Désaccords chez les Grands Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3533

MessagePosté le: Mer 25 Juillet 2018, 19:57 Répondre en citantRevenir en haut

A Nahouto :
Citation:
Il me semble qu'il s'agisse d'une sorte de "boutade"


Rav Mazouz n’a pas l’air de partager votre sentiment.
Il a l’air très sérieux.

Citation:
Rav Mazouz ajoute que grâce à cela, ils pourront apprendre les Taamim et les enseigner à leurs amis Ashkenazes.


Ah bon?
Où avez-vous vu cela ?
Dans le Alon que je cite, je ne me souviens pas du tout de ça.
Où avez-vous vu que rav Mazouz ait dit qu’ainsi « ils pourront apprendre les Taamim et les enseigner à leurs amis Ashkenazes » ?

Citation:
Rav Ovadia a lui même mis ses enfants dans des ecoles ashkenazes mais le déplore, en disant qu'a l'époque il y avait très peu d'écoles séfarades religieuses.


Pour en avoir parlé avec son fils, Rav David Yossef , j’ai eu un tout autre son de cloche.
Il y avait des écoles religieuses, mais pas d'un assez bon niveau d'étude.

Bien entendu, ROY aurait préféré qu’il y ait assez de bonnes Yeshivot Sfarades pour ne pas être contraint d’envoyer son enfant en Yeshiva Ashkenaze, mais ça n’était pas le cas et –selon ce même fils- ça n’est pas encore vraiment le cas.

Mais bon, si vous dites que ROY estimait qu’il y a déjà d’assez bonnes Yeshivot Sfarades, je veux bien vous croire, je dis juste que ce n’est pas ce que m’a dit son fils en son nom.

Je parlais avec lui de directives à donner aux jeunes Ba’hourim Sfarades français et il disait de les envoyer (Davka) en Yeshivot Ashkenazes … (et cette discussion a moins de trois ans).
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3533

MessagePosté le: Mar 27 Novembre 2018, 14:58 Répondre en citantRevenir en haut

A 1001questions : qui avait écrit le 4 juillet 2018 ceci:

Citation:
sur le problème des sbires (pour confirmer ce que dit Rav Wattenberg)

voir LIFRAKIM de Rav Yehiel Yakov Weinberg edition 2003 page 133

Ça commence par ''Yodim al pi nissayon''.

C'est un hesped sur Rav Eliyahu Hayim Maisel.


et à qui j'avais répondu le 9 juillet ceci:

Citation:
Merci pour cette confirmation.

Dans l'édition de 2012, il n'y a pas dibour hamat'hil "Yodim" en p.133 (mais ces pages parlent bien du rav EHM).

Pourriez-vous préciser le chapitre et le sous-chapitre dans le livre, afin de permettre de retrouver le texte dont vous parlez même si on ne dispose pas de l'édition de 2003.
Merci.


Nous n'avons pas eu la chance de recevoir votre réponse, je me permets donc de réitérer ma demande,
merci.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3533

MessagePosté le: Mar 27 Novembre 2018, 14:59 Répondre en citantRevenir en haut

Plus haut, Hbd , écrivait dans son message du 9 avril 2018:
Citation:
j ai aussi entendu que le rav edelstein j ignore lequel aurait été possek que l on ne pourrait pas prier avec certains habad.....


Je lui répondais le 2 juillet 2018 (message de 20h41) ceci:
Citation:
ça m’étonnerait.
Je connais bien Rav Guershon Edelstein , ce n’est pas trop son genre.

Je connais moins bien son frère Rav Yaakov (z’’l), mais je ne pense pas que ce soit son style.

Je vais tout de même par acquis de conscience me renseigner sur le sujet, un de mes frères est très proche de rav Guershon Edelstein depuis près de 30 ans, je vais lui demander.


Je viens à présent indiquer le résultat de ma recherche à ce sujet, comme promis:
Ni Rav Yaakov, ni Rav Guershon Edelstein n'aurait dit une telle phrase, vous avez peut-être mal entendu le nom du Rav.

Ou bien, c'est peut-être Rav Shlomo Edelstein (demi-frère plus jeune de près de trente ans, qui enseigne à la Yeshiva de la rue Pavée) et ça n'est donc pas le rav Edelstein dont nous parlions, mais même là, ça resterait surprenant et il ne faudrait pas sortir ses paroles de leur contexte, si l'on souhaite réellement les comprendre.

ça reste peu probable et même dans l'hypothèse où il aurait dit quelque chose de ressemblant, tout serait dans la nuance et il est important de ne pas diffuser ce type de phrase "Rav Edelstein a dit que les Habad ne comptent pas pour minian" , d'une part parce que Rav Edelstein (R. Guershon) n'a rien dit de tel, et d'autre part car même s'il y a un (autre) rav Edelstein qui aurait dit quelque chose contre les 'Habad, il faut savoir analyser avec minutie ce qu'il aurait dit pour ne pas lui faire dire autre chose.

J'aurais pu lui demander ce qu'il a à dire sur le sujet, mais il est malheureusement en très mauvais état de santé et hospitalisé en Israël.

Il faut prier pour sa guérison (même ceux qui sont 'Habad) , car c'est un grand Talmid 'Hakham.
reouvenb



Messages: 67

MessagePosté le: Mar 27 Novembre 2018, 19:00 Répondre en citantRevenir en haut

Je me permets de répondre à la place de 1001 questions :

le passage demandé est page 201 dans l'édition disponible sue hrebrew books (209 du pdf - http://www.hebrewbooks.org/32992), et le paragraphe commence par"omnam lo aya ze".

J'essaie de mettre une copie en intégralité, mais je ne sais pas ce que cela va donner :

ואמנם לא הי׳ זה מקרה בודד. כל ימי חייו של ר׳ אלי׳ חיים ז״ ל
בחייו j לא הי׳ אלא הימנון אחד ארוך לכח־הרוח בהתנגשו עם כתות גשמיים
ובכל מעשיו נראה לעין תמיד נצחון החלק המוסרי שבאנושיות, נצחון שלטו ן
הרוח על הבשר. ולא זו בלבד, אלא שהי׳ גם מעין שפע של טהרה, שהי׳
מטהר את כל הסובבים אותו ועומדים עמו במחיצתו. יודעים אנו עפ״י
הנסיון כי מטביב לכסאו של אדם גדול שורצים ורבים בריות שפלות, מין
רמשים' קטנים, אשר קטנותן תהי׳ להן למבטח כי לא תראינה ולא תמצאנה.
ועל כן יכולות הן, בהאפילן על עצמן בטליתו של ה״גדול״ לעשות כמעש ה
הרמש ולרדוף אחרי כל אדם ישר באין כל סכנה לנפשן. ויש לפעמים, אשר
אנשים ישרים נפגעים ע״י גאון מפורסם מבלי הבין את חטאתם ופשעם .
כסבורים הם שזאת היא ״עקיצת עקרב״ ומתמרמרים על הגאון, בעוד שבעיקר
הדבר אין זאת אלא ״נשיכה של שועל״ שיוצא מבית קדשי׳הקדשים ש ל
גאון... או לחישת נחש שמתחמם בחיקו... סביבותיו של רבי אלי׳ חיים ז״ל
כל דופי : הרוח שהי׳ מנשב בה הי׳ כה j היתה טהורה מכל שמץ ונקיה
קדוש ונשגב, האויר הי׳ כה זך וטהור עד כי לא הי׳ בה מקום לאותם
זבובי־הרקבות, תנאי־הטבע שם לא הי׳ נוחים בשביל גדולם ורביתם... בקרבתושל גאון זה נתעלו הפעוטים עד כדי... שכחת פעוטותם. בנוכחותו הרגישו
האנשים את עצמם יותר טובים, יותר נעלים, יותר אידיאליים, כי במחיצת ו
התרוממו לאטמוספירה רוחנית יותר גבוהה ויותר טהורה, והיו נושמים א ת
אותו הרוח הזך שנשב באטמוספירה זו — אטמוספירה שקטנות ופעוטיות ,
פניות ונטיות אין שולטות בה.

Bonne soirée
Ma



Messages: 20

MessagePosté le: Jeu 29 Novembre 2018, 16:43 Répondre en citantRevenir en haut

Je ne veux ni enlever ni ajouter de ce qui a été dit , mais pour la petite anecdote , les deux frères Edeilstein ont étudié dans leur jeunesse a kremenchoug en Russie ou Ukraine je ne sais pas ( vu le contexte actuel lol) chez le Rav Zalman Leib Astolin ZAL , Hassid Habad très connu a BneBrak . Ils ont gardé un lien très fort même pendant l' époque des grandes mahloktotes sur habad et le monde Litai ( j' ai des photos très émouvantes a la maison).
Il est intéressant, de savoir que Rav Haim Kanievsky envoyait parfois un de ses fils étudier avec lui a BneBrak.
Comme quoi même dans les mahloktotes , il y a parfois des nuances a prendre en compte , et ne pas faire de klalims ( surtout quand on pas pas soit même le niveau , ni des uns , ni des autres)

hagav, je me souviens d' un post ou vous expliquiez a quelqu' un, qu un hassid habbad de l' ancienne génération n' avait pas forcement le meme style qu' un hassid habad d' aujourd' hui .( vous parliez de Rav Chlomo Yossef Zevin je crois)

en l' occurrence
-Rav Chlomo Yossef Zevin est le parfait exemple d' un hassid habad qui n' était même dans l' ancienne génération pas facile a cerner, étant donné que c' était aussi un talmid du Rav Kook , et autres roche yechivot Litai .

-vous avez quand même raison d' un point de vue global , mais ça n' est pas forcement dégradant pour la nouvelle génération, en effet les hassidims évoluent avec leur rebbe.

-Pour l' exemple des tefilin , une petite anecdote, un ami a moi hassid habad a Strasbourg m' a appris il y a quelque temps que très souvent le rav Natan Shoulman zatsal lui demandai de venir avec lui en Allemagne dans sa yechiva a hendelberg ou il y avait beaucoup de russes juifs tres loin de la ydishkeit, pour l' aider a leur mettre les tefiline. J' ai vu une photo de ce hassid en train de mettre les tefilin a des juifs avec rav Shoulman, ce qui montre que même de courants très différents, il peut y avoir une ahdout extraordinaire quand on se tient loin de la politique et des mahloktotes...

a méditer
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3533

MessagePosté le: Dim 02 Décembre 2018, 0:16 Répondre en citantRevenir en haut

A Reouvenb :

Merci beaucoup.

C’est en page 133 de la nouvelle édition (Jérusalem 2012).

Je tiens à remercier au passage une nouvelle fois le Rav Avraham Weingort qui m’en a fait cadeau, ainsi que le Shalia’h intermédiaire entre nous, Y.A. et les éditions Lichma .


Comme vous avez copié tout le paragraphe, je mets en exergue la phrase concernée:

יודעים אנו עפ״י הנסיון כי מסביב לכסאו של אדם גדול שורצים ורבים בריות שפלות, מין רמשים קטנים, אשר קטנותן תהי׳ להן למבטח כי לא תראינה ולא תמצאנה. ועל כן יכולות הן, בהאפילן על עצמן בטליתו של ה״גדול״ לעשות כמעשה הרמש ולרדוף אחרי כל אדם ישר באין כל סכנה לנפשן

Mais la suite est aussi intéressante...
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3533

MessagePosté le: Dim 02 Décembre 2018, 0:16 Répondre en citantRevenir en haut

A Ma :

Ce que vous dites sur les frères Edelstein remonte aux années 1920, à cette époque le mouvement ‘Habad n’avait pas été ostracisé comme il l’a été plus tard sous le règne du 7ème Rabbi.

Cela ne constitue donc pas un élément très conséquent au regard de la question.
Même une personne qui aurait étudié avec un Rav ‘Habad il y a 90 ans pourrait s’écarter du mouvement ‘Habad aujourd’hui.

De plus, en URSS à cette époque, pour étudier la Torah, il ne fallait pas faire la fine bouche.

Il se trouve que Rav Zalman Leib Astolin était l’élève du père des frères Edelstein (Rav Tsvi Yehouda Edelstein) , il n’avait que 10 ans de plus que Rav Guershon Edelstein son élève, qui lui-même était tout jeune (moins de dix ans).

Le Rav Astolin était donc à l’époque un jeune adolescent, mais il est devenu par la suite un grand Talmid ‘Hakham, Baki bekhol Hashas.

Il est à souligner que même après avoir fait sa Aliya (je crois en 1966 ? ) il a enseigné à des enfants (‘Heider) et c’est un phénomène rarissime de nos jours qu’un Talmid ‘Hakham de cette envergure accepte d’être Moré à l’école.

Sa modestie, son abnégation, sa Ahavat Israel et son dévouement pour enseigner la Torah sont légendaires, rien d’étonnant que les frères Edelstein soient restés en contact avec lui par la suite.

Ce Rav a terminé sa vie terrestre à Bnei Brak à 92 ans, en 2005. זיע"א .

Il parait qu’une biographie (en hébreu) du Rav Astolin a été publiée depuis, mais je ne l’ai jamais vue, hélas.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum