MAASSER et concession à renouveler Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
yecha



Messages: 1

MessagePosté le: Lun 23 Octobre 2017, 13:45 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,

J'ai appris que les Mitsvot obligatoires ne seraient pas déductible du Maaser.
Je dois renouveler la concession de la tombe de mon père; cela coûte un certain montant assez important pour mes finances, et je me demandais si je pouvais le déduire de mon Maasser ou cela fait partie des Mitsvot obligatoires et donc indéductible du Maaser svp?

Merci beaucoup pour votre réponse et votre investissement.

Très bonne journée, Kol Touv.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3085

MessagePosté le: Lun 23 Octobre 2017, 14:58 Répondre en citantRevenir en haut

Il y a beaucoup à dire et à redire, je n'en ai pas le temps maintenant, mais craignant de repousser à plus tard et de ne pas retrouver votre question qui semble comporter un certain paramètre urgent, je m'empresse d'écrire ceci:

Je suppose que vous faites allusion au Beer Hagola qui se rapporte au Shakh (Y"D §249, 3) qui cite le Maharam cité par le Maharshal et le Drisha qui autorise l'utilisation du maasser pour l'accomplissement d'une mitsva que l'on n'aurait pas accomplie autrement.

Là-dessus, le Beer Hagola écrit que le Maharil n'est pas en désaccord avec ce Maharam , cela dépendra seulement de quel type de mitsva parle-t-on; si c'est " Davar Shebe'hova ", ça ne sera pas applicable.

Ce Beer Hagola est aussi cité par le Shout 'Hatam Sofer (Y"D §231).
Néanmoins, je précise au passage qu'à la lecture du Shout Beer Sheva (§41) , il appert qu'il considère bien un désaccord entre le Maharam et le Maharil .

De plus, même si nous voulions à tout prix les faire concorder, ça ne serait pas la seule explication possible, voyez le Shout Tsits Eliezer (IX, §1) qui présente une autre possibilité de 'Hilouk.

Pour en venir à votre question, c'est là -je pense, qu'il y aurait plusieurs points à analyser et à discuter, car je ne suis pas persuadé que ce soit comparable à la notion de Mitsva 'hiyouvit -dans ce cas.

Mais comme je ne suis pas persuadé du contraire non plus et que je manque de temps pour approfondir ce sujet comme je le souhaiterais, je vous propose -si vous pouvez passer au Centre Alef- de me donner cette somme en tant que Maasser (que je suis habilité à recevoir au titre d'étudiant en Torah) et de mon côté, je vous donnerai la somme qu'il faut (et donc équivalente) pour renouveler la concession, ainsi j'aurais participé à cette mitsva et vous n'aurez pas utilisé votre maasser pour une mitsva obligatoire.

Si vous n'habitez pas en région parisienne et ne pouvez pas passer au Centre Alef, bien qu'une telle opération soit théoriquement réalisable à distance, je préfère que vous la mettiez en pratique avec un étudiant en Torah de votre communauté (il n'a pas besoin d'être "pauvre" pour cela, s'il est investi dans l'étude de la Torah, c'est la meilleure adresse pour le maasser) , car il est préférable -je pense- dans ce cas, d'effectuer l'échange de monnaie réellement et pas uniquement "à distance" avec l'aide d'un "acquéreur".
cheelnaute



Messages: 114

MessagePosté le: Lun 23 Octobre 2017, 16:49 Répondre en citantRevenir en haut

Votre "combine " d'échange du maasser avec de l'argent hol est il applicable à tous les cas de figure ?
Si je veux déduire mon maasser par exemple pour acheter quelque chose de hiyouvi ou payer quelquechose de hiyouvi, je peux pourrai prélever de l'argent de mon maasser, l'échanger avec de l'argent hol d'un avreh disons, et déduire cette chose hiyouvit de mon maasser? Ou ai je mal compris...
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3085

MessagePosté le: Dim 31 Décembre 2017, 17:46 Répondre en citantRevenir en haut

Vous parlez d'échanger du Maasser avec un Avrekh, mais êtes-vous vous-même Avrekh (ou habilité à recevoir du Maasser au titre de Ani)?

Sans quoi ça ne marcherait pas, évidemment.

Dans le cas dont nous parlions il ne s'agissait pas de donner l'argent à la personne mais de renouveler une concession.

Si votre exemple de " quelque chose de 'hiyouvi " est comparable à ce cas et que l'avrekh lui-même achète cette chose 'hiyouvit avec l'argent reçu de votre maasser, alors oui.
Mais il ne pourra pas vous donner la somme pour que vous l'achetiez vous-même (à moins d'être "éligible").
florient



Messages: 23

MessagePosté le: Dim 31 Décembre 2017, 19:52 Répondre en citantRevenir en haut

Je profite que ce fil soit remis sur la table car j'ai une petite question là dessus.
La halakha aujourd'hui sur le masser est que :
- c'est deorayta ?
- c'est derabanan ?
- c'est minhag israel ?
- rien de tout ça, c'est stam de la tsedaka/soutien du limoud torah (je sais pas si ça s'appelle tsedaka pour le soutien au limoud), même si on a gardé le nom de "maasser" pour le chiour minimal que ce type de don devrait avoir idéalement pour un juif.
- autre ?
Si possible avec source talmudique pour le statut du maasser post bet hamikdach.
Merci (et merci en facteur pour toutes vos réponses à mes questions passées et à venir si je n'ai rien à ajouter à votre réponse pour ne pas polluer le forum)
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3085

MessagePosté le: Mar 30 Janvier 2018, 20:19 Répondre en citantRevenir en haut

Voyez ce que j'écris ici :
http://www.techouvot.com/prelever_le_maasere-vt2915.html

Et là :
http://www.techouvot.com/deduire_un_achat_de_son_maasser-vt13301.html

Et enfin, voyez aussi ceci :
http://www.techouvot.com/aliya_latorah_avec_du_maasser-vt18351.html
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum