Guemara et vérification des aliments. Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
ez613



Messages: 12

MessagePosté le: Lun 07 Mai 2018, 13:29 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Rav.

1/ Dans une famille religieuse, une des choses qui occupe beaucoup de temps "religieux" est la vérification des aliments.
2/ Certains considèrent certains aliment comme "forcément" (ou avec grande probabilité) infesté et interdisent de les manger.

Du coup, je trouve étrange que la Guemara parle si peu de ce sujet, qui devait aussi les occuper beaucoup, sans compter qu'ils n'avaient pas d'insecticides. De plus, on voit la place qu'occupait les figues écrasées dans leur alimentation (déja frais c'est dur à vérifier, mais écrasé et séché...).

Merci d'avance pour votre éclaircissement,
et merci pour vos réponse et chiourim qui apportent beaucoup.
Rabbin Marc Meyer




Messages: 499

MessagePosté le: Lun 07 Mai 2018, 15:58 Répondre en citantRevenir en haut

Votre question semble légitime.
Toutefois nos Sages introduisent dans cette problématique une dimension du domaine du surnaturel. Ils nous enseignent que celui qui craint vraiment de transgresser les interdits alimentaires est protégé par une Hashga'hah particulière.

Permettez-moi de proposer une idée qui peut changer toute notre vision de ces problèmes.
Je ne suis pas un écologiste ou un spécialiste capable de comprendre des phénomènes naturels, mais je suis persuadé que pour de multiples raisons la nature que nous connaissons aujourd'hui est totalement différente de ce qu'elle était autrefois.
La prolifération des insectes de nos jours diffère de ce qu'elle était autrefois.
Nos façons de vivre et d'utiliser cette nature a détruit tout un système qui était naturellement équilibré.

Un exemple insuffisant il est vrai, mais qui nous met sur la piste :
Pour un séminaire d'étude, j'ai passé un mois au Kazakhstan, dans une région loin de tout, à 200 km de la frontière chinoise, avec une absence presque totale de toute industrie.
Je ne crois pas avoir vu une mouche ou un moustique, ou en tout cas si peu que c'est comme s'il n'y en avait pas.

Un autre exemple :
Je ne suis pas sûr de l'explication que je vais vous donner d'un phénomène inquiétant.
Le hareng était autrefois un poisson très bon marché, sinon le moins cher du marché. Et dans l'est européen les plus pauvres pouvaient se le permettre.
De nos jours il se fait très rare, il est décimé par un ver qui le tue de l'intérieur, l'anisakis.
C'est un ver qui infeste beaucoup de poissons de mer et qui, lorsqu'il est jeune, est très difficile à identifier.
Peu importe la ou les causes de ce phénomène, les tribunaux rabbiniques d'Erets donnent des Hechshérim aux poissons surgelés.

En tout cas voilà un énorme changement avec le passé.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum