BUSINESS ET KASHROUT les certificats douteux et les prix... Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3351

MessagePosté le: Mar 10 Avril 2012, 22:53 Répondre en citantRevenir en haut

Voilà un sujet qui revient sans cesse sur ce site et ailleurs.
Y a-t-il quelque chose à faire?

Partant du constat qu’aux USA la situation n’a rien à voir avec la France au niveau du coût de la kashrout et encouragé par les nombreuses remarques sur ce site
[Voir par exemple:
http://techouvot.com/religion_ou_buisness-vp32240.html#32240

http://www.techouvot.com/les_certifications_sur_la_sellette-vt411.html?highlight=

http://www.techouvot.com/les_prix_dans_le_cachere-vt14282.html?highlight= ]

et ailleurs concernant le prix exorbitant des produits kasher en France –et particulièrement à Paris il me semble, je me suis dit qu’il devrait y avoir une solution –au moins partielle.

Aussi, je vous soumets une base d’idée qui m’est venue, il faudra certainement la laisser mûrir afin d’en définir les failles et les problèmes et voir si il y a de quoi espérer pouvoir au moins arranger un peu la situation.

Sans avoir trop d’espoir, je tenais tout de même à tenter le coup afin de ne pas me dire que je n’aurais rien fait pour essayer d’arranger cette situation désolante.

Définition du problème :
Les importateurs vraisemblablement passent des accords avec les revendeurs sur les prix, il est logique que les plus grands commerçants se voient attribuer les prix les plus bas.

Un petit épicier ne peut que se fournir chez un grand qui possède des dizaines d’épiceries kasher (-ou chez l’importateur mais à un prix bien plus élevé), résultat, ceux qui possèdent le marché imposent leurs prix et personnes ne peut casser les prix.

Les perdants= nous (et les petits épiciers kasher).
Les gagnants= ceux qui possèdent le plus d’épiceries kasher.


En parallèle, il existe un autre terrible problème : les certificats de kashrout « non sérieux ».
(Voir par exemple ce qui est dit sur notre site : http://www.techouvot.com/badatz_houg_rambam-vt7151.html?highlight= )

Techniquement, chacun peut décider qu’il connait suffisamment les lois et les usines pour se lancer dans la ashga’ha, pour peu qu’il soit capable de produire un logo avec quelques lettres en hébreu histoire de faire sérieux.

En réalité, lorsqu’on tombe sur une ashga’ha inconnue, rien ne nous garantit qu’elle ne soit pas donnée par un non juif qui a le sens du commerce développé et qui s’est rendu compte que les juifs (surtout parisiens) sont prêts à multiplier le prix d’un produit par trois si il arbore quelques caractères hébraïques choisis sur son emballage.

Le « rav ama’hshir » peut être tranquillement installé à Hong Kong ou Tombouctou et faire tamponner un sigle Kosher en hébreu sur des produits sans trop savoir ce que cela signifie.
« Kasher leméadrin beashga’hat arav Yoli ».

Il peut même diversifier ses ashga’hot avec de nombreux « rabanim » à son service, comme le Rav Itay (celui qui ment), le Rav Ageur, le Rav Allemand et bien d’autres.

Bien sûr c’est malhonnête, c’est du vol et c’est même criminel (faudrait penser aussi à Rav Ayak), mais la question est comment peut-on éviter de tenter ces tricheurs?

Voici mon idée :
Faire en sorte que les rabanim qui donnent les ashga’hot ne soient pas payés par le fabricant du produit.

On pourrait imaginer pour un premier temps que les ahsga’hot soient sponsorisées par des donateurs.

On offre bien des kidoushim et autres seoudot leïlouy nishmat un parent, pourquoi ne pas offrir la ashga’ha de toutes les boites de thon vendues en France de telle marque pour un mois leïlouy nishmat etc… ou bien tous les vins de rav untel de telle année. Etc…

Pour la vérification il y a des frais de mashgi’him/rabanim, c’est le donateur qui s’en charge et ensuite LE PRODUIT SE TROUVE EN RAYON A UN PRIX IDENTIQUE A CELUI DU MEME PRODUIT EN NON KASHER .

Fromages , yaourts, chocolats, biscuits, etc… tous les produits manufacturés à prix « classiques ».

Résultat, non seulement le donateur aura le mérite de participer à la kashrout de tous les produits qu’il sponsorise, aussi grâce à lui beaucoup plus de gens mangeront kasher s’il n’y a plus de différence de prix avec le même produit non surveillé (tout ça leïlouy nishmat son parent, je vous garantis que ça « vaut » plus que les boré miné mezonot sur les pains au chocolat qu’il offre habituellement à la synagogue).

Et en plus, un très grand mérite s’y greffe : celui d’éradiquer peu à peu les ashga’hot de charlatans.
En effet, le donateur, s’il n’est pas totalement dénué de bon sens, se renseignera sur le Rav Ama’hshir avant de le sponsoriser (on pourrait même imaginer une institution avec accords, certifications, etc…), ainsi, à la longue les charlatans seront démasqués, et surtout ils ne pourront plus continuer à gagner leur vie en tamponnant des produits si le tampon ne peut plus augmenter le prix du produit…

Les rabanim les plus compétents en Kashrout (du genre de l'excellent Rav Wolff , du Rav Seckbach et autres professionnels de la Kashrout) seront les plus en vue pour être sponsorisé, et ceux qui ne connaissent pas très bien les rouages du métier ne seront pas trop recherchés.

Les perdants : les faux rabbins de Tombouctou et les épiciers qui nous ruinent depuis des décennies.
Les gagnants : nous.


Nous gagnons d’avoir des produits vraiment kasher , plus de ashga’hot « à la légère » ou inconnues et impossible à vérifier.

Nous gagnons en plus de pouvoir acheter les produits kasher à un tarif « normal », même prix que chez les goyim.

Nous gagnons encore de faire manger kasher beaucoup de juifs qui consomment des produits qu’ils pensent kasher (car moins chers -ou pour le logo en hébreu qui s’y trouve) et même certains qui refusent de manger kasher prétextant ne pas en avoir les moyens.

Les donateurs gagnent donc un incroyable z’hout qui vaut certainement plus que celui d’offrir un énième sefer Thora à une synagogue.

De plus, à la longue, la sponsorisation devrait être de moins en moins coûteuse, car théoriquement, si les ashga’hot folkloriques disparaissent du marché (car leurs produits seront plus chers, et leurs rabbins inconnus ne seront pas sponsorisés), tous les consommateurs de kasher achèteront les produits certifiés par ce moyen, disposant d’un plus grand marché les fabricants seront donc intéressés à payer eux-mêmes des rabbins et mashgui’him pour certifier leurs produits afin de gagner la clientèle kasher (qui théoriquement devrait elle aussi augmenter à partir du moment où ça ne mange pas de pain).

Je sais qu’aux USA il existe une très sérieuse ashag’ha qui emploie des centaines ou des milliers de shomrim et pourtant leur logo n’ajoute rien au prix de produit.
Alors, je sais, le marché est incomparable, mais nous voyons tout de même que c’est possible.

Au Canada aussi, de très nombreux produits sont vérifiés et tous les frais sont à la charge du fabricant, pour le consommateur, les produits reviennent au même prix en Kasher ou non Kasher.

Nous avons aussi en France des céréales certifiées MK du Beit din de Manchester et le prix n’a pas pris une ride.

(Je ne sais pas comment ils font, s’ils ont réussi à convaincre Kellog’s ou je ne sais qui du gain qu’ils auront en payant des mashgui’him pour apposer ce petit sigle sur leurs boites, mais je constate que ça marche.
Désolant d’ailleurs que ce soit l’Angleterre qui doive nous donner des leçons alors que nous sommes une communauté juive bien plus nombreuse en France.)

Bref, c’est tout bénef.

Re-Bref, voilà pour l’idée de départ.
Je la poste sur le forum afin de pouvoir faire participer tout le monde.
Le but étant de trouver les failles de ce système afin de le consolider et le parfaire, ou tout simplement en trouver un autre si ce que je propose et absolument ridicule.


Je ne suis pas naïf au point de croire que tout cela marche sans aucun problème, mais je ne suis pas non plus pessimiste au point de croire qu’il n’y a absolument rien à faire pour remédier à la situation.

A vous la parole...


Dernière édition par Rav Binyamin Wattenberg le Lun 18 Juillet 2016, 18:57; édité 1 fois
David-Julien humeau



Messages: 18

MessagePosté le: Mer 11 Avril 2012, 21:21 Répondre en citantRevenir en haut

Kol akavod rav !!! Juste je pense que vous en tant que rav vous devez en parler au consistoire, au grand rabbin de france afin de lancer cette superbe idee qui ramenerais De nombreux juifs a la cacheroute...

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
Cc



Messages: 114

MessagePosté le: Mer 11 Avril 2012, 22:39 Répondre en citantRevenir en haut

Hazak!!!

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
Cc



Messages: 114

MessagePosté le: Mer 11 Avril 2012, 22:41 Répondre en citantRevenir en haut

David Julien : je suis entièrement d accord avec vous pour pouvoir manger de la viande cacher avec mon mari et les enfants nous avons accepte de nous restreindre mais ce n est pas un soucis la preuve nous survivons mais si les prix des produits cacher n étaient pas si conséquent nous pourrions faire toutes nos courses en ce sens

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
David-Julien humeau



Messages: 18

MessagePosté le: Jeu 12 Avril 2012, 7:34 Répondre en citantRevenir en haut

Cc: votre merite est de ne pas avoir passee l'etape de la viande taref, nous aussi c une restriction, une fois par semaines pour shabbat nous mangeons de la viande, pour le reste on ce debrouillent... Aucuns manques barouh hachem juste la frustration des ces prix incroyables...

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
dan28



Messages: 6

MessagePosté le: Jeu 12 Avril 2012, 13:38 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Rav,

Votre idée est intéressante mais il reste une question.
Comment garantir le sérieux de la casherout sponsorisé.

Plus concrètement,
En supposant qu'une personne ai accepté de sponsoriser la ashgaha ( machgiah + contrôle qualité + Supervision du Rav etc...)
Comment choisit-on le rav? Comment avoir confiance? Qui controle le contrôleur? et comment etre sur que la chaine est fiable?
C'est une énorme responsabilité.

J'espere avoir bien compris votre idée.

Merci

Hag sameah
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3351

MessagePosté le: Jeu 12 Avril 2012, 15:27 Répondre en citantRevenir en haut

A DJH:
je cite:
Citation:
en tant que rav vous devez en parler au consistoire, au grand rabbin de france afin de lancer cette superbe idee


Je ne suis jamais allé au consistoire, je ne crois pas y connaître grand monde et suis à peu prêt certain que personne ne m'y connait, je ne vois pas comment mes propositions y seraient plus prises au sérieux que les vôtres ou que celles d'un autre juif qui mange kasher.

Je n'ai jamais rencontré le Grand Rabbin de France, je ne le connais pas trop et lui ne me connait pas du tout.

C'est plutôt à ceux qui travaillent dans la kashrout que le consistoire et le GRF prêteront leur attention, mais moi qui ne suis qu'un petit professeur de Talmud inconnus (avec un S car il y a là deux inconnus en France: moi , mais aussi le Talmud ! Pour "moi", c'est mieux comme ça, mais pour "le Talmud", c'est dommage.), je ne risque pas d'être pris au sérieux.

C'est un peu aussi mon but avec ce forum, faire parler de ce projet et tôt ou tard ça permettra d'aboutir à quelque chose SDV.

Rien que sur ce site nous avons Techouvot Info Cacherout, Rav Crémisi, Rav Semelman et Rav Wolff , qui sont assurément mieux placés que moi pour remuer les choses et réaliser ce projet.

Je retiens néanmoins votre enthousiasme ainsi que le témoignage de Cc qui confirme bien ce que je disais.
D'autres personnes m'ont dit ou écrit par mail qu'elles ne mangent kasher que pour la viande ou encore pas du tout mais uniquement à cause du coût excessif.

Je ne sais pas si les responsables de ces prix exagérés des produits kasher en France se rendent réellement compte de la gravité de ce qu'ils entraînent.
Des milliers de juifs mangent "non kasher" à cause d'eux et de leur volonté de faire fortune.
S'il ne faisaient qu'un bénéfice "normal", je pense que rien ne leur serait reproché dans le ciel, c'est normal de gagner sa vie et il faut bien commercialiser des produits kasher, et il n'y a pas de raison de le faire bénévolement.

Mais maintenant qu'ils profitent exagérément de la situation, je crains que cela puisse leur être reproché.
Qu'ils aient des comptes à rendre sur des milliers de personnes qui mangent non kasher et tout ce qui s'en suit au niveau du timtoum alev et ce qu'il entraîne.


A Dan28
je cite:
Citation:
Comment choisit-on le rav? Comment avoir confiance? Qui controle le contrôleur? et comment etre sur que la chaine est fiable?

J'espere avoir bien compris votre idée.

Vous semblez avoir parfaitement compris mon idée dans ses moindres détails, mais ne pas avoir lu avec attention mon message dans ses moindres détails.
Je me cite: En effet, le donateur, s’il n’est pas totalement dénué de bon sens, se renseignera sur le Rav Ama’hshir avant de le sponsoriser (on pourrait même imaginer une institution avec accords, certifications, etc…)

Ce que je voulais dire par là, c'est que nous pourrions créer une institution qui serait chargée de noter les rabbins ou de les "vérifier" etc...
Un rabbin diplômé de cette institution serait alors une bonne cible pour le sponsor.

Je ne cherche pas à révolutionner le monde, il s'agît en fait des rabanim reconnus par l'ensemble de la communauté "froum" de France.
Grosso mode tout le monde en France fait confiance à la kashrout des rabanim Wolff, Frankforter, Rottenberg, Kats, Seckbach , et autres similaires.
Des rabbins dont la communauté froum sait qu'ils sont eux-mêmes pratiquants , qu'ils ont étudié les bases de la kashrout et qu'ils se déplacent et se renseignent sur le côté pratique et les problèmes techniques dans les usines au lieu d'envoyer leur tampon par fax ou email après vérification de la liste des ingrédients.

Avant de créer et de mettre en place la dite institution, je pense qu'il faudrait convaincre des "rabanim de ce genre" de souscrire au projet.
Ils ne seraient plus payés par le produit mais par le donateur -à condition que le produit se retrouve en rayon au prix le plus bas possible.
Le rabbin ne perd rien, les mashgui'him non plus.

Ensuite faire de la pub pour encourager des donateurs en leur expliquant qu'il n'y a pas de doute que cette mitsva sera un mérite incomparable au 3ème sefer Thora qu'ils souhaitent encore faire écrire pour meubler le Aron de leur synagogue qui dispose déjà de Sifrei Thora pour toutes les occasions. Encore un peu et elle en aura un par parasha.

Et après on peut commencer tout doucement, produit par produit, à sponsoriser les e'hshérim.
Celui qui souhaite sponsoriser des biscuits de Rav Wolff le contacte, celui qui préfère du Thon de Rav Rottenberg le contacte.
Aussi, on pourra proposer de sponsoriser de nouveaux produits chez un rav qui ne l'avait pas fait jusque là pour raison financière.

Plus tard, c'est sûr qu'il serait mieux d'institutionnaliser tout ça, mais c'est [plus] compliqué à faire tant que le projet n'est pas vivant.

Il s'agît pour l'instant de lancer la machine, avec le temps elle ne pourra que se parfaire.

Et si jamais un donateur souhaite sponsoriser un "rabbin charlatan", nous n'y pouvons rien, chacun est libre de ses agissements, même les plus stupides (là il faudrait deux S -les agissements & les personnes).

De toute manière lorsqu'on verra en épicerie un produit kasher leméadrin beashga'hat arabbi Saoudite , Av beth din de Téhéran ou de Saint Maurice de Rotherens, il sera plus facile qu'aujourd'hui de ne pas se faire avoir, puisqu'il n'y aura que plus de bonnes ashga'hot.
Aujourd'hui, il est possible que la majorité des ashga'hot nous soient inconnues, mais si l'on sponsorise les bons rabanim, rapidement ils pourront certifier plus de produits et SDV il y aura de moins en moins de ashga'hot pirates.

Et si on arrive à créer l'institution ou au moins une association des "rabanim compétents" (sans qu'ils ne soient ni ne se sentent responsables des certifications de kashrout des autres, hé oui c'est compliqué la kashrout), il y aura assez de noms connus (positivement) pour pouvoir faire ses courses sans avoir à acheter des produits certifiés par le rabbinat de Saint Maurice de Rotherens.
dan28



Messages: 6

MessagePosté le: Jeu 12 Avril 2012, 15:54 Répondre en citantRevenir en haut

J'ai une nouvelle objection

Tout d'abord il faut rappeler les deux problématiques:

1- Le tarifs exorbitants
2- Le serieux des Achgahots

En ce qui cocnerne le tarifs je vous soumet l'objection suivante:
Qui à dit que ce sont les achgahots qui augmente les prix de vente?
Vous supposez que si la Achgaha etait sponsorisée ( autrement dit, grauite pour le producteurs) les prix seraient réduis d'autant.
Je vous assure que non seulement cela n'influe pas les prix de reviens du produit ( tout du moins minimes) mais qu'en plus cela n'encouragera pas le producteur à baisser ses tarifs pour autant.

En ce qui concerne le serieux des achgahot il faut creer un LABEL de confiance kashrut qui regroupe les meilleurs achgahot et je vous rejoins sur vos dires.

Pour tout vous dire je ne pense pas que des rabanims acceptent ce genre de mission pour la simple et bonne raison que ce serai endossé quelque part la responsabilité du serieux de tel ou tel achgaha. et si ces meme rabanims font leur controle serieusement cela engage des frais et interet businessement parlant.

Le system des USA ( O.U) fonctionnent car les societe sont DEMANDEUR de cette certification.
En 10 ans, la consommation de produit O.U ont augmentés de 15%. Pourtant la population juifs n'a pas augmenté pour autant et encore moin la population juifs dites " pratiquante" bien au contraire...
Les consommateurs Amercain ont un fort interet à consommer O.U pour leurs qualité de fabrication/controles/confiance etc...

En france le marché n'est pas assez interessant pour les producteur.
Faire du Kasher, c'est monopoliser une chaine de production, payer des redevances, etiqueter un produit ( souvent les marques n'ont pas interet à mettre une K avec une etoile de David, au cas ou si un vent de Boycott de produit " Juif" prenderai soutain la population)
A mon humble avis, les prix du Kasher ne sont pas pret de baissé, ( la pluspart des producteur sont des juifs totalement non pratiquant et n'ont que faire des familles démunis et autres qui ne peuvent plus se payer le luxe de manger cacher) et les producteur/distributeurs continueront de se gaver sur nos dos.

Seul quelques producteurs/distributeurs comme RAVET ( personne que je connais, Religieux, et soucieux de se qui va se retrouver dans l'assiete d'un autre juif) ont compris la notion de AHAVAT YISRAEL en n'exagerant pas leur marge et en fournissant des produit avec de bonne achgahot.

Le milieu du Kasher est Sale, dirigé par le business et l'argent, sans se soucier du reste.

Pour aller plus loin, je pense que le BETH DIN et le "LOBBY JUIF FRANCAIS" sont liée. Eh oui, si personne ne concurrence le circuit privée du Kasher ( comme les grande surface comme au US par exemple) à qui va profitera le marché??
Le business des uns s'arrette la ou le business des autres commence... dans le kasher.

Apres le attentats de Toulouse, certains responsables du consistoire se sont dressé contre les porte paroles Israeliens, qui exhortaient les Juifs de france à faire leurs Alya.... Evidemment, qui va faire tourner la business juifs si les juifs partent....

Tout çà est plus une question d'EUROS que de THORA.

Desolé de ce pessimisme. Certaines personnes auront des comptes à rendre ( fausse achgahot, abus, manque de ahavat yisrael...)

Hag sameah
dan28



Messages: 6

MessagePosté le: Jeu 12 Avril 2012, 16:04 Répondre en citantRevenir en haut

Deux amis très proches avaient entamés des démarches pour commercialiser pour l'un de la viande du bresil et pour l'autre de la viande d'URKAINE sur les recommandations de SOMMITES RABINIQUES.

L'une à été menacé physiquement par la concurrences et l'autre s'est vue fermé les portes par les revendeurs finaux ( sous pression de la concurrence qui menacait de ne plus fournis sa viande).

Toucher au porte feuille de l'autre sa fait mal, mais ca pousse surtout à la folie.

Pour revenir aux Kashruts :
Regardez en plein pessah le nombre de produit HALLUCINANTS qui se retrouvent dans les étalages!!!
MAIS QUI A BESOIN D'AUTANT DE PRODUITS POUR 8 JOURS DE FETES???????????????? L'ecrasante majorité de ces produits sont soit Hametz soit presentant d'enorme risque de hametz ( risque que n'importe quelle achgaha sérieuse de prenderai pas pour fabriquer ce produit pour Pessah)
Comment tout cela est reelement controlé!
Ce n'est plus une question de niveaux de Kashrut mais de HAMETZ A PESSAH!
C'est une milieu sans scrupules et sans Moussar!!
tout se monnaye, meme la Thora de D.ieu... et c'est Dramatique
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3351

MessagePosté le: Jeu 12 Avril 2012, 17:44 Répondre en citantRevenir en haut

Je cite :
Citation:
Vous supposez que si la Achgaha etait sponsorisée ( autrement dit, grauite pour le producteurs) les prix seraient réduis d'autant.
Je vous assure que non seulement cela n'influe pas les prix de reviens du produit ( tout du moins minimes) mais qu'en plus cela n'encouragera pas le producteur à baisser ses tarifs pour autant.


Je pense qu’en sponsorisant la ashga’ha, on pourra déjà obtenir plus de verifications sur des produits dits "non-juifs" commercialisés en grande surface et dans les Franprix et Cie.
Les épiciers kasher qui voudront en vendre ne le pourront qu’à un prix sensé.

Suite à cela, même les producteurs du même genre de produit en kasher ne pourront que s’aligner sur les prix, sachant que le même produit existe « chez les goyim » en kasher avec ashga’ha.

Après on aura encore le problème pour les produits typiquement « kasher » comme les fromages, la viande, le vin, les bonbons gélatineux, les pains de mie, etc… (où l’on devra passer par le producteur juif), mais arrangeons déjà le reste.
Je suis sûr que ça aussi suivra peu à peu.

Citation:
Le system des USA ( O.U) fonctionnent car les societe sont DEMANDEUR de cette certification.

Mon idée consiste justement à remplacer cet intérêt des producteurs à payer la certification pour gagner le marché kasher, par les donateurs.

Ainsi nous pallions au manque de consommateurs de kasher en France; ajouter un logo de kashrout n'amènerait pas assez de clients pour que le producteur veuille payer la ashga'ha lui-même, soit, hé bien les sponsors le feront.

Citation:
il faut creer un LABEL de confiance kashrut qui regroupe les meilleurs achgahot …
je ne pense pas que des rabanims acceptent ce genre de mission pour la simple et bonne raison que ce serai endossé quelque part la responsabilité du serieux de tel ou tel achgaha.

Vous avez raison, c’est pourquoi je préconisais que chacun garde son petit logo (je ne pensais pas créer un « label de confiance ») et au mieux les réunir sous une association où aucun ne serait « responsable » du logo de l’autre.

Citation:
souvent les marques n'ont pas interet à mettre une K avec une etoile de David, au cas ou si un vent de Boycott de produit " Juif" prenderai soutain la population

On n’est pas tenu d’apposer un K, un W ferait tout aussi bien l’affaire.

Le sigle du beth din de Manchester est "on ne peut plus discret" et se retrouve sur des boites de céréales chez des milliers de non juifs français qui –s’ils l’ont remarqué- doivent imaginer que c’est un label d’hygiène ou d’écologie.

Citation:
Faire du Kasher, c'est monopoliser une chaine de production, payer des redevances, etiqueter un produit


Nous constatons pourtant que Kellog’s ou je ne sais qui n’en est pas dérangé.

Citation:
A mon humble avis, les prix du Kasher ne sont pas pret de baissé, ( la pluspart des producteur sont des juifs totalement non pratiquant et n'ont que faire des familles démunis et autres qui ne peuvent plus se payer le luxe de manger cacher) et les producteur/distributeurs continueront de se gaver sur nos dos.


Tant que l’on réagira comme vous, c’est certain.
Il ne faut pas espérer que les producteurs deviennent philanthropes.
Mais si on pouvait leur forcer la main, ils n’auraient plus le choix.

Imaginez par exemple un producteur de céréales « kasher », il aurait (depuis peu) quelques difficultés à commercialiser sa boite de 350g à 9,69€ lorsqu’on sait que l’on peut acheter la même chose ou mieux en grande surface pour trois fois moins cher.

Bref, nous voyons que ça a été fait sur plusieurs boites de céréales, ça pourrait aussi se faire sur beaucoup d’autres produits.

Un Coca Kasher Lepessa’h ne devrait pas coûter deux centimes de plus que son prix normal.

Aux USA, le Coca (et autres) revient exactement au même prix que durant l’année et que chez les non juifs, toutes les bouteilles du supermarché non juif (Shoprite, Walmart, et tous les autres) sont estampillées « O-U P ».

Il y a des milliers de produits qui pourraient être vérifiés et tamponnés comme ces céréales le sont.

Citation:
Le milieu du Kasher est Sale, dirigé par le business et l'argent, sans se soucier du reste.

Ça on le sait, mais ça ne nous dispense pas de tenter de se soustraire aux profiteurs.

Citation:
Seul quelques producteurs/distributeurs comme RAVET ( personne que je connais, Religieux, et soucieux de se qui va se retrouver dans l'assiete d'un autre juif) ont compris la notion de AHAVAT YISRAEL en n'exagerant pas leur marge et en fournissant des produit avec de bonne achgahot.

Excellent, voilà avec qui travailler !
S’il y a un producteur yeré shamayim, on pourra certainement s’arranger avec lui pour qu’il bénéficie de cette situation en étant LE producteur Kasher du projet, puisqu’on a besoin de producteurs pour les produits typiquement « kasher » comme dit plus haut.

Voilà , le projet avance !

Logiquement, s’il surveille ses prix, les rabanim sensibilisés travailleront en priorité avec lui, il aura de plus en plus de produits à prix défiant toute concurrence (dans le kasher, s’entend) et à lui la « fortune leshem shamayim ».

Ça ne saurait durer, car les autres producteurs ne tarderont pas à devoir s’aligner… Et tout s’arrangera.

Il faudrait avoir les avis de rabanim qui travaillent dans la kashrout pour avoir une vue plus large des éventuels problèmes.

Il faudrait aussi en parler à des producteurs, si vous pouvez contacter ce Ravet et lui faire part de tout cela, ne vous en gênez pas.

Pour les menaces dont vous parlez dans votre second message, je ne pense pas que le beth din de Manchester en ai reçues pour sa ashga’ha d’un produit qui se vend en grande surface.

Commençons par faire ce qui est possible et réalisable sans mettre nos jours en danger, le reste viendra.
David-Julien humeau



Messages: 18

MessagePosté le: Jeu 12 Avril 2012, 18:30 Répondre en citantRevenir en haut

En tt cas rav encore une fois une grande modestie. Vous representez une autorite religieuse et ce n'est pas rien. Mais avec les histoires qu'on raconte le temoignage de Dan n'est pas un cas unique... On a l'impression de l'exterieur de toucher a une sorte de secteur tres ferme ou ceux qui s'y trouvent se connaissent se soutiennes au detriment du commandement divin. Ils oublient la mitzva de faire manger leurs freres dans le droit chemin....

______________________________
Message envoyé via AlloRav sur iPhone.
rami



Messages: 57

MessagePosté le: Dim 15 Avril 2012, 13:03 Répondre en citantRevenir en haut

Chalom Rav,

je signale que ce systeme existe en Afrique du Sud où la communauté s'occupe de financer les rabbanim verifieur de kashrout, avec pour resultat UNE SEULE hachkah'a pour TOUT LE MONDE (dékoulé alma lo pligé) !
(je suis témoin).
Avec des produits à prix égals (comme dit ci dessus) et c'est affolent le nombre de produit.

Des lors, on peut se renseigner au beth-din la-bas.

Neanmoins, je signale que ce systeme a été mis en place tôt dans la construction de la communauté. le fait qu'il y ait des riches et genereux sponsor a aidé. lors de mon dernier voyage (en février 2011), j'ai entendu dire (mais allez savoir qu'elle est la vrai vérité) que ce système commençait a capoter car c'est la crise pour tout le monde.
Aussi, il faut reconnaitre qu'ils sont en général super bien organisé d'un point de vue communautaire et pas que pour la kashrout
Voilà

Rami
Doudou



Messages: 363

MessagePosté le: Dim 15 Avril 2012, 14:28 Répondre en citantRevenir en haut

Hazak Rami.
C'est toute la différence entre là où les communautés d'une même ville (ou pays) ont l'intelligence de s'unir pour une cause commune, et un système "à la française" avec la règle du chacun pour soi.
Marc MEIMOUN



Messages: 120

MessagePosté le: Dim 15 Avril 2012, 17:58 Répondre en citantRevenir en haut

Vous devriez proposer votre idée aux éminents rabbanim que vous citez et nous faire part de leurs retours.
Un business model viable doit créer de la valeur à tout les niveaux de la chaîne : de la production à la distribution en passant par la certification
Les prix sont élevés ?
Certainement, l'attentisme du consommateur de produit kacher y est pour quelque chose !
La constitution d'associations de consommateurs seraient je pense très utile à plusieurs niveaux :
1/ etablissement de palmares des 'hercherim et notation d'expert.
2/ comparateurs de prix sur internet
3/ Forum de conso et achat groupé

Ce sont des sujets très intéressant et qui expriment des dysfonctionnements de la communauté et sont d'autant d'opportunité de créer du lien et du sens à terme.
dan28



Messages: 6

MessagePosté le: Dim 15 Avril 2012, 19:08 Répondre en citantRevenir en haut

Voici la seule et unique solution pour faire baisser les prix:

Importer des produit O.U des US ou du CANADA (pour étiquetage en français).

- 1er avantage: DIVERSITÉ DES PRODUITS
- 2eme avantage: RÉDUCTION DES TARIFS ( marché alimentaire US plus abordable, différence euros dollars, application des tarifs raisonnable sur la bonne foi du distributeur )

Que celui qui arrive à trouver plus de 10 référense O.U dans le meme rayon m'appel! ce sont des produits RARES sur le circuit kasher en france.

Il y 4 ou 5 distributeur de cacher en france qui se battent en duel pour vendre toujours la meme CAM ( avec des achgahots douteuses et des prix de fous en plus)

Merci de vos réactions constructives
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum