Conseil dans l'étude Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
sam94700



Messages: 18

MessagePosté le: Ven 07 Décembre 2018, 11:38 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Rav,

Je souhaite avoir un conseil extérieur malgré le fait que j'ai conscience du fait que vous aurez du mal à me donner un conseil me correspondant totalement étant donné le fait que vous ne me connaissez pas .

J'ai fait téchouva il y a environ 4 ans de cela , je suis marié et j'ai arrêté de travailler durant un an (à 23 ans, j'en ai maintenant 26) pour étudier une année en yéshiva . J'ai depuis repris un travail malgré le fait que j'étais (et je suis) épanoui dans l'étude mais marié avec une femme extraordinaire mais qui n'a pas signé pour un Avrekh .

Nous avons trouvé b"h avec l'aide d'un Rav un bon compris avec ma femme à savoir qu'elle doit me laisser environ 3h d'étude par jour. B"h cette association se passe bien, et je progresse bien dans l'étude. Simplement voila j'ai besoin d'un conseil concernant cette étude étant donné que, comme vous le soulignez dans vos messages l'important est de connaitre TOUTE la Torah et pas forcément rentré dans les sougiot poussée pour la première fois. Je partage cette vision avec vous et les rabbanims que je côtoie non donc c'est pourquoi je cherche votre avis .

J'ai depuis ces 3 ans à raison de 3h par jour fini d'étudier (pratiquement) tout le Shoulkran Aroukh O.H avec le commentaire du Michna Broura + des livres de Halakha pratiques à gauche à droite (pour les sefaradims) que j'ai revisé plusieurs fois et je pense avoir de ce fait un bon niveau d'ensemble de la Halakha attrait à cette section (chabbat,fetes ,pessah, brakhot etc.).
En parralèle j'ai terminé plusieurs sections du Shass (uniquement avec Rachi je n'ai pas touché un tossfot sauf cas particulier) et ma mentalité est de connaitre les sougiots dont on trouve les lois dans le O.H.
J'ai de ce fait étudié 2 fois la massekhet Taanit, 2 fois Meguila, 1 fois Brakhot, 1 fois Betsa et je suis actuellement dans Chabat.

Lorsque je découvre des sougiots reprise par le Shoulkran Aroukh en tant que Halakha cela me fait plaisir car je comprends son psak et je vois d'ou il le tient .

Simplement ma question est la suivante : Il est clair que malgré le fait que j'ai fait ces massekhtot (même 2 fois) je suis loin d'avoir tout compris mais étant donné que le temps presse alors je me dis que je dois avancé quitte à revenir dessus plus tard (quand j'ai fait Meguila des points étaient clairs du fait des passages étudiés dans Taanit etc. d'où l'importance de connaitre le shass avant de vouloir se perfectionner dans une guemara (ou encore le premier perek de Meguila j'ai enormement souffert avec les michnayot commencant par "en ben " étant donné qu'elles se trouvent dans Nedarim,zevahim etc que je connais pas).

Simplement que me conseillez-vous maintenant que j'ai acquis les halakhots "essentielles" d'un juif dont le juif ne devrait pas faire le moindre pas sans les connaitres (cf michna broura). J'ai une folle envie d'étudier le Beth Yossef sur cette partie mais est-ce selon vous raisonnable ? dois-je maintenant consacrer mes 3h/j à la guémara étant donné que je connais les Lois de o.h ( en les revisant toujours bien sûr) ? dois-je passer sur une autre section du S.A (yoré déa ou autres ) ? Ou dois-je approfondir mes notions vues dans le Shoulkran Aroukh O.H grâce au beth Yossef ?

Il est clair que j'ai comme ambition avec l'aide d'Hachem de terminer le Shass mais que cette ambition à été conditionnée pendant ces 3 années à une bonne connaissance des lois du O.H. Mais maintenant, que faire ?

pour info : Du fait de mon temps disponible (réparti envrion en 1h45 de guémara et 1h15 d'halakha durant 3 ans) je faisais environ 1 daf + 1 amoud par semaine. Si je double mon temps de guémara, je passerai plutot à 2/2.5 dapim par semaine mais toujours qu'avec Rachi je parle.

Merci pour vos conseils.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3814

MessagePosté le: Dim 09 Décembre 2018, 10:31 Répondre en citantRevenir en haut

les Sages nous disent (Avoda Zara 19a) : לעולם ילמוד אדם תורה במקום שלבו חפץ
donc si vous êtes attiré par le Tour-Beit Yossef sur O"H, c'est très bien allez-y.

Mais ménagez une partie de votre temps d'étude pour avancer sur d'autres Gmarot, sans Tosfot comme vous le faites, c'est très bien.

Pour le moment, laissez le Shoul'han Aroukh sur Even Haezer et 'Hoshen Mishpat de côté, quant à Yoré Déa, il y en a des parties qui vous intéresseraient sûrement, mais ça passe après les deux autres objectifs cités (Talmud + Beit Yossef sur O"H).
Par contre , en matière de Halakhot pratiques, il y a des sujets de Yoré Déa à apprendre (via des kitsourim), comme Baba'h, Kashrout, Nida,...

Et bien entendu, il faut ménager un petit moment quotidien pour le Moussar, comme vous l'avez vu dans le Mishna Broura (§1, sk.12) .
Voir aussi le
'Hida dans Birkei Yossef (O"H, §1, sk.9) et Kissé Ra'hamim (Avot derabbi Nathan §29),
le Kaf Ha'haim (§1, sk.31),
le 'Hatam Sofer ('Hout Hameshoulash, p.94),
Pélé Yoets (erekh Moussar)
,
Gaon de Vilna dans Maassé Rav (§60) et voir son commentaire sur Mishlei (VIII, 10) et (X, 20).
Enfin, voir le 'Hayei Adam (§144, 6) pour qui l'étude de moussar quotidienne est une obligation encore plus que tout autre limoud.

Ce à quoi il faut faire attention: Prenez garde de ne pas tomber dans le piège qui a déjà "avalé" la majorité des étudiants de Tour-Beit Yossef; certes, l'étude de la Torah est nécessaire et indispensable pour connaître la halakha pratique, mais son intérêt ne s'y résume pas.
Il faut arriver à se connecter à D.ieu au niveau des Hashkafot via le limoud, voilà pourquoi il ne faut surtout pas négliger les Agadot ni les détails du Talmud qui ne portent pas à conséquence au niveau halakhique.

'Hazak Veémats et Kol Hakavod, à vous ainsi qu'à Madame que je félicite pour ce compromis de 3h d'étude par jour.
Rares, très rares, sont les épouses qui acceptent que leur mari consacre 3h par jour à l'étude de la Torah.

Dites-lui tout le bien que la Gmara dit d'elle dans massekhet Brakhot (17a) ainsi que ce qu'écrit Rabénou Yona dans Igueret Hatshouva (§192) pour qui tout l'avenir spirituel d'une famille dépend de la maîtresse de maison; si elle sait encourager et pousser avec intelligence son mari à l'étude lorsqu'il rentre du travail, elle garantit la réussite spirituelle de ses enfants et de son couple.

Brakha Vehatsla'ha.
sam94700



Messages: 18

MessagePosté le: Lun 17 Décembre 2018, 11:20 Répondre en citantRevenir en haut

Merci beaucoup Rav pour vos encouragements et votre réponse .

Je vais suivre avec l'aide D'Hachem vos conseils .

Kol tov
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum