Chidoukh et prison Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
Jojo126



Messages: 2

MessagePosté le: Lun 09 Avril 2018, 17:23 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,

Doit-on informer une personne faisant un chidoukh avec quelqu'un ayant purgé une peine de prison du passé de celui-ci ?

Merci.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3305

MessagePosté le: Mar 10 Avril 2018, 0:58 Répondre en citantRevenir en haut

Citation:
Doit-on informer une personne faisant un chidoukh avec quelqu'un ayant purgé une peine de prison du passé de celui-ci ?


Je ne comprends pas bien les cinq derniers mots " du passé de celui-ci ", je vais donc lire la question en les supprimant:
" Doit-on informer une personne faisant un chidoukh avec quelqu'un ayant purgé une peine de prison "

J'espère que ça ne détourne pas votre question et que l'intention reste la même.

Globalement, la règle est qu'il faut informer de toute chose sur laquelle "on" est Makpid.
(Nishmat Avraham V, E"H §5) (HaNissouin Kehilkhatam tome 1 §3, 11à 22) (Ashrei Haïsh E"H 1, §1, 24)

Rav Elyashiv a été consulté pour une question similaire, on lui a demandé si un Baal Tshouva devait informer sa " meshoudekhet " d'un passé carcéral.
Le Rav a répondu par l'affirmative et que c'était évident! (Kav Venaki p.471 et Ashrei Haïsh E"H 1, §1, 42)

A noter toutefois que ce cas concernait une incarcération pour meurtre...
Jojo126



Messages: 2

MessagePosté le: Mer 11 Avril 2018, 15:07 Répondre en citantRevenir en haut

Oui cela modifie le sens. On sous-entendait "une tierce personne doit-elle informer ... du passé de celui-ci".

Pour être plus précis, on est dans un cas où :
- le baal tshouva prend le parti de ne pas dévoiler son passé carcéral par peur de faire fuir.
- il s'agit d'une lourde peine (plus de 5 ans).
- certaines personnes de l'entourage de la meshoudekhet sont au courant.

Sauf erreur, et je vous prie de me corriger dans ce cas, votre réponse considère que c'est le baal tshouva qui donne l'info alors que dans notre cas il refuse de le faire. Les proches de la meshoudekhet sont donc face à un dilemme : révéler le passé carcéral, et donc dénoncer, ou se taire et ainsi éluder un élément important.

Encore merci.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3305

MessagePosté le: Mer 27 Juin 2018, 15:29 Répondre en citantRevenir en haut

S'il refuse de dévoiler ce point (qui est considéré comme un point sur lequel "on" est Makpid) et que les proches parents de la Meshoudekhet sont au courant, ils doivent le lui dévoiler.
S'ils ne veulent pas entrer directement dans les détails, ils doivent au moins l'alerter qu'ils auraient entendu que... (et à elle de vérifier).

Mais on n'a pas le droit de se taire lorsqu'une personne proche parente va se fiancer avec un repris de justice. Elle a le droit de lui faire confiance, mais nous n'avons pas le droit de lui imposer de lui faire confiance en cachant son histoire.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum