Désaccords chez les Grands Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3729

MessagePosté le: Lun 28 Janvier 2019, 22:42 Répondre en citantRevenir en haut

Voici à présent mon SECOND message sur ce fil pour ce soir:

A RHY :

Merci pour votre message.

J’essaie de répondre à un maximum de points (et si vous estimez que je n’ai pas prêté attention à un élément de votre message qui le méritait pourtant, veuillez me l’indiquer, merci) :

Vous dites :
Citation:
Il faut bien préciser que ce n'est pas la position du Rabbi que de dire qu'il est interdit de la faire comme le disait Rav Kahana !
Au contraire, il limite en fait ce Minhag aux seuls Habbad


Là, il y a méprise ; Rav Kahana n’a jamais imaginé que le Rabbi veuille imposer un Issour à tous les juifs.
Il était évident pour tous, pour Rav Kahana comme pour le Rabbi , que la masse des juifs n’allait pas arrêter de dormir dans la souka parce que le rabbi des ‘Habad l’aurait dit.
La question de Rav Kahana ne concerne que le fait de dire –aux Loubavitch- qu’il ne faut pas dormir dans la souka alors que ça va à l’encontre de la halakha.

Vous écrivez aussi :
Citation:
…Minhag de suivre son maître surtout si le maître vient à souffrir ( en l'occurrence de ne pouvoir dormir dans la Soukka ) qui ne concerne en ce sens que les Habad

En fait, si le maître n’arrive pas à dormir dans la souka tant il en ressent la Kdousha, cette impossibilité de dormir lui confère un statut de Mitstaer qui l’en dispense, mais elle ne concerne pas nécessairement ses élèves.

Vous écrivez :
Citation:
2) Sur cet étonnant Minhag, vous semblez cher Rav Wattenberg vous étonner sur l'absence de réponses halahiques …

Non, en effet il existe des réponses halakhiques, bien entendu (-après, reste à analyser à quel point elles sont ou non conséquentes) , en fait, ce qui est étonnant à mes yeux, c’est plutôt l’attitude du Rabbi qui s’emballe et ne répond pas à la question et qui agit « comme s’il n’y avait aucune réponse halakhique ».

Mais le fait qu’il y ait une réponse halakhique (conséquente et convaincante) ne viendrait qu’accentuer l’étonnement : pourquoi –alors, ne pas la lui présenter ?

Je suis bien conscient qu’il existe parfois des réponses subtiles qu’un novice ne saurait apprécier à sa juste valeur, mais lorsque c’est Rav Kahana (qui était Rosh Yeshiva) qui pose la question, je pense que le Rabbi ne devait pas légitimement avoir à craindre une telle incapacité de la part de son interlocuteur.

Vous indiquez :
Citation:
Voir Likoutei Sihot tome 29 à partir de p:211

j’ai trouvé ça sur Hebrewbooks ici :
http://www.hebrewbooks.org/pdfpager.aspx?req=16024&st=&pgnum=226&hilite=
(C’est un livre en Yiddish, je n’ai pas trouvé ce livre en hébreu, j’espère que c’est bien à cette page que vous faisiez allusion, même dans la version yiddish.)
Je n’y ai pas trouvé de justification halakhique « conséquente », le Rabbi y dit que si son beau-père ne dormait pas dans la souka, cela ne saurait se limiter à un Ptour Mitstaer lié à un problème de Gashmiout (froid, pas pratique etc.), mais c’est parce qu’il voyait de manière dévoilée le « or makif » (la lumière spirituelle) de la Souka.
Il cite aussi le Admor Emtsaï qui s’étonnait :
ווי קען מען שלאפען אין מקיפים דבינה
« comment peut-on dormir au beau milieu des Makifim deBina ? » (c-à-d dans cette lumière, ce feu spirituel présent dans la souka).

Tout ceci est bien beau, mais ça ne peut dispenser d’y dormir que celui qui voit cette lumière.
Pour les autres, les dispenses liées au froid (si applicables) sont toujours d’actualité, mais annuler tout simplement la Mitsva de dormir dans la souka ne semble pas justifié.

Et je ne m’attarde pas sur d’autres considérations qui le mériteraient pourtant. Du style : comment s’accommoder du fait que le [ Admour Haemtsaï et le] 6ème Rabbi de Loubavitch voyai(en)t/percevai(en)t cette lumière ou ce « feu de Kdousha » (et c’est pourquoi il ne pouvai(en)t dormir dans la souka) alors que le Baal Shem Tov lui, n’y voyait que du feu ? »

Le Baal Shem Tov ou encore des milliers de Tsadikim, Baba Salei ou le Rambam en passant par des milliers d’autres, dormaient dans la souka…

Vous indiquez encore :
Citation:
Voir le livre Vétorah Yévakchou Mipiou du Rav Wolffo ( livre très intéressant en réponse à Rav Méïr Mazouz )

Concernant le livre « Vetorah Yevakshou Mipihou » qui vient répondre à Rav Méir Mazouz qui avait critiqué certains minhaguim ‘Habad dans sa préface au livre « Eved Leavdei Hashem », il faut savoir que Rav Mazouz a lu cette réponse (=le livre Vetorah Yevakshou Mipihou ) et n’en a pas été convaincu, il reste sur ses positions critiques à l’égard de ces minhaguim [Voyez ici : https://www.ykr.org.il/question/8978 ] (bien qu’il soit de notoriété publique que Rav Mazouz ne fasse absolument pas partie des sempiternels ennemis de ‘Habad, au contraire, il est très proche des enseignements ‘Habad et reste très admiratif du fameux rav Nissan Pinson , Shalia’h en Tunisie et directeur de son école).

Des réponses écrites au livre de Rav Wolpe (et non Wolffo –à ma connaissance) se trouvent dans le Shout Vayaan Shmouel (VI, §38) et il y a même un ouvrage réservé à cet effet (=répondre au sefer « Vetorah Yevakshou Mipihou ») du nom de « Veal Titosh Torat Imekha ».

Vous indiquez aussi :
Citation:
Voir également ce lien: http://chabadpedia.co.il/index.php/שינה_בסוכה

Et je suis étonné d’y lire que le 1er Rabbi dormait dans la souka ! (et les deux Rabbis suivants aussi)

Il est dit dans les notes (note 30) qu’aucune source ne dit que le 1er Rabbi n’y dormait pas.
Pourtant le (7ème) Rabbi le dit dans la vidéo à Rav Kahana ! Le Rabbi dit clairement que le Baal Hatanya (le 1er rabbi) ne dormait PAS dans la Souka... il se serait donc trompé là-dessus aussi….

J’étais déjà assez étonné en entendant le Rabbi dire à Rav Kahana que le 1er Rabbi (Le Baal Hatanya) ne dormait pas dans la souka, puisque ce dernier écrit dans son Shoul’han Aroukh (§639, 4) qu’il FAUT dormir dans la souka, mais je m’étais laissé dire qu’il devait s’en dispenser en raison du froid (ou problème similaire).
Mais voici que chez ‘Habad même, on dit que le 1er Rabbi dormait dans la souka ! (contrairement à ce que dit le Rebbe!!!)

C'est étrange, le Rabbi était quelqu'un de très précis et méticuleux, à plus forte raison en ce qui concerne les Minhaguim 'habad. Comment a-t-il pu dire que le Baal Hatanya ne dormait pas dans la Souka??


Citation:
3) Concernant la raison du climat:
Voir Likoutei Sihot sus-mentionné, qui réfute cette raison en ce qui concerne la personne du Rayatz

Oui, c’est ce que j’écris plus haut, ce n’est pas pour le froid, mais pour la lumière spirituelle. Et alors ? Au contraire, c’est un élément à charge ; le froid est un argument halakhique concernant tout le monde…

Citation:
Voir également Na'ar Mitsraïm Hilhot Souka 3 qui montre que la raison du froid ne concerne pas seulement les pays froids mais même des pays équatoriaux tels que l'Egypte

Oui, en effet (et c’est assez étonnant, soit dit au passage. Ceux qui ont passé un soukot très estival en Israël savent que le ventilateur est parfois nécessaire même la nuit dans la souka) , mais que voulez-vous dire avec cela ? Si le Rabbi indiquait une dispense de dormir dans la souka pour ceux qui y auraient froid –même s’ils sont en Israël, je comprendrais votre ajout, mais ce n’est pas ce qu’il dit.
Le Rabbi ne dispense pas les israéliens de dormir dans la souka en raison du froid, mais en raison de la lumière spirituelle. Ce que vous citez n'a -a priori- donc aucun rapport avec notre discussion.

Citation:
Par ailleurs, ce n'est pas la seule raison retrouvée chez les Poskims
( Section "Ta'amim" du lien chabadpedia que j'ai posté )

Oui, bien sûr, il y a aussi une dispense pour les hommes mariés qui ont l’habitude de dormir avec leur épouse et qui ne pourraient pas le faire [et en arriveraient à ne pas avoir à dormir dans la souka en vertu de la drasha Teshvou Keein Tadourou] , mais là encore, que voulez-vous avec ceci ? C'est encore un "hors sujet" ?
Je sais bien qu’il y a des dispenses de dormir dans la souka pour cette raison ou pour toute situation de Mitstaer, mais encore une fois, ce n’est PAS la raison invoquée par le Rabbi .

S’il avait justifié la dispense en expliquant que ce n’est pas Keein tadourou pour cette raison ou pour celle du froid, je n’aurais rien à redire et je suis sûr que le Rav Kahana ne serait pas venu l’importuner.
Idem pour tous les rabbins qui ont critiqué le Rabbi pour cette directive, ils n’auraient rien trouvé à redire, à moins d’être vraiment de mauvaise foi.
(Mais ce n'est PAS ce que le Rabbi disait).


Citation:
4) Concernant la réaction du Rabbi:
Vous semblez étonnement oublier ou omettre que cette rencontre a eu lieu dans un climat fort particulier. En effet, c'était peu après la fameuse attaque du Rav Chah contre le Rabbi durant les élections Dégel Hatorah fin des années 80 - début 90.
La question de la Soukka était d'ailleurs LE porte drapeau pour la campagne contre le Rabbi dans ces années là.
Voyez par exemple ce livre p:41 https://identifyingchabad.org/al-hatorah.pdf
En recontextualisant tout cela, on peut très bien se figurer pourquoi le Rabbi, lorsqu'il entend ce Rav proche des Lituaniens lui poser la question de la Soukka, le prend comme une nouvelle de ces attaques à son encontre.
D'autant plus qu'il avait déjà répondu à cela à maintes reprises, et cela figurait même depuis plusieurs années dans ses Likoutei Sihot.


Vous vous méprenez, je ne reproche pas au Rabbi de s’être emballé, je comprends sa réaction, c’est humain, c’est normal, mais je la déplore.
C’est dommage.
S’il avait présenté un argument halakhique justifiant sa position, ça aurait eu beaucoup plus d’impact.
Je suis persuadé que les anti-‘habad ont été très satisfaits de la réaction du Rabbi qui semble prouver qu’il n’avait PAS de justification halakhique qui tienne la route.
C'est ça que je trouve déroutant et dommage.

Et ce que vous dites :
Citation:
D'autant plus qu'il avait déjà répondu à cela à maintes reprises, et cela figurait même depuis plusieurs années dans ses Likoutei Sihot.
comme dit plus haut, tout ce qui y est dit n’est que de très peu de valeur halakhique.
Vous pensez bien que Rav Kahana avait pu chercher une réponse écrite par le Rabbi avant de venir le déranger aux USA.
Idem pour les critiques de Rabbi Méir Mazouz et de tant d’autres rabbanim qui aiment bien les ‘habad mais n’approuvaient pas du tout ce point.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3729

MessagePosté le: Lun 28 Janvier 2019, 22:42 Répondre en citantRevenir en haut

Et enfin, mon 3ème et dernier message sur ce fil pour ce soir:


A Elie90 :

Citation:
Concernant vos remarques sur la vidéo où le Rabbi répond au Rav Kahana sur le fait de ne pas dormir dans la Soucca :
S'il ne répond pas ici sur le fond de la question hala'hique, le Rabbi précise quand même que cette coutume chez Habad ne vient pas de lui, mais est ancienne et remonte à l'Admour Azaken, qu'on ne saurait soupçonner de négligence dans la Hala'ha.


Oui, vous avez raison, si l’ Admour Hazaken (=le 1er rabbi = le Baal Hatanya) était l’instigateur de cette habitude, ceux qui le reprocheraient au [7ème] Rabbi seraient vraiment ridicules.

Cependant, l’ Admour Hazaken n’a JAMAIS dit à ses disciples de ne pas dormir dans la souka.

Plus encore, contrairement à ce que le Rabbi dit à Rav Kahana dans la vidéo, l’ Admour Hazaken dormait dans la souka ! Voyez ce que j’écris à RHY , car il a posté un lien (http://chabadpedia.co.il/index.php/שינה_בסוכה ) où vous verrez (en note 30 ) que le Baal Hatanya dormait dans la souka, et de plus, il l’écrit lui-même dans propre Shoul’han Aroukh (§639, 4) -où il écrit qu’il FAUT dormir dans la souka !

Voilà qui ajoute apparemment aux erreurs du Rabbi dans cette vidéo.

Donc vous avez raison, c’est vrai qu’on ne peut pas soupçonner le Baal Hatanya de se tromper en Halakha, mais votre preuve se retourne contre vous car le Baal Hatanya dormait dans la souka !

Citation:
Par ailleurs, il avait déjà répondu sur le fond dans une Si'ha imprimée dans le volume 29 de Likoutei Sihot, où il revient longuement sur les raisons hala'hiques de cette coutume, notamment en élargissant le Geder de Mitstaer à l'attachement des élèves à leurs maîtres.


Je serais prêt à accepter d'envisager ce type de « Tsaar », mais encore faut-il l’appliquer à qui de droit.
Un ‘Habad habitant en Israël devrait-il être dispensé de dormir dans la souka sous prétexte qu’il se sentirait détaché de son Rabbi qui dort chez lui au 770 ?
Et un ‘habad n’éprouve pas de tsaar à dormir dans la souka, qu’en est-il ?
en sera-t-il tout de même dispensé ?

Citation:
C'est une explication qui se tient hala'hiquement,

Ça se discute.
Votre opinion n’est pas vraiment partagée par de nombreux poskim.

Citation:
et qui emprunte aussi pas mal de notions purement hassidiques, maisle Piskei Tchouvot chapitre 240 note 21, amène plusieurs preuves pour dire qu'on peut mettre beaucoup de choses sur le dos de cette raison de Mitstaer, même si elles sont lointaines et peu probables.


Vous vouliez dire Piskei Tshouvot dans le chapitre 640 , pas 240.

Il ne met pas « beaucoup de choses sur le dos de cette raison de Mitstaer, même si elles sont lointaines et peu probables », il dit que le Tsaar peu venir d’un élément extérieur à la souka elle-même et indique par exemple que celui dont la lumière s’est éteinte dans la souka, peut aller manger chez lui à la maison où il y a de la lumière et n’est pas tenu de « s’incruster » chez un ami voisin s’il craint que cela puisse déranger (de venir à l’improviste).
On voit que la dispense de Mitstaer n’est pas axée sur un Tsaar lié à la souka (comme le froid qui y fait, ou les moustiques ou l’odeur nauséabonde qui s’y trouvent) mais même si la souka est parfaite mais que JE m’y sens mal et y ai honte, j’en suis dispensé.

De là à dispenser tout ‘Habad sous prétexte qu’il se sent mal s’il ne fait pas comme son Rabbi
Je suis sûr que si le Rabbi lui demande de dormir dans la souka, le ‘hassid n’aura plus aucune gêne à y dormir -pour lui faire plaisir.

Citation:
Aussi, le Rabbi amène l'argument que vous citez "ça fait plus de 100 ans que c'est ainsi chez Loubavitch et que même le Baal Hatanya (=le tout premier rabbi) ne dormait pas dans la souka".


C’est en effet ce qu’il dit dans la vidéo.
Sur place je me suis demandé pourquoi répète-t-il que ça fait 100 ans alors que peu après il dit que c’est depuis le Baal Hatanya (qui vivait il y a plus de 200 ans ! mort en 1812) ?

Mais ce qu’il dit que c’est depuis le Baal Hatanya , semble être (Bim'hilat Kevodo et avec tout le respect) une grossière erreur, comme mentionné plus haut.

100 ans avant cette vidéo, on était en pleine Nessiout du Rabbi Rashab , Rabbi Shmouel Shneersohn , le 4ème rabbi (Rabbi de 1882 à 1920).

Citation:
Il est important de préciser qu'eux mêmes (les premiers Rebéim de Habad) n'invoquaient pas comme excuse la température, mais des Orot trop importanes qui leur rendaient impossibles de dormir dans la Souca. Pourtant, personne ne les a accusé de changer la Torah.


Oui, personne ne les a accusés de changer la Torah en effet.
Mais réfléchissez-y.
Pourquoi personne ne les en a accusés d’après vous ?
Si ce n’est parce qu’ils n’en ont pas fait une règle, une conduite à suivre obligatoirement, mais qu’ils s’en sont dispensés eux-mêmes en raison du Tsaar de dormir dans cet endroit Kadosh, sans l’imposer à leurs disciples –du moins à ceux d’entre eux qui étaient incapables de ressentir cette kdousha.

Seuls ceux qui ressentaient la kdousha n’y dormaient pas et c’est en accord avec la halakha. Mais le 7ème Rabbi en a fait la règle à suivre a priori pour tous, même ceux qui ne ressentent aucune kdousha. C’est toute la différence. Et c'est pour cela que des tas de rabbanim l'ont reproché au Rabbi sans l'avoir reproché au Rayats .

Citation:
Pour mieux attaquer le Rabbi, ses opposants ont été dire que c'était lui à l'origine de cette coutume (ce qui est faux) et que c'était inacceptable (dans ce cas pourquoi se réveiller aujourd'hui, cela fait des siècles que ça dure).


Le Rabbi n’est pas le premier à ne pas dormir dans la souka, mais il est tout de même le premier à en faire une "halakha", une directive donnée à ses disciples.
Avant lui, jusqu’aux années 1950 et même encore bien après, chez les vieux ‘hassidei ‘Habad, on dormait dans la souka (à moins d’être au niveau du Admour Haemtsaï et ressentir la lumière).

Posez-vous une question : Pourquoi tant de monde en voudrait au Rabbi sans en vouloir à ses prédécesseurs ?

Citation:
Peut être que le Rabbi a réagi ainsi, car il savait que ses détracteurs amenaient souvent cette histoire pour le déstabiliser,


Oui, oui, c’est certain, vous avez raison.
Je le comprends (comme vous), mais je le déplore.

Dommage qu’il n’ait pas essayé de voir réellement les arguments de rav Kahana et d’approfondir ce point en langage halakhique s’en s’emballer.
On aurait peut-être gagné de calmer une grande Ma'hloket et même éventuellement, de créer un peu de Shalom et de A'hdout entre les juifs.

Citation:
alors qu'il avait lui même déjà fait une longue si'ha pour expliquer cette coutume,

Oui, sauf que les explications que l’on trouve dans les écrits du Rabbi nous laissent sur notre faim.

Citation:
que lui même n'en était pas à l'origine,

Ben si, un peu quand même.
C’est le premier à « diffuser » une telle directive.

Citation:
que durant les 200 dernières années ça n'avait pas semblé déranger grand monde que les hassidim habad ne dorment pas dans la souca

C’est vrai, ça n’a dérangé personne, mais c’est parce que les ‘hassidim de ‘habad DORMAIENT dans la souka durant ces 200 ans.

C’est vrai que la précédent rabbi (le 6ème, le Rayats ) ne dormait pas dans la souka, mais il n’en a pas fait une halakha et ne s’est même pas expliqué en invoquant le Or Hamakif ou autre perception de Kdousha -c’est d’ailleurs pour ça que le 7ème Rabbi se lance dans une enquête visant à expliquer la conduite de son prédécesseur, il exclut le froid et propose la lumière de sainteté.

Néanmoins, celui qui connait la fragilité de la santé du 6ème Rabbi sera d’accord avec moi qu’il était de toute façon certainement dispensé de dormir dans la souka en raison des règles halakhiques habituelles (en dehors du fait qu'il aurait certainement aussi été dérangé par la lumière spirituelle) .

Toujours est-il que le 6ème Rabbi n’en a pas fait une règle à suivre et que les ‘Habad de son époque DORMAIENT dans la souka ! (sauf en cas de Ptour Mitstaer, grand froid etc.)

Voyez dans Al Hatorah Veal Hatmoura https://identifyingchabad.org/al-hatorah.pdf (p.42) qui écrit qu’aujourd’hui encore (en 1992 !) les vieux ‘hassidei ‘Habad dorment dans la souka…


Citation:
Je profite de vous écrire pour vous demander une précision (rien à voir) : j'ai lu dans une de vos réponses qu'il était connu que le Rav S.Z. Auerbach avait regretté d'avoir écrit une lettre de Mazal Tov au Rabbi pour son anniversaire dans les années 70. J'en ai parlé à une personne qui vient de Jérusalem et proche de la famille Auerbach, et ayant bien connu le Rav S.Z, qui m'a affirmé qu'il n'a jamais regretté cette lettre, et que ce n'était pas le genre.
Auriez vous une preuve à cela ?


Pour Rav Auerbach (et ce que j’ai écrit ici : http://www.techouvot.com/la_barbe-vt15055.html?highlight= qu’il a regretté d’avoir envoyé ce mazal tov trop chaleureux) , vous me demandez si j’ai une preuve à cela, vous pensez bien qu’il est difficile de prouver ces choses car il est peu probable que rav Auerbach l’ait écrit dans un responsa ou autre.

Cependant, je peux malgré tout vous indiquer une source écrite imprimée et publiée DU VIVANT de rav S.Z. Auerbach , dans le Al Hatorah Veal Hatmoura (en 1992, p.106) cité plus haut (et disponible ici : https://identifyingchabad.org/al-hatorah.pdf ), après avoir cité Rav S.Z. Auerbach qui a dit à son fils (en critiquant l’attitude du Rabbi ) « si quelqu’un dit à mon sujet que je suis le Mashia’h et que je ne le renvoie pas de chez moi, on peut en déduire que cela signifie que je suis d’accord avec lui », il ajoute cette phrase que je vous retranscris texto :
ידוע שהצטער על המכתב ששלח לרבי ליום הולדתו עקב הפצרתם של חסידי חב"ד מליובביטש, והתבטא: שלא הכרתיו אז


Traduction libre :
il est de notoriété publique que Rav Auerbach a regretté d’avoir envoyé cette lettre au Rabbi pour son anniversaire suite aux demandes expresses (et pressantes) de certains Loubavitch (qui ont donc demandé avec insistance à Rav Auerbach d’envoyer un mot de mazal tov au Rabbi pour son anniversaire) et s’est exprimé en disant : « c’est que je ne le connaissais pas (réellement) à cette époque ».

Vous devez aussi savoir que dans le cadre de la grande ma’hloket qu’il y a eu en Israël entre rav Steinman et Rav Shmouel Auerbach (fils de rav SZ ), lorsque Gafni (qui est rattaché au groupe de Rav Steinman) est allé faire Ni’houm Aveilim du rav Ashkenazi au Kfar ‘Habad, Rav Steinman s’est fait critiqué par le côté de Rav Auerbach , arguant qu’il tourne le dos à le shita de Rav Shakh qui était opposé à ‘Habad.
Voyez ici : https://www.inn.co.il/News/News.aspx/291573

Vous en déduirez donc que Rav Shmouel Auerbach ne portait pas trop les ‘Habad dans son cœur, et c’est peu dire.

J’ai du mal à imaginer qu’il puisse critiquer quiconque pour avoir fait un Ni’houm chez des ‘Habad, si son père approuvait ouvertement le Rabbi (et n’avait pas regretté sa lettre).
Cela reviendrait à critiquer son père et le condamner au même titre que les autres rabbanim auxquels il s’était opposé avec virulence.

Je sais que son frère, R. Mordekhai Auerbach , entretenait des relations avec ‘Habad (et précisément avec rav Ashkenazi !), qu’il soit opposé à son frère, soit, mais à son père ça serait un ‘hidoush !

Voilà.
Si pour vous c’est vraiment important, je peux essayer de me renseigner chez d’autres personnes, des proches de Rav Auerbach .

Il est peu probable qu’ils sachent/se souviennent s’il y a eu des regrets sur les souhaits d’anniversaire envoyés il y a 50 ans, mais je pense pouvoir trouver des disciples qui me diront si Rav Auerbach était globalement « POUR » ou « CONTRE » le Rabbi de ‘Habad et sa Meshi’hiout.

Je termine ce 3ème message en demandant aux lecteurs deux choses:
1) de bien vouloir excuser les fautes, je n'ai pas pu prendre le temps de me relire.

2) de bien vouloir rester dans un esprit de A'hdout, ne pas chercher à critiquer pour critiquer, ne pas entrer dans un débat passionné où l'on cherche vainement à défendre ou justifier un clan choisi.
Rav Shakh et le rabbi de Loubavitch , de là où ils sont, sont assurément intéressés par le Shalom et la A'hdout du peuple juif.
S'il y a eu des divergences d'opinions entre eux et entre d'autres rabbanim, qui sommes nous pour vouloir nous immiscer et condamner l'un ou l'autre avant de tenter de nous hisser à leurs chevilles?
Laissons ça aux "grands" et contentons-nous de servir D.ieu de tout notre cœur.

Tant que le débat reste sain, il restera saint.
Mais s'il devient passionné, il ne pourra plus être passionnant.

Si on arrive à analyser et étudier une discussion entre le Rabbi et Rav Kahana en gardant la tête froide et le cœur respectueux, nous sommes dans le droit chemin et notre démarche est constructive.

Mais si H"V on cherche à "critiquer pour critiquer", dans un but destructif et malsain, on se rattache au Erev Rav et aux baalei Ma'hloket.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum