Apéro entre Kidoush et Motsi Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
MrQuestion



Messages: 70

MessagePosté le: Ven 13 Juillet 2018, 9:37 Répondre en citantRevenir en haut

Rav Wattenberg,

Les marocains avons l'habitude de faire quelques brakhot après le kidoush et avant motsi.

Pourtant certains disent que c'est une erreur car ces bénédictions ne sont pas nécessaires (brakha chéhéna tsh'ih'a)?

Est-ce que ce minhag (coutume) est justifié ou faut-il l'arrêter ? Que faire en pratique?

Merci
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3446

MessagePosté le: Dim 22 Juillet 2018, 22:21 Répondre en citantRevenir en haut

Rabbi Yossef Messas (Mayim ‘Hayim I, §110) s’oppose en effet au Minhag qui consiste à manger un peu de poisson le vendredi soir avant de faire Netila & Hamotsi.

Rav Moshé Malka (Mikve Hamayim V, p.30) indique aussi de faire les Simanim de Rosh Hashana APRES le Motsi.

C’est aussi ce qu’écrit Rabbi Shalom Messas (Shemesh Oumaguen IV, §72) –mais c’est surtout pour ne pas entrer dans un doute sur la Brakha A’harona.

Rabbi Yossef Messas (Mayim ‘Hayim I, §241) parle lui aussi de problème et indique de faire les Simanim APRES Hamotsi.

Mais il y a des défenseurs du Minhag, le Nahagou Haam (p.330, §3) et surtout le Noheg Bam (§10) qui justifie ce Minhag en se basant sur le Or Zaroua (II, §21) où l’on voit que Rabénou Klonymus le pratiquait pour compléter les 100 bénédictions (cité dans le Darkei Moshé §249 ).
Et si le Maguen Avraham (§249, sk.6) s’en indigne en raison de l’interdit des bénédictions superflues, c’est parce qu’il considère (§215, sk.6) que cet interdit s’applique même le jour du Shabbat, mais l’opinion de Rabénou Klonymus semble être comme le Sefer Pardes Hagadol (§70) qu’il est autorisé à Shabbat de multiplier les Brakhot en faisant Shehakol sur du poisson avant le Motsi, afin d’arriver au score de 100 Brakhot.

Il se peut que ce soit aussi l’avis du Rambam (Tfila VII, 15) (Cf. Or Letsion I, §17) .

Et bien que les Poskim s’accordent plus à suivre l’opinion du Maguen Avraham (et ne distinguent pas les jours de la semaine par rapport à cet interdit) comme il est écrit dans le Maharam Galanti (Responsa §38) et dans Sefer Hazikhronot cité par le Knesset Hagdola (Hag. B’’Y §46) , mais le Minhag est comme l’opinion de Rabénou Klonymus et c’est aussi le Psak
du Or Ha’haim (Rishon Letsion Y’’D daf 110) ,
du Erekh Hashoul’han (§291, sk.3) ,
du Shout Vayeessof Shlomo (§1),
de Rabbi Its’hak ‘Hazan (Ye’havé Daat II, §23) (voir aussi: I, §25),
du Kitsour Shoul’han Aroukh (Tolédano) (§66, 10).


Voir encore Shoul’han Aroukh Harav (Kountras A’haron §249) (et voir §215, 4-5), et Ye’havé Daat (Yossef) (VI, §26 –et tout ce qu’il cite).

Le Noheg Bam (op cit) indique aussi que c’est encore l’habitude des juifs yéménites (Sidour Knesset hagdola III, daf 63) –comme les marocains.

Il est une chose étonnante, c’est que Rabbi Yossef Messas se contredit totalement ; car dans son Otsar Hamikhtavim (III, §1774) il « interdit d’interdire » ce Minhag !
(alors que dans Mayim ‘Hayim il l’interdit).

C’est déroutant.

Et les critiques du Noheg Bam qui sont basées sur le Mayim ‘Hayim n’auraient pas lieu d’être si l’auteur (Rav Dadoun) avait vu le Otsar Hamikhtavim

Pour conclure, il semble totalement admis de poursuivre ce Minhag pour ceux qui l’ont.
Yoelish



Messages: 29

MessagePosté le: Sam 28 Juillet 2018, 23:19 Répondre en citantRevenir en haut

D'après rabeinou klonymous et les pardes hagadol qui disent que c'est permis ,
Selon eux Faut il au moins manger kasaite pour ensuite faire la braha aharona ou alors même si on ne mange pas kasaite et qu'on rentre dans un probleme de safek braha cheena tsriha Ca reste permis ?
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3446

MessagePosté le: Lun 30 Juillet 2018, 20:54 Répondre en citantRevenir en haut

Je ne comprends pas bien ce que vous dites.
Au contraire, en mangeant un Kazaït, ça ne sera que plus problématique!

Vous écrivez:
Citation:
ou alors même si on ne mange pas kasaite et qu'on rentre dans un probleme de safek braha cheena tsriha Ca reste permis ?

Pourquoi c'est seulement si on ne peut pas faire la brakha A'harona que vous y voyez un problème de brakha shéeina tsrikha?

Si on mange moins d'un Kazaït, il est évident qu'il n'y aura pas de Brakha A'harona à faire.

Peut-être pourriez-vous reformuler (ou m'expliquer mieux votre question)?
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum