Erreur du Baal Hatourim qui se propage Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
joël



Messages: 244

MessagePosté le: Mar 01 Mai 2018, 16:40 Répondre en citantRevenir en haut

Shalom Rav,
En étudiant Baba Kama 41b avec un cours sur internet (Daf Yomi), le Rav indique, au sujet de la Braïta "Shimon Ha'amasoni" et de l'explication de R. Akiva, que la guematria de תירא est exactement la même que celle de תלמידי חכמים.
Sauf que quand on fait le calcul, on voit que c'est faux :
תירא = 611
תלמידי חכמים = 612

En cherchant dans le livre שדה צופים sur Baba Kama, j'ai trouvé la source de cet enseignement :
le Baal Hatourim (Devarim 6, 13) et aussi le Rokéa'h (Ekev 10,2)

J'ai ensuite cherché sur internet, on retrouve cette même erreur sous la plume de plusieurs rabbanim (et pas des moindres).

Comment se fait-il qu'une erreur, si simple à vérifier, se propage à travers les siècles ?
J'imagine aussi que je ne suis pas le premier à faire ce constat sur cette guematria du Baal Hatourim.

Merci pour le temps que vous nous consacrez.

Joël.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3353

MessagePosté le: Mer 02 Mai 2018, 11:25 Répondre en citantRevenir en haut

En effet, le calcul est faussé, sapristi !
c’est donc un affreux mensonge !
:)

En fait le Baal Hatourim qui a l’habitude de dissimuler des informations par des valeurs numériques, en avait glissé une ici ; 612 c’est aussi la Guematria de « c’est un mensonge ! » הוא שקר

Ou alors, si vous pensez qu’il s’est seulement trompé dans le calcul, je dirais qu’après s’être rendu compte de l’erreur, il l’a laissée en y glissant un autre message codé, car 612 est aussi la Guematria de « pardon, je me suis trompé » סליחה טעיתי .
Et c’est encore la Guematria de « et c’est vous qui avez raison » ואתה צודק
...

Allons ! cher ami, comment pensez-vous qu’une telle erreur ait pu tenir tant de siècles ??
Comment avez-vous pu titrer votre question –je cite : « Erreur du Baal Hatourim qui se propage » ?

Soyez assuré qu’il n’y a pas là d’erreur, mais il s’agit simplement du tour de passe-passe communément appelé « Guematria avec le Kollel », c-à-d que l’on ajoute à la valeur des lettres, le nombre de mots.
Donc les lettres de תירא font 611 et comme ce n’est qu’un seul mot, on ajoute 1, ce qui fait 612.
Le compte est bon :)

C’est tellement répandu, qu’on ne prend plus la peine de préciser qu’il y a eu ajout du Kollel, on fait confiance au lecteur.

Voyez le Pardes Rimonim (du Ramak) (Shaar XXVII, §8), Pit’hei Shearim (R. Its’hok Eisik ‘Haver) (II, p.252 -Shaar 44, §17) et Rabeinou Be’hayei (Bamidbar VI, 23).

Il y a différentes approches de la notion du « kollel » ajouté, certains voient cela comme je l’ai présenté (l’ajout du nombre de mots), d’autres (Hakdama du Leket Yosher, p.3 et Melo Haroïm dans Beit Vaad La’hakhamim, 12b, sv. Amrei) considèrent qu’une valeur est approximativement égale à une unité près.
Voilà pourquoi vous trouverez aussi parfois des auteurs qui n’ajoutent qu’un (+1) même lorsqu’il y a un groupe de mots.

Il y a une « Asmakhta » connue pour le principe de l’ajout du Kollel, à partir du passouk (Bereshit 48, 5) « Ephraïm et Menashé, seront pour moi comme Reouven et Shimon » אפרים ומנשה כראובן ושמעון יהיו לי , nous pouvons voir là une allusion au fait que leur Guematria respective est identique.
Or, calculez et vous verrez que ראובן שמעון = 725 , alors que אפרים מנשה = 726 !

Voici donc une source pour la notion du Kollel (en mode +1 quel que soit le nombre de mots).


Voir ‘Hida dans Dvash Lefi (Guimel, §14) et Bnei Issoskhor (‘hodesh Kislev, maamar 2, p.42).

Puisque vous vous étonniez sur un Baal Hatourim , je vous indiquerai que cela arrive fréquemment dans ses Guematriot, voyez par exemple justement sur le passouk cité אפרים ומנשה כראובן ושמעון יהיו לי (Bereshit 48, 5) , où il indique que c’est la même Guematria, sans préciser l’écart d’un point.


Vous écrivez que vous avez trouvé sur internet plusieurs auteurs qui indiquent la Guematria תירא = תלמידי חכמים comme le font le Baal Hatourim et le Rokéa’h . Je cite:
Citation:
J'ai ensuite cherché sur internet, on retrouve cette même erreur sous la plume de plusieurs rabbanim (et pas des moindres).
Je sais que le ‘Hida (Brit Olam §156) en fait partie, mais je ne suis pas doué en recherche par ordinateur, pourriez-vous m’indiquer la liste de ces auteurs ?
Merci.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum