Aumône et Dix Commandements. Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
glace



Messages: 3

MessagePosté le: Dim 24 Décembre 2017, 2:15 Répondre en citantRevenir en haut

Alors que les Dix Commandements contiennent des prescriptions, des choses à faire, comme honorer ses parents...il n'est pas dit qu'il faut aider les pauvres et les démunis.

Il est clair que la Bible indique qu'il faut aider les pauvres, comme ne pas revenir chercher les grains de raisins oubliés lors de la récolte...etc...etc....etc..

Alors pourquoi cette prescription pourtant si essentielle, aider les pauvres, ne figure pas dans les Dix Commandements ?

Mon explication...Les Dix Commandements...ont été donnés aux Juifs alors même qu'il n'y avait pas de pauvre, puisque Dieu pourvoyait à tout...Ils étaient tous au même niveau de "richesse", dans le désert???

Mais alors cela pose les questions suivantes : les Dix Commandements étaient-ils applicables juste à la vie dans le désert , pour ce temps et plus applicables une fois sortis du désert...puisque la lutte contre la pauvreté n'y est pas envisagée alors qu'elle existera en dehors de la vie dans le désert?

Mais il faut au moins s'imprégner de l'esprit de ses Dix Commandements?

Dieu ne veut-il pas une nouvelle fois à nous inviter à utiliser notre cerveau pour rajouter des prescriptions évidentes? qu'on doit déduire ? du fait que Dieu ne veut pas qu'on fasse ce que les égyptiens ont fait aux juifs...?

Bref je sais pas répondre à ma question en fait...Mais ça me parait vraiment incroyable qu'un principe aussi essentiel dans le Judaïsme, l'assistance aux pauvres, ne soit pas dans les Dix Commandements.
Rabbin Marc Meyer




Messages: 495

MessagePosté le: Dim 24 Décembre 2017, 16:05 Répondre en citantRevenir en haut

Nos Sages désignent les 10 commandements par les "10 Paroles", "Asséreth Hadiberoth".
Ces 10 Paroles sont en réalité une sorte de résumé de la Torah, et comme l'indiquent les Sages, ce sont les têtes de chapitre des 613 commandements de la Torah.
Exemple : La sanctification du Schabbath désigne toutes les Mitsvoth et interdits du Schabbath comme celles et ceux des nombreux jours de fêtes du calendrier de l'année juive.

Autre exemple d'une mauvaise compréhension des mots : le vol interdit dans ces 10 Paroles ne concerne que le kidnapping, c'est-à-dire le vol d'un être humain.

Vous avez raison lorsque vous dites qu'il existe des choses si évidentes qu'il n'est pas nécessaires de les expliciter.
L'exemple le plus évident est la "Hakarath Hatov", littéralement "reconnaissance du bien", en bon français "gratitude".
Ni les dix commandements, ni la Torah ne nous donne l'ordre d'être reconnaissant ou de ressentir de la gratitude. Mais ce sont nos Sages qui nous montrent de nombreux exemples dans la Torah qui montrent une exigence de gratitude.

Règle fondamentale : la Torah écrite ne peut être comprise sans la Torah orale.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum