Chewing-gum pendant un jeûne Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
MrQuestion



Messages: 70

MessagePosté le: Lun 23 Juillet 2018, 15:51 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Rav Wattenberg,

Est-ce qu'il est autorisé de prendre un chewing-gum pendant un jeûne?
Pourtant on ne mange rien ce n'est que de la salive

Merci
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3490

MessagePosté le: Jeu 23 Août 2018, 21:28 Répondre en citantRevenir en haut

Les poskim interdisent de mâcher un chewing-gum durant un Taanit tsibour.

Ce psak semble assez évident pour les Sfaradim, néanmoins pour les Ashkenazim il semblerait –en théorie- du Rama (O’’H §567, 3) que ce soit autorisé –à l’exception de Yom Kippour.

Le Rama écrit que l’on peut (sauf à Yom Kippour) mâchouiller un bâton de cannelle ou autre « arbre doux » afin de se « mouiller la gorge », puis on recrachera (-le bâton, pas ce qui en est sorti, sans quoi il ne saurait être question de se « mouiller la gorge » -cependant, quelques poskim ont compris ce mot du Rama autrement et le Heiter du chewing-gum serait donc repoussé ) .

Donc ça correspond assez à l’idée du chewing-gum qui devrait être autorisé selon le Rama . (cf. aussi Raavia Hil. Taanit §861 )

Sur place, le Mishna Broura (sk.13) souligne que le Me’haber ( le rav Yossef Karo ) n’est pas d’accord, puisqu’il écrivait (séif 1) que l’on peut –durant un jeûne, mâcher un aliment (pour en vérifier le goût) et le recracher, sauf le 9 Av et Yom Kippour.

Le Mishna Broura ajoute que selon le Rama qui ajoutait (sur ce Séif 1) d’interdire de goûter un aliment durant tout Taanit Tsibour (et pas seulement le 9 Av et Yom Kippour comme l’écrivait Rav Karo) , il va de soi que le "chewing-gum" sera tout aussi interdit, durant tout Taanit Tsibour.

C’est un des (très) nombreux passages énigmatiques du Mishna Broura ; comment peut-il dire que selon le Rama ça serait interdit (en se basant sur une déduction de ce que le Rama écrivait plus haut) , alors que le Rama est en train d’écrire que c’est autorisé ?!

En fait, le Mishna Broura a repris le Maguen Avraham (sk.8) , ce dernier présente en effet ce raisonnement, mais n’omet pas de souligner qu’il y aurait donc là une contradiction dans les paroles du Rama (séif 1 vs Séif 3).
Ce qui pousse le Maguen Avraham à déroger du Psak du Rama et déclarer interdite la mastication de bâton de cannelle.

Pour répondre et défendre le Rama , il faudrait trouver une distinction entre le bâton de cannelle et les aliments.
Je ne sais pas pourquoi le Maguen Avraham n’a pas simplement dit que le Rama interdisait les aliments (dans séif 1) car ils sont faits pour être avalés et il y a lieu de craindre qu’on les avale, tandis que personne ne serait tenté d’avaler un bâton de cannelle (ce qui de toute façon n’apporterait aucune satisfaction).

Voilà qui expliquerait la différence entre les deux passages et répondrait à la contradiction apparente dans les paroles du Rama .

Un autre élément de réponse (qui irait dans le même sens vis-à-vis du chewing-gum) se trouve dans le Aroukh Hashoul’han (O’’H §567, 4) qui explique le Heiter du Rama concernant le bâton de cannelle vient du fait que ce dernier ne contient pas de liquide/jus (je pense que ça veut dire qu’il ne se mange pas, car il y a aussi des aliments secs, comme le pain). (Ayen Sham.)
(voir encore ce qu’écrit rav Berdah dans Its’hak Yeranen (II, §11, p.85) pour justifier le Rama )

Dans cet esprit, il serait logique de maintenir le Heiter du chewing-gum, qui ressemble plus au bâton de cannelle qu’à un aliment.

Il n’en demeure pas moins évident que pour les sfaradim c’est interdit, le Beit Yossef cite le Raavia et s’y oppose.

Cependant, Rabbi Yossef Messas dans Otsar Hamikhtavim (III, §1799) autorise le chewing-gum (-sauf à Yom Kippour).

Mais ce n’est pas le Psak retenu chez les sfaradim, de plus, même pour les ashkenazim , les poskim (en général) sfarades comme ashkenazes, interdisent le chewing-gum durant le Taanit Tsibour, voir :

Ohel Moshé (Zweig) (II, §113, 2)

Hillel Omer (§278)

Rivevot Ephraïm (VI, §80, 2)

Kokhvei Its’hak (II, §29, 9)

Divrei Benayahou (VI, §24)

Mikve Hamayim (III, §16)

Yaskil Avdi (VIII, §20, 54),

Its’hak Yeranen (II, §11)


Voir aussi Zera Emet (I, §87).

Rabbi Méir Mazouz (Or Torah 1984, §71)
penche aussi pour la ‘Houmra, au moins pour un taanit Tsibour (mais se montre moins intransigeant pour Taanit Ya’hid).

En conclusion, le chewing-gum semble interdit durant les jeûnes –et ce, même pour les Ashkenazim.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum