffert dans une histoire qui est ici et là un fleuve de sang.
Les question devraient être plus pratiques, par exemple au premier rang la question que les juif doivent poser aux nation pourrait être quelle place laissez vous et êtes vous prêt à laisser au chabbat, de la réponse à cela découle toute possibilité d’amplifier un dialogue ou de constater ses limites.
Il faudrait aborder les dialogues sur un mode pratique, technique et juridique.
D’un autre côté Israel en tant que nation parmi les nations et sur le modèle du nationalisme tel que développé par l’occident gréco romain me semble être une impasse.
De manière rapide, synthétique et lapidaire (mais sans pierre), je dirais que le troisième temple me semble être en cours de construction dans le cyber espace, votre site en est un moment.
Il faut donc penser et créer une « cyber citoyenneté israélienne »
Il me semble qu’Israel devient un état au sens moderne au moment ou paradoxalement ce modèle d’Etat est en crise grave.
C’est au cœur de cette crise qu’Israel pour être vraiment Israel, doit frayer un passage singulier, retour à une parole de l’origine ou plus encore à des paroles comme origine, par delà l’antique et le moderne.
Ouvrir une histoire séparée de l'Histoire, prendre de la distance à quelques jours de marche, c'est à dire à quelques lumières à penser.
franck lubrano



Messages: 39

MessagePosté le: Mer 10 Décembre 2008, 17:13 Répondre en citantRevenir en haut

si vous souhaitez me poser une question ne vous génez pas voici mon
adresse e_mail....
franck lubrano



Messages: 39

MessagePosté le: Dim 14 Décembre 2008, 23:51 Répondre en citantRevenir en haut

Je suis chretien et nouveau sur ce forum. Je n'essaierai pas de vous
détourner ni de vous attirer comme le ferait une araigné dans sa toile. Moi
je suis sur ce forum parce qu'il y a des docteurs de la loi et qui peuvent
m'apporter des réponses, car selon ce que disent les évangiles:

"Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.
Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.

VOUS ATTENDEZ LE MESSIE! MOI AUSSI. BENI SOIT LE SEIGNEUR, LE DIEU D'ISRÄEL.
Rav Imanouel Mergui




Messages: 421

MessagePosté le: Mer 04 Mars 2009, 8:28 Répondre en citantRevenir en haut

ceci nous rappelle à l'ordre : le christianisme ne peut être l'ami d'Israël puisque par excellence il s'oppose au peuple d'Israël, dans son essence il prône que D'IEU a rejeté les juifs et qu'eux sont leur remplaçant...
Rav Imanouel Mergui




Messages: 421

MessagePosté le: Mer 04 Mars 2009, 8:46 Répondre en citantRevenir en haut

ceci nous rappelle à l'ordre : le christianisme est fondé sur le rejet d'Israël par excellence....
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum