Descendance des fils d'Adam Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
LivingUp



Messages: 15

MessagePosté le: Jeu 09 Mars 2006, 8:35 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,

J'aimerais savoir comment est née la descendance des fils de Adam, puisqu'il n'y avait personne pour se marier avec Kayin et Hevel ?

Merci d'avance.
Jacques Kohn ZAL




Messages: 2766

MessagePosté le: Jeu 09 Mars 2006, 9:49 Répondre en citantRevenir en haut

Rachi explique ( ad Berèchith 4, 1), au nom de Berèchith raba 22, 3, que des sœurs jumelles sont nées en même temps que Caïn et Abel.

Le même Midrach ajoute que ces sœurs ont été l’une des causes de la querelle entre les deux frères, Caïn désirant la jumelle d’Abel, qui était plus belle.
LivingUp



Messages: 15

MessagePosté le: Jeu 09 Mars 2006, 10:27 Répondre en citantRevenir en haut

Rebonjour,

Comment cela est-il possible ? N'est-il pas interdit de se marier entre frère et soeur ? La nature de l'homme aurait-elle changé depuis le début de l'humanité ? Comment expliquer le décalage/incohérence ?

N'est-ce pas considéré comme une "Erva- Abhérration" par la Thora ?

Merci d'avance.
Jacques Kohn ZAL




Messages: 2766

MessagePosté le: Jeu 09 Mars 2006, 10:59 Répondre en citantRevenir en haut

L’humanité de la période antédiluvienne n’était pas soumise à la législation noahide, Hachem n’ayant promulguée celle-ci qu’après le déluge, ni à plus forte raison aux commandements de la Tora .
LivingUp



Messages: 15

MessagePosté le: Jeu 09 Mars 2006, 15:37 Répondre en citantRevenir en haut

Ce qui me pose problème n'est pas le fait que la tora était en application ou non, cela peut être compréhensible.

Ce qui est difficilement compréhensible c'est que la nature humaine puisse changer.

1) Etait-ce possible, car il n'y avait pas d'autre choix ?
Si c'est ainsi, c'est problématique, car :
- rien n'est impossible pour Hachem
- ou alors il y aurait une erreur de conception, has vechalom, de Hachem, indamissible, car Hachem est divin et non humain.

2) Si la nature humaine n'a pas changé, pourquoi aujourd'hui n'est-ce pas dans l'ordre des choses ?

Merci d'avance pour vos réponses, car aujourd'hui, cela m'est vraiment très problématique.
Jacques Kohn ZAL




Messages: 2766

MessagePosté le: Jeu 09 Mars 2006, 16:35 Répondre en citantRevenir en haut

1. Il ne me paraît pas envisageable, d’un point de vue purement épistémologique, d’affirmer que la nature humaine ne peut pas changer. Si elle était immuable, il ne pourrait y avoir ni progrès ni récession morales, et donc pas de libre-arbitre.

2. La Tora n’est certes pas conciliable avec la théorie de l’évolutionnisme telle qu’elle s’est développée à la suite des idées de Darwin. Disons pour simplifier que si le judaïsme ne professe pas que l’homme descend du singe, il n’écarte pas l’idée de mondes successifs.

Sans vouloir multiplier les références, disons qu’une opinion émise dans le Midrach affirme que Hachem a créé et détruit successivement des mondes. Rabbi Yehouda Halévi indique, dans le Kouzari , que si un Juif vient à admettre l’existence d’autres mondes antérieurs à celui-ci, cela ne le fait pas dévier de sa foi.

L’homme du Cro-Magnon et celui du Néanderthal étaient des êtres humains dotés de raison, mais il est clair que leurs références éthiques n’étaient pas les nôtres. Affirmer le contraire reviendrait à avancer, contrairement à ce qu’affirme la foi juive, que l’humanité est irrémédiablement figée dans son évolution et qu'elle n’avance pas vers un épanouissement ultime.
LivingUp



Messages: 15

MessagePosté le: Mer 15 Mars 2006, 17:26 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,

Je ne dis pas, has vechalom, que l’humanité est irrémédiablement figée dans son évolution et qu'elle n’avance pas vers un épanouissement ultime.

Bien sûr qu'il peut y avoir progrès, mais là cela porte atteinte à la conception même d'une descendance, qui est tout le peuple juif actuel. L'enjeu est donc de taille.

Pourquoi donc fallait-il passer par ce biais, alors que par la suite, cela est devenu INTERDIT ? C'est qu'il y avait réellement quelque chose d'incorrect ?

Cela peut paraître insistant, mais cela pose pour moi un réel problème de la légitimité de mon existence, il m'est donc important de bien clarifier le point et d'en être 100% convaincue.

Merci d'avance de votre compréhension.
Jacques Kohn ZAL




Messages: 2766

MessagePosté le: Jeu 16 Mars 2006, 8:48 Répondre en citantRevenir en haut

Rien ne permet d’affirmer, comme semble le suggérer cette question, que les obligations et les interdictions instituées par la Tora , ou du moins certaines d’entre elles, ont été d’une portée supérieure, à travers les époques, aux lois qui les ont instituées.

En particulier, affirme la Guemara , si Hachem l’avait voulu, Il aurait créé le monde avec deux couples, et Il aurait ainsi permis à l’humanité de se développer en dehors de tout « soupçon » d’inceste. Mais ce n’est pas ce qu’Il a décidé.

D’autre part, dans notre appréciation de ce qui ressortit au bien et au mal, il nous faut garder toujours présent à l’esprit que c’est Hachem seul qui les définit et que nous n’avons pas le droit de les déterminer à Sa place.

Or, les unions interdites sont classées par Rambam au nom des ‘houqim , c’est-à-dire parmi les lois qui se situent hors de toute rationalité. La conséquence en est que, dans ce domaine aussi, Hachem a pu décider que ce qui était permis à une époque donnée de l’histoire aura cessé de l’être à une autre.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum