la cacheoute expliquée aux enfants... Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
rami



Messages: 57

MessagePosté le: Ven 10 Juillet 2015, 13:29 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,

j'ai mon fils de 3 ans qui se questionne sur la cacheroute. essentiellement, ce qui l’embête (et c'est normal) c'est qu'il ne peut pas tout manger (ex: le glacier ambulant, etc).

je ne sais pas trop comment lui expliquer ce qui est "positif" dans le fait de manger casher.

Par exemple chabbat, il y a effectivement des interdit (jeux électroniques etc), mais il a bien compris que ces interdits permettent de libérer un espace pour faire d'autres choses (ex jouer avec papa- vu qu'il peut pas travailler, etc)..par contre pour la cacheroute, je ne sais pas trop quoi répondre à un enfant de son âge.

maintenant, la vérité (et je comprend pq Hachem veut qu'on ai des enfants), je ne le sais pas vraiment moi-même, ce que ça apporte.
j'ai lu plusieurs bons livres (ex; leçons de diet-ethique, etc) mais je ne trouve pas de vrai point d'accroche.

donc voilà si quelqu'un à une idée ?

Merci

Rami
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 2609

MessagePosté le: Dim 12 Juillet 2015, 12:11 Répondre en citantRevenir en haut

La Gmara (Yoma 39a) nous dit que la consommation d'aliments non kshérim entraîne un "timtoum halev".

Pour traduire ça dans un langage "audible" pour un enfant:
de la même manière qu'il y a des aliments nocifs pour le corps, il y en a nocifs pour la neshama.

C'est un peu le cholestérol des artères de l'âme.

Pas que consommer taref puisse rendre malade le corps (preuve en est, la majeure partie de la planète), mais ça rend malade la neshama, la rend moins apte à se connecter au spirituel.

Je pense que ça n'est pas moins compréhensible pour un enfant que lorsqu'on lui dit que trop de sucre est mauvais pour la santé ou que mettre les doigts dans la prise est dangereux.

Bref, il faut lui dire qu'il est impossible de devenir un tsadik si on consomme du taref et qu'on va lui acheter (ailleurs) des bonbons et de très bonnes glaces qui rendent les enfants tsadikim :)
cheelnaute



Messages: 72

MessagePosté le: Dim 12 Juillet 2015, 17:34 Répondre en citantRevenir en haut

Vous confirmez donc au passage que le pshat de " timtoum alev " est bien un timtoum spirituel, pas un timtoum "intellectuel" ?
J'ai entendu beaucoup de gens dire en gros " tu mange pas cacher , ou pas chamour , tu sera bete ! " , ce n'est pas ça le sens de timtoum alev semblerait t-il...?
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 2609

MessagePosté le: Mar 21 Juillet 2015, 23:24 Répondre en citantRevenir en haut

Citation:
Vous confirmez donc au passage que le pshat de " timtoum alev " est bien un timtoum spirituel, pas un timtoum "intellectuel" ?

Bien entendu, comment en douter?
Manger taref ne rend pas idiot, mais "metoumtam spirituel".
Albert Einstein (et beaucoup d'autres) mangeaient sans vérifier de très près la hashga'ha...

Citation:
J'ai entendu beaucoup de gens dire en gros " tu mange pas cacher , ou pas chamour , tu sera bete ! "

Alors pour dire de telles sottises, ils ont assurément mangé "pas kasher".

Citation:
ce n'est pas ça le sens de timtoum alev semblerait t-il...?

En effet, le timtoum ne veut pas dire devenir stupide, mais insensible au spirituel, on se rattache au matériel et on perd de vue l'essentiel.
Ainsi, on pourra s'obstiner sur des bêtises sans comprendre, mais pas par manque d'intelligence, plutôt par manque de volonté profonde de comprendre.
Voire par volonté profonde de ne pas comprendre.

Je me souviens d'un enseignant qui expliquait avec l'idée du Timtoum Halev un phénomène indiscutable mais étonnant:
Nous savons et voyons tous des baalei tshouva au QI très élevé ou aux diplômes très prestigieux, qui pourtant perdent pied très facilement dans les méandres d'un raisonnement talmudique.

Cet enseignant l'expliquait en disant qu'étant donné qu'ils ont consommé de la nourriture pas kasheira, leur cerveau est "bouché" pour les divrei Torah.
C'est déjà moins grossier comme compréhension, car la bêtise ne s'appliquerait qu'en matière de "divrei Torah".

Mais je pense que c'est aussi une erreur, la véritable raison pour laquelle le Baal Tshouva peine dans la gmara, c'est simplement car il n'est pas habitué aux raisonnements talmudiques, il faut apprendre à cerner ce genre de raisonnements pour être en mesure de les apprécier convenablement.

J'en veux pour preuve que même celui qui mange kasher depuis sa naissance, s'il n'a jamais touché à la gmara ni de près ni de loin, lorsqu'il commence à 30 ou 40 ans (ou plus), connait les mêmes difficultés que son voisin qui mangeait taref.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum