Veod dans Tossfot Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
joël



Messages: 242

MessagePosté le: Mar 20 Février 2018, 23:21 Répondre en citantRevenir en haut

Shalom Rav,
Quand on étudie Tossfot, il est fréquent de rencontrer l'expression Veod. Comment comprendre cette expression ?

1- Est-ce que Tossfot avec Veod vient renforcer l'argument qu'il vient de donner juste avant ?
ou
2- Est-ce que Tossfot avec Veod vient répondre à une autre kouchia que le 1er argument n'aurait pas répondu ?
ou
3- C'est au cas par cas, il n'y a pas toujours le meme sens pour Veod ?
ou
4- ...

J'espère que ma question est claire.

Pour illustrer ma question, on peut regarder le Tossfot dans Makot 9a DH "Kassavour behema venimtsa adam".

Merci pour le temps que vous nous consacrez
Joël
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3260

MessagePosté le: Jeu 22 Février 2018, 0:42 Répondre en citantRevenir en haut

Veod veut dire « et encore/aussi » et une des grandes règles dans les Klalei Leshonot Harishonim est qu’il ne faut pas toujours vouloir fixer des règles et Klalim partout ; lorsque l’auteur du Tosfot écrivait, il voulait dire « et encore/aussi », il ne pensait pas forcément que ses lecteurs allaient y voir un code.

D’autant que, les auteurs tossafistes n’étant pas toujours les mêmes d’un traité à l’autre, comment établir une règle sûre ?

« Veod » est donc souvent utilisé pour dire « et voici encore » une preuve, ou « et voici encore » une Koushia/une réponse…

Si c’est pour ajouter une Koushia ou une réponse, généralement ça sera pour aller dans le même sens que la Koushia/ou réponse qui a précédé, c’est une règle de bon sens qui s’appliquera aussi pour le Talmud lui-même, d’ailleurs les Tosfot eux-mêmes en parlent dans Tosfot Yoma (2b, d’’h Hanei Milei) (cité par le Halikhot Eli §337 et par le Keter Torah –de rabbi Moshé ‘Horev- §613 ).

[ Le Tosfot Yoma est un Tosfot assez tardif, son auteur est le grand et fameux Maharam de Rothenburg [cf. Yad Malakhi (II, klalei HaTosfot §17), Ayin Zokher (Beth, §19), Birkei Yossef (O’’H §25, 3) et beaucoup d’autres] . Il y a quelques jours, le 4 Adar, c’était la date anniversaire de son enterrement, en 1307, presque 14 ans après son décès survenu le 19 Iyar 1293. ]

Cette règle s’appliquera donc aussi dans les Tosfotim, car elle est indiquée par le bon sens (et –accessoirement, aussi par le Guinat Vradim O’’h klal 3, §3 et le Yad Malakhi II, Klalei HaTosfot §23 en précisant une subtilité dans certains cas).

Voyez encore le Ran (Nedarim 64b) et le Klalei Hagmara du Rav Yossef Karo (klalim hanossafim §354) .

Voir aussi
Klalei Hagmara (klalim hanossafim §7),

Halikhot Olam (Shaar II, §2, 38, Makhon Shaar Hamishpat, note 54),

Rashbam (Baba Batra 122b)


et le Klalei Hatalmoud de R. Betsalel Ashkenazi (kountras Hashlama, II, §167) .

Il y aurait encore à dire, Veod, Veod, et même beaucoup à dire, mais justement, beaucoup TROP.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum