Arranger une coupe de cheveux ratée Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
mortdesidees



Messages: 47

MessagePosté le: Mer 12 Juillet 2017, 21:03 Répondre en citantRevenir en haut

Bonsoir. Voilà je me suis coupé les cheveux avant le début des 3 semaines et ayant demandé à un ami de m'égaliser derrière, ce dernier à malencontreusement passé la tondeuse sur la longueur me dessinant une "autoroute" derrière. Après avoir essayé de limiter les dégâts et maintenant que ça commence à repousser derrière pourrais je dans deux trois jours égaliser afin d'avoir l'air un minimum un peu plus présentable.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 2802

MessagePosté le: Jeu 13 Juillet 2017, 15:47 Répondre en citantRevenir en haut

Difficile de répondre sans bien concevoir la réalité des dégâts, mais je dirais que tant que ce n'est pas "pour se faire beau", mais seulement "pour ne pas se faire moche", ça devrait aller.

Par exemple, si vous égalisez derrière la hauteur de la nuque mais SANS raser totalement (seulement en égalisant), afin de ne pas avoir l'air bizarre, c'est autorisé.

Il n'y a pas un interdit de couper des cheveux durant ces trois semaines de la même manière qu'il y en a un durant shabbat ou yom tov! La nature de "l'interdit" est toute différente.
A shabbat, l'interdit est de couper des cheveux, peu importe le résultat, joli ou non.
Durant une période de deuil, ce n'est pas le fait de couper qui est prohibé, c'est le résultat propre qui amène une certaine réjouissance.

Ainsi, il convient de distinguer entre un résultat tout propre et une simple égalisation (sans raser).

Je n'ai pas le sentiment d'être très clair.
J'espère que je serai bien compris.

J'ajoute encore que si vous êtes Sfarade, sachez que c'est TRES récent que les sfaradim s'imposent cette aveilout interdisant de se raser et de se couper les cheveux durant les trois semaines.
Il y a à peine trois décennies, je me souviens que les sfaradim n'étaient même pas au courant de cet interdit qui n'avait pas cours au Maghreb, en dehors de quelques rares communautés (comme à Djerba -où plusieurs 'houmrot ashkenazes étaient pratiquées, dont celle-ci).

La masse des sfaradim ne s'abstenait de se couper les cheveux qu'à partir de Rosh 'Hodesh, voire -le plus souvent, seulement depuis Shavoua She'hal Bo.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum