À la recherche du rav perdu Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
Hiérosolymitain



Messages: 3

MessagePosté le: Ven 07 Octobre 2016, 10:30 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,
Une réponse de rav Wattenberg, dont j'apprécie l'expérience, me ferait plaisir mais si un des Rabbanim (ou internaute) a des conseils ce n'est pas de refus.

Je suis un jeune olé hadash tout frais, étudiant à l'Université de Jérusalem. Mon éducation orthodoxe m'a indirectement conduit à ne pas avoir de Rav attitré (on se contente chaque année du prof de kodesh). Donc, depuis peu, je suis en quête d'un Rav à Jérusalem (çà, çne manque pas) qui aurait une approche assez similaire à la vôtre (çà, c'est plus compliqué). Après un trop court passage à la yeshiva (j'ai très mal supporté les contraintes sociales) j'ai un niveau de guemara assez léger: seul, je peux (sans difficultés) traduire et suivre un raisonnement superficiel qui ne résiste pas à une analyse quelconque. En chiour, je peux apporter des éléments intéressants mais je n'ai globalement pas assez d'expérience pour en tirer quelque chose.

Un retour sur les bancs de la yeshiva me semble compromis pour l'instant (l'armée attend que je finisse mes études pour que je serve en tant qu'ingénieur). Je cherche donc un (ou des) Rav qui enseigne une "Torah intelligente" (je partage vos réserves sur l'approche yeshivish du iyoun), et l'ouverture nécessaire pour me guider à travers les questionnements de la vie (qui plus est avec les dangers de la fac).

Je veux vraiment m'investir pour acquérir un niveau autant correct que possible compte tenu des mes prenantes études. Ceci, non seulement pour ma mitsva immédiate de limoud, mais également afin que, si la vie m'offre l'occasion de réduire mon travail au minimum, j'ai l'autonomie nécessaire, et de ne pas regretter d'avoir ''raté le coche'' dans ma jeunesse.

Je comprends qu'on ne peut choisir à ma place mais si vous avez des pistes je suis preneur. J'ai paradoxalement l'impression que ces Rabbanim se trouvent plus sur Paris (Alef, Yeshiva des étudiants,etc..) qu'à Jérusalem.

J'espère avoir été clair.
Dans l'attente de votre réponse, merci.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 2646

MessagePosté le: Jeu 13 Octobre 2016, 19:45 Répondre en citantRevenir en haut

Citation:
J'espère avoir été clair.

Vous avez été très clair, cependant cela reste encore trop imprécis.
Clair oui, précis non.

Par exemple, je ne sais pas si vous pouvez vous accommoder d'un rav non francophone?
S'il est impératif qu'il soit sur Jérusalem?
Si vous souhaitez intégrer un beth hamidrash ou fixer une étude avec ledit rav?
Si vous avez un groupe de jeunes potentiels intéressés par le même style d'enseignement ou si vous êtes seul?

etc.

Je dois vous avouer ne pas trop connaitre le terrain, j'ai quitté Israël il y a longtemps et n'y passe depuis que très rarement.
Plusieurs des rabanim de mon époque ne sont plus vraiment de ce monde ou alors plus tellement en état...
Il y a de nouveaux rabanim mais que je ne connais pas vraiment.

Si vous précisez votre demande cela permettrait peut-être d'y voir plus clair et je pourrais éventuellement vous proposer un nom en fonction de renseignements que je pourrais prendre à bonne source.
D'autres internautes pourraient aussi apporter leurs conseils.
Hiérosolymitain



Messages: 3

MessagePosté le: Jeu 13 Octobre 2016, 21:10 Répondre en citantRevenir en haut

En écrivant ma réponse point par point je me rend compte que ma réponse est toujours "j'aurais préféré... mais je me contenterai de...", vu que les seules pistes que j'ai actuellement sont loin d'être satisfaisantes. Donc:

1- Oui je peux parfaitement m'accommoder d'un Rav israélien pour le limoud. Pour le reste de l'aide qu'un Rav peut m'apporter ça me semble compliqué pour quelqu'un n'ayant pas l'habitude de la mentalité française (je me trompe peut-être). Dans tous les cas, oui, je pourrais m'adapter.
2- Disons qu'avec le temps pris par les études, je ne pourrais pas me rendre très régulièrement à bne brak ou kiriat sefer. Mais si quelque chose correspond vraiment bien, je peux toujours essayer. (Les élèves s'exilent avec le rav... encore faut-il le trouver).
3- Encore une fois, une étude (personnelle ou en petit groupe) me semble préférable pour le kesher avec le rav mais si dans un premier temps je dois intégrer un beth hamidrash, pourquoi pas.
4- À priori je suis seul. (mes amis proches sont principalement à la yesh ou dans une structure avec du kodesh)

J'ajoute que bien que me sentant très sioniste, la tendance du rav m'importe peu.
Voilà que puis-je préciser d'autre?

Merci pour le temps consacré et j'attends votre réponse impatiemment ;)
Hiérosolymitain



Messages: 3

MessagePosté le: Ven 18 Novembre 2016, 10:06 Répondre en citantRevenir en haut

Je me permet un petit up!
webmaster



Messages: 112

MessagePosté le: Mar 29 Novembre 2016, 13:09 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,

Rav Dov Roth-Lumbroso donne cours de Guemara:
Les dimanches soirs à la synagogue Ohel Nechama Rue Chopin à 20h15.
Les mercredis à 18h30 dans nos nouveaux locaux au 32 King George, Jérusalem
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum